Shirley Scott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scott.
image illustrant le jazz
Cet article est une ébauche concernant le jazz.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Shirley Scott
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument

Shirley Scott (14 mars 1934 à Philadelphie - 10 mars 2002) était une musicienne américaine, organiste de hard bop et de soul jazz. Pianiste et trompettiste, elle fut poussée par son admiration pour Jimmy Smith à adopter l'orgue Hammond, bien qu'elle ait continué à jouer du piano. Elle fit partie du groupe des Hi-Tones aux côtés de John Coltrane et Albert Heath puis se fit connaître dans les années 1950 au sein du trio d'Eddie Davis. Mariée avec Stanley Turrentine, elle mena à bien une fructueuse collaboration musicale avec lui (Never Let Me Go, etc.) de 1960 à 1969. Leur groupe comprit entre autres Bob Cranshaw à la basse et les batteurs Otis "Candy" Finch et Grasella Oliphant. Elle dirigea ensuite son propre trio dont fit souvent partie le saxophoniste Harold Vick. Elle se consacra à une carrière de pédagogue dans les années 1980, tout en continuant à jouer le plus souvent à Philadelphie.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Great Scott (Prestige, 1958)
  • Shirley's sounds (Prestige, 1958)
  • Scottie (Prestige, 1958)
  • Plays the Duke (Prestige, 1959)
  • Soul searchin' (Prestige, 1959)
  • The Shirley Scott Trio (Moodsville, 1960)
  • Workin' (Prestige, 1960)
  • Soul sister (Prestige, 1960)
  • Mucho mucho (Prestige, 1960)
  • Like Cozy (Moodsville, 1960)
  • Satin doll (Prestige, 1961)
  • Stompin' (Prestige, 1961)
  • Hip soul (Prestige, 1961)
  • Blue seven (Prestige, 1961)
  • Plays Horace Silver (Prestige, 1961)
  • Hip twist (Prestige, 1961)
  • Happy talk (Prestige, 1962)
  • The soul is willing (Prestige, 1963)
  • For members only (Impulse, 1963)
  • Soul shoutin' (Prestige, 1963)
  • Travelin' light (Prestige, 1964)
  • Blue Flames (Prestige, 1964)
  • Great Scott (Impulse, 1964)
  • Everybody loves a lover (Impulse, 1964)
  • Queen of the organ (Impulse, 1964)
  • Latin shadows (Impulse, 1965)
  • On a clear day (Impulse, 1966)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire du Jazz (Philippe Carles, Laffont, 1988)
  • All Music Guide to Jazz (Michael Erlewine, Miller-Freeman Books, 1996)

Liens externes[modifier | modifier le code]