Radio en breton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Radio en langue bretonne)
Aller à : navigation, rechercher
Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Radio en breton.

Les premières émissions de radio en langue bretonne ont eu lieu sous l'occupation. Elles ne duraient qu'une heure par semaine, le vendredi soir. Roparz Hemon en était le directeur. Elles étaient diffusées de Rennes et n'étaient pas audibles de la Bretagne bretonnante. Il s'agissait de Radio Rennes Bretagne.

Deux ans après la Libération, le 21 décembre 1946, Pierre Trépos et Pierre-Jakez Hélias relancèrent les émissions de radio en langue bretonne, écrivant des sketches et des pièces de théâtre, sur Radio Quimerch (Kimerc'h).

En 1959, c'est Charlez ar Gall et sa femme Chanig ar Gall qui la prend en charge. En 1969 celui-ci demande à Fañch Broudig de prendre sa place. La radio devient alors Radio Armorique. De 1977 à 1982, suite à la « Charte Culturelle » acceptée par le président Valéry Giscard d’Estaing, les émissions en breton seront portées à 5 heures 30 hebdomadaires.

En 1982, Radio-France crée une nouvelle radio, émettant depuis Quimper et seulement sur la Basse-Bretagne où se trouve l'essentiel des bretonnants : Radio France Bretagne Ouest devenue en 2000 France Bleu Breizh Izel. Elle ajoutera 12 heures hebdomadaires de breton, et 21 heures d'émissions bilingues français-breton.

En 1983, à l'époque de la légalisation des "radios libres", vont se mettre en place deux radios indépendantes qui émettront en partie en breton : Radio Kreiz Breizh et Radio Bro Gwened.

À partir de 1992, Radio-Rivages, du réseau RCF (Radio chrétienne de France) propose aussi des émissions en breton.

En 1998 s'y ajouteront : Radio Kerne et Arvorig FM (entièrement bretonnantes).

À partir de 2001, aidé financièrement par le Conseil général du Finistère, l'association An Tour Tan se met à retransmettre en différé sur Internet certaines des émissions en breton de ces dernières (sauf celles de Radio Bro Gwened, qui n'est pas dans le département). En 2003, la station Radio Kerne est mise en avant sur ce portail : ses émissions peuvent être écoutées en direct. Deux ans plus tard les autres radios peuvent s'écouter de même, grâce à l'association Stalig.

En juin 2006 l'association Kaouenn FM, qui œuvre depuis plusieurs années à la création d'une radio en langue bretonne pour le Trégor-Goëlo, dépose un dossier de candidature au CSA afin d'obtenir une autorisation d'émettre. L'espoir suscité par cette radio, montée sur le modèle des autres radios associatives en langue bretonne, est tel qu'à la date de dépôt du dossier l'association compte 90 adhérents, et qu'elle a reçu le soutien d'une vingtaine de communes du Trégor-Goëlo et de cinquante associations locales. Kaouenn FM est basée à Ti ar Vro Treger-Goueloù (Maison de la Culture Bretonne du Trégor-Goëlo) à Cavan.

En 2016, il n'y a toujours pas de radio bretonne qui permette d'entendre le breton dans toute la Bretagne. Dans un rapport concernant l'enseignement du breton en février 2011 Fañch Broudig mentionnait le manque d'audibilité du breton en Bretagne.

Liens externes[modifier | modifier le code]