Quenza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Quenza
Église Saint-Georges.
Église Saint-Georges.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Corse
Département Corse-du-Sud
Arrondissement Sartène
Canton Sartenais-Valinco
Intercommunalité Communauté de communes de l'Alta Rocca
Maire
Mandat
Mme Roselyne Balesi
2014-2020
Code postal 20122
Code commune 2A254
Démographie
Gentilé Quenzais
Population
municipale
191 hab. (2014)
Densité 2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 46′ 00″ nord, 9° 08′ 22″ est
Altitude Min. 134 m – Max. 2 134 m
Superficie 95,67 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quenza

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Quenza

Quenza est une commune française située dans le département de la Corse-du-Sud et la région Corse. La commune appartient à la microrégion de la Scopamène, dans le nord de l'Alta Rocca, terre des Seigneurs.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Quenza, entourée de hauts sommets, de forêts et de rivières occupe un territoire de 95,67 kilomètres carrés, allant du Cuscionu aux Aiguilles de Bavella. Le village est un lieu de visites et un point de départ à de nombreuses randonnées.

Communes les plus proches : Levie - San Gavino di Carbini - Zonza - Sorbollano - Serra di Scopamène - Aullène - Zerubia - Zoza - Mela -

Histoire[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Après les défaites de Ponte Nuovu et de Vivariu contre les armées françaises, PASCAL PAOLI et ses partisans - i naziunali - arrivèrent à Quenza le 12 juin 1769. Là, dans la maison du comte Roccu Francescu Colonna Cesari, u babbu di a patria passa sa dernière nuit en Corse avant son exil. Le lendemain, il rejoignait, avec sa suite, Porto Vecchio - seul port encore dévoué à sa cause - où dans le golfe, l'attendaient deux frégates anglaises.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands avaient réquisitionné le château pour y installer un hôpital civil et militaire ; ainsi que sur ses terres, leur dépôt de carburant et de munitions. Les résistants l'attaquèrent et s'en emparèrent le 16 septembre 1943.

Démographie[modifier | modifier le code]

Population : les Quenzais. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 191 habitants, en diminution de -9,05 % par rapport à 2009 (Corse-du-Sud : 5,55 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
157 147 154 201 225 180 256 276 280
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
294 294 296 361 329 421 516 598 523
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
562 504 526 653 666 692 745 820 313
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 -
307 302 229 214 215 243 210 191 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Entrée est du village par la route de Zonza
Château de Quenza.jpg
  • Sur la gauche, maison de notable dite "Château de Quenza", bâtie dans les années 1920-1930 par Sébastien Colonna Cesari, consul général de France à Florence et ministre plénipotentionnaire[5] - Absolument remarquable, ce Palazzo de style néo-renaissance florentine, unique en Corse par ses proportions et sa situation en un vaste site jouissant d'une vue sur les aiguilles de Bavella, appartient à la catégorie des "Maisons des Américains"[6]. Il abritait au temps du consul ses collections d'art, des salons de réception, une salle de bal, une salle théâtre et de projection mises à la disposition des villageois. Les études de reconversion pour sa conservation sont aujourd'hui en cours.
  • J.A.C. (Jardin d'art contemporain), créé dans le parc du château, à l'initiative de l'association Fiori di Petra présidée par Marc Pietri, sculpteur
Centre du village
  • Église paroissiale Saint Georges. Clocher et sacristie classés Monument Historique. Les études pour sa restauration sont aujourd'hui en cours - Messe tous les samedis soir
  • Monument aux morts, réalisé en 1972 par Jean Dominique Pietri, maire de Quenza de 1970 à 1973, ancien inspecteur de la jeunesse et des sports. Ni soldats ni armes mais la Mère patrie pleurant ses enfants morts pour la sauver. Représentée par une femme corse (une mère, une fiancée, une épouse, une sœur) tenant une couronne de fleurs.
  • Buste de Pascal Paoli (2016). Auteur Marc Pietri sculpteur-graveur
  • La mairie en contrebas de l'église, dans une ancienne maison forte (Torra) du XVIe ou XVIIe siècle
  • Rue principale et rue descendant à la gauche du clocher : Maisons anciennes du XVIe au XIXe siècle
À l'ouest du village
  • Chapelle romane de Sainte Marie (Santa Maria Assunta) fondée en l'an Mil

Petit patrimoine[modifier | modifier le code]

Fontaines - Lavoir

Patrimoine gastronomique[modifier | modifier le code]

Réputé pour sa charcuterie - son fromage de brebis - son Miel

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

POLITIQUE

  • Le constitutionnel comte Pierre-Paul Colonna de Cesari Rocca
  • Sébastien Colonna Cesari (Quenza 16 juin 1872 - 4 avril 1939) - Consul Général de France à Florence - Ministre plénipotentiaire - Officier de l'Ordre de la légion d'honneur - Commandeur de l'Ordre de la Couronne d'Italie - (a fait ériger le "château de Quenza", sa maison)

ÉCOLOGIE

  • Nicolas Hulot
  • Laurence Constantin - Cofondatrice de l'ONG Global Earth Keeper Collective Society
  • Gilles ZerliniFondateur de l'association Le Poulpe 1998


SPORT

CULTURE

  • Pierre Jean Milanini : Héros de la résistance, il lutta toute sa vie pour la paix et contre l'oppression - Auteur de Rime Lamaghjunose et de Contra-Fuco (Canti di Pace)
  • Gilles Zerlini : Auteur de Mauvaises nouvelles (Editions Materia Scritta 2012) - Chutes ou les mésaventures de Monsieur Durand (Editions Materia Scritta 2016)
  • Marc Pietri : Sculpteur-Graveur & Président de l'association Fiore di Petra
  • Muriel Pegalajar : Peintre (cf Histoire de la peinture en Corse et dictionnaire des peintres de Pierre-Claude Giansily - Colonna Éditions - 2010)
  • Liana di Quenza intervenante dans l'émission quotidienne de RCFM Dite a vostra

Fêtes et Animations de la commune[modifier | modifier le code]

  • Fête patronale Saint Georges 23 avril
  • Championnat de Corse de Blitz (8e édition le dimanche 10 juillet 2016 sur la place de l'Eglise)
  • Fêtes de Sainte Marie du 14 au 16 août (Processions - Animations pour enfants - Bals)
  • Biennales de sculptures " I Sculturali "
  • École de sculpture de l'Association Fiori di Petra, cours donnés par Marc Pietri Sculpteur
  • Ciné-club de l'Association Amicizia Quenzaise
  • Animations organisées toute l'année par l'Association Jeunesse Quenzaise
  • Randonnées -

Services et Équipements[modifier | modifier le code]

Commerces à l'année : Boucherie - Épicerie . Cafés - Restaurants - Hôtel - Gite - Maison d'hôtes.

Services à l'année : poste, école primaire, taxi, liaison de bus.

Pharmacie la plus proche : Levie (16 km)

Essence : Levie

Distributeur bancaire : San Gavino di Carbini (6 km)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  5. Archives du ministère des Affaires étrangères
  6. Nom donné aux maisons bâties par ceux qui avaient fait fortune à l'étranger lors du fort mouvement migratoire de la fin du XIXe siècle causé par la crise économique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :