Pox party

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une pox party (« fête de la varicelle »), ou measles party, flu party, etc. (selon le virus), est une activité sociale consistant à réunir des enfants porteurs du virus d'une maladie infantile avec d'autres non-contaminés dans le but que ceux-ci la développent dans un but présumé de renforcement du système immunitaire.

Description[modifier | modifier le code]

Ces pratiques sont surtout prônées par des opposants à la vaccination. Elles nourrissent de manière récurrente la controverse sur la vaccination et sont découragées par les responsables de la santé publique, en faveur de la vaccination[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette pratique était courante aux États-Unis dans les années 1950 et 1960, avant la généralisation du vaccin contre la rougeole et la rubéole[2].

Fête de la grippe[modifier | modifier le code]

Durant la pandémie de grippe A (H1N1) de 2009-2010 au Canada, les médecins ont constaté une augmentation des « fêtes de la grippe », destinées à faire contracter la grippe à des enfants aux fins de les immuniser[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Donald G. McNeil Jr, « Debating the Wisdom of ‘Swine Flu Parties’ », New York Times,‎ (lire en ligne)
  2. https://www.tdg.ch/monde/Les-EtatsUnis-et-la-guerre-de-la-vaccination/story/18568995
  3. CTV News staff, « Doctors say 'flu parties' not a good idea », CTV News,‎ (lire en ligne)