Marcus Miller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Miller.
Marcus Miller
Description de cette image, également commentée ci-après
Marcus Miller au festival de jazz de Stockholm en 2009
Informations générales
Naissance (58 ans)
New York (États-Unis)
Genre musical Jazz fusion
Instruments Basse, clarinette, saxophone soprano
Années actives 1975 - Aujourd'hui

William Henry Marcus Miller, Jr. est un compositeur et bassiste de jazz fusion. Il est né à Brooklyn (États-Unis, New York) le .

Il se définit lui-même comme un bassiste « funk avec une immense connaissance du jazz » (North Sea Jazz Cruise, Patrick Savey). Multi-instrumentiste, il joue d'abord de la clarinette avant de se consacrer particulièrement à la basse, et jouer aussi de la clarinette basse. Sa carrière décolle lors de ses fructueuses collaborations avec Miles Davis (en naîtra dans les années 1980 l'enregistrement Tutu). Il a également travaillé sur l'album Zoolook de Jean Michel Jarre en 1984.

Techniquement, il se distingue par sa grande maîtrise des techniques complexes comme le slap.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le père de Marcus Miller jouait du piano et de l'orgue à l'église, et il a appris à son fils à jouer de ces instruments. À environ dix ans, le jeune Marcus apprend à jouer de la clarinette. Son apprentissage de la guitare basse commence peu après, alors qu'il a douze ans. Il en apprend les rudiments seul en appliquant à cet instrument les connaissances théoriques acquises lors de son approche de la clarinette. Il a déjà à cette époque l'ambition de devenir un musicien professionnel. Vers l'âge de 22 ans, il commence à créer un style qui lui est propre. Sa carrière commence peu après grâce à Miles Davis.

En 1987, il participe à l'album Nougayork de Claude Nougaro, en tant que sideman. En 1994 il produit l'album Tenderness d'Al Jarreau enregistré live en studio et pour lequel collaborent Paulinho Da Costa, Steve Gadd, Joe Sample, Eric Gale ou encore David Sanborn.

En 1996, il apparaît comme producteur d'une des chansons du dernier album studio enregistré par France Gall, France : La Minute de silence, qu'il teinte de blues. Il travaille également avec Aretha Franklin sur l'album Jump To It et avec Luther Vandross sur plusieurs de ses albums. En 2008 il enregistre un album avec Stanley Clarke et Victor Wooten (deux autres grands bassistes) nommé SMV Thunder.

Hommage à son père[modifier | modifier le code]

Marcus Miller rend hommage à son père (William H) lors de la tournée portant sur son album Laid Black à sortir en juin 2018. Il est issu d'une famille imprégnée dans la musique. Son père avait comme ambition de devenir un musicien de classique et son oncle fut un célèbre musicien de piano qui collabora avec Miles Davis. Cette ambition de devenir musicien professionnel de classique fut mise de coté suite à la rencontre avec la mère de Marcus Miller, avec qui il eut deux garçons. Il fit alors le choix de se consacrer à sa famille et de trouver un travail pérenne de conducteur de train afin de la soutenir et de veiller à l'éducation de ses enfants. Marcus Miller assure que sa carrière n'est que la continuation du rêve de son père qui été quelqu'un de très influent sur sa vie d'artiste et d'homme. Il était présent lors de son début de collaboration avec la légende Miles Davis lors d'un concert à Montréal. Marcus Miller dit l'avoir senti très fier à cette occasion, tant cela représentait une sorte d'accomplissement pour lui et son père, et probablement encore plus pour ce dernier.

Son père disparut en fin mars 2018, alors âgé de 92 ans. La chanson preacher's kid (Song for William H) figurant sur son album Afrodezia est en hommage à ce dernier qui était maitre de choeur et joueur d'orgue à l'église. Il décide de faire figurer ce titre sur son nouvel album en hommage à ce dernier.

Discographie[modifier | modifier le code]

Période solo (de 1982 à aujourd'hui)[modifier | modifier le code]

« Période David Sanborn » (1975-2000)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : David Sanborn.

« Période Luther Vandross » (1981-2003)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Luther Vandross.

« Période Miles Davis » (1980-1990)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Miles Davis.

« Période The Jamaica Boys » (1986-1990)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : The Jamaica Boys.

Contributions[modifier | modifier le code]

  • Compositeur de la musique de la série télévisée Tout le monde déteste Chris, il apparaît dans un épisode avec sa basse, pendant moins d'une minute.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]