Provirus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

On parle de provirus lorsqu'un génome viral a été incorporé dans le génome cellulaire après pénétration du génome viral dans la cellule. Il faut que la cellule soit vivante, sensible (c'est-à-dire qu'à sa surface il y ait des protéines et en particulier des récepteurs membranaires) et permissive (que son métabolisme permette l'ensemble du cycle de reproduction virale à savoir : l'entrée, la réplication et la sortie des nouveaux virions).

Pour que l'ARN viral soit incorporé dans le génome cellulaire, soit il s'agit d'un ADN qui sera incorporé directement (ex : cas des batériophages), soit l'ARN devra être rétrotranscrit en ADN (seuls les rétrovirus et les pararétrovirus peuvent rétrotranscrire leur génome) grâce à une enzyme appelée la rétrotranscriptase (aussi appelée ADN polymérase ARN dépendante) l'ADN nouvellement retranscrit et ensuite incorporé dans l'ADN génomique de la cellule hôte grâce à une intégrase. La cellule va alors synthétiser les protéines correspondant à l'ARN viral.

Le virus ayant ainsi intégré le génome hôte va pouvoir soit entrer en phase dormante, entamant un cycle lysogénique, soit entrer en cycle lytique et détourner le métabolisme hôte pour produire activement de nouvelles particules virales.

Exemple de rétrovirus : le virus du SIDA, le VIH[1].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) « provirus :: Molecules of HIV », sur www.mcld.co.uk (consulté le 28 juin 2016)