Fañch Broudig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fañch Broudig
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Fratrie
Jean-Yves Broudic (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Fañch Broudig (François Broudic pour l'état civil) est un journaliste et écrivain français de langues bretonne et française né à Buhulien (Côtes-d'Armor) en 1946.

Média[modifier | modifier le code]

Il anime de 1964 à 2007 des émissions en breton à la radio, et à la télévision (France 3 Bretagne) depuis 1971, parallèlement à ses activités de documentaliste au centre de recherche bretonne et celtique de l'Université de Brest.

De 1968 à 1970, il est secrétaire du Comité d'action pour la langue bretonne qui organisera plusieurs manifestations revendicatives, dont une marche de Plouay à Lorient en 1970. Par la suite, son itinéraire politique le mènera vers le PCF avec ses amis Yves Le Berre et Jean Le Dû, enseignants de breton à l'université à Brest.

En 1975, il a été nommé responsable des actualités en breton à Brest et est, depuis 1991, le producteur délégué des programmes en langue bretonne sur France 3 Ouest. Il a officiellement pris sa retraite en 2009.

Écrivain, éditeur[modifier | modifier le code]

Il est un des dirigeants anciens de la Fondation culturelle bretonne - Emgleo Breiz qu'il préside, ce qui lui donne la responsabilité des éditions en breton Emgleo Breiz, de la revue littéraire en breton Brud Nevez et des revues pédagogiques en breton Ar Skol vrezoneg et Ar Helenner. Ce groupe d'association dont le siège est au 4 rue Yves-Collet à Brest, soutient l'utilisation de ce que ses partisans appelaient à l'origine l'orthographe universitaire (délaissée depuis par les universitaires) par opposition à celle dénommée peurunvan, plus répandue.

Les publications récentes de Fañch Broudig concernent l'histoire et l'évolution de la langue bretonne, en particulier sa thèse sur la pratique du breton.

Retraite[modifier | modifier le code]

Depuis son départ à la retraite il a travaillé à Armor Magazine et a effectué des enquêtes pour le Conseil régional de Bretagne et le Rectorat d'Académie de Rennes.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Roll al leoriou hag ar pennadou bet embannet e brezoneg e 1973 = Bibliographie des publications en langue bretonne. Année 1973. In : Studi, n°1, Kerzu/Décembre 1974
  • Roll al leoriou hag ar pennadou bet embannet e brezoneg e 1974 = Bibliographie des publications en langue bretonne. Année 1974. In : Studi, n°5, Ebrel/Avril 1976
  • Roll al leoriou hag ar pennadou bet embannet e brezoneg e 1975 = Bibliographie des publications en langue bretonne. Année 1975. In : Studi, n°10, Genver/Janvier 1979
  • Ar bed o trei. Eun dibab a skridou a-vremañ evid ar skoliou brezoneg. Brest : Ar Helenner, 1983.
  • Langue et littérature bretonne. Dix ans de bibliographie. 1973-1982. Brest : Brud Nevez, 1984.
  • Taolennou ar baradoz, Le Chasse-Marée / Ed. de l'Estran, Douarnenez, 1988, (ISBN 2-903708-15-0)
  • Évolution de la pratique du breton de la fin de l'Ancien Régime à nos jours, thèse, université de Bretagne occidentale, Brest, 1993
  • Roparz, Jakez hag o diskibien, Ar Skol Vrezoneg, Brest, 1993, (ISBN 2-906373-31-1)
  • La Pratique du breton de l'Ancien Régime à nos jours, Presses Universitaires Rennes II, 1995, (ISBN 2868471285)
  • L'Interdiction du breton en 1902. La IIIe République contre les langues régionales Coop Breizh, Spézet, 1996, (ISBN 2-909924-78-5)
  • À la recherche de la frontière. La limite linguistique entre Haute et Basse-Bretagne aux XIXe et XXe siècles, Ar skol vrezoneg, Brest, 1997, (ISBN 2-906373-44-3)
  • Combes a-eneb ar brezoneg, Brud Nevez, Brest, 1998, (ISBN 2-86775-174-8) (notice BnF no FRBNF37166110)
  • Histoire de la langue bretonne, éditions Ouest-France, Rennes, 1999, (ISBN 2-7373-2495-5)

Archives[modifier | modifier le code]

Fañch Broudig a déposé une partie de ses archives à la Bibliothèque Yves Le Gallo[1] du Centre de recherche bretonne et celtique (CRBC) de l'Université de Bretagne occidentale, soit plus de 220 boîtes d'archives dont l'inventaire est disponible sur le site du CRBC[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]