Ar Redadeg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes. (avril 2011).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références.

Ar Redadeg (« La Course » en breton) est une course à pied de relais à travers la Bretagne, destinée à populariser la pratique de la langue bretonne. La première édition a lieu en mai 2008. Ar Redadeg est aussi le nom de l'association créée pour organiser cette course. Elle est basée à Mordelles (Ille-et-Vilaine).

Principe[modifier | modifier le code]

Stand lors du festival Yaouank 2015 à Rennes

La course, qui se déroule la première année pendant trois jours et trois nuits, puis ce nombre passe à six en 2010 puis huit en 2012, est calquée sur la Korrika, organisée tous les deux ans depuis 1980 par l'association d'enseignement du basque Alfabetatze Euskalduntze Koordinakundea (AEK), sur 2 300 km, dans les pays bascophones d'Espagne et de France.

La « course pour la langue bretonne » est un acte sportif, mais ce n'est pas une compétition. C'est avant tout un événement destiné à promouvoir l'apprentissage et le développement du breton. Chaque année, la course soutient plusieurs projets au profit de la langue bretonne.

Historique[modifier | modifier le code]

Redadeg 2008[modifier | modifier le code]

En mai 2008, la première Redadeg, longue de 600 km[1], part de Nantes pour arriver à Carhaix. Elle est au profit des écoles Diwan, à l'occasion de leur trentième anniversaire. Les écoles, les parents, les élèves, les autres associations pour la promotion du breton (Div Yezh et Dihun) et les amis participent à l'organisation de cet événement culturel et populaire. La course s'effectue au rythme à peu près constant de 9 km/h et traverse des communes où existent des écoles en breton. Un témoin passe de main en main tout au long du parcours et le message que ce témoin renferme, un poème de Nolwenn Korbell, est lu à l'arrivée, à Carhaix. Ce poème est devenu une chanson de Nolwenn Korbell sous le nom de "Hir eo an hent"

Les organisateurs estiment que 10 000 personnes ont participé à la Redadeg en 2008[1]. Ils en espèrent encore plus pour l'édition suivante[1].

Redadeg 2010[modifier | modifier le code]

La Redadeg 2010, longue de 1 200 km[1], part de Rennes le lundi . L'itinéraire est tracé de manière à passer dans les cinq départements bretons (région Bretagne et Loire-Atlantique). Les principales villes traversées sont Redon, Nantes, Vannes, Lorient, Quimper, Plougastel, Le Relecq-Kerhuon, Guipavas, Lesneven, Morlaix, Lannion et Guingamp. L'arrivée a lieu à Pontivy, le 15 mai.

En 2010, les bénéfices sont répartis pour moitié à Diwan, l'autre moitié étant versée au profit de projets qui participent à l'usage et à la transmission de la langue bretonne au quotidien.

Redadeg 2012[modifier | modifier le code]

La Redadeg 2012 a di da di se court du 13 au 19 mai, sur 1 548 km. Elle part de Brest, passe par Saint-Malo, Rennes et Nantes, et arrive à Douarnenez.

Redadeg 2014[modifier | modifier le code]

La Redadeg 2014 a di da di a eu lieu de Morlaix le 24 mai 2014 à Glomel le 31 mai où elle a été accueillie au coeur du Festival international de la clarinette populaire. [2]

Chansons[modifier | modifier le code]

La Redadeg a suscité la création de nombreuses chansons à danser et à courir. Les chansons officielles de la Redadeg :

  • Gweltaz Adeux (ex-EV), a composé la chanson officielle de la Redadeg 2008, chantée par les élèves de Diwan Roazhon ;
  • Redadeg 2010 écrite et interprétée par les élèves du Collège Diwan de Vannes, accompagnés par les Ramoneurs de menhirs ;
  • Dom Duff a composé la chanson de la Redadeg 2012 ;
  • Alambig Elektrik a composé la chanson de la Redadeg 2014 ;
  • Le collège Diwan de Vannes est choisi par les internautes pour la Redadeg 2016.

De nombreuses autres chansons ont été créées pour l'occasion lors des différentes éditions[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Ar Redadeg evit Brezhoneg : étape à Bégard le 14 mai », sur letelegramme.com, 18 février 2010.
  2. http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/finistere/redadeg-2014-de-morlaix-a-glomel-04-02-2013-1993410.php
  3. Toutes les chansons des Redadeg, www.ar-redadeg.bzh

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]