Virion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le mot virion désigne une particule virale simple à complexe avec au moins une couche protéique externe appelée capside contenant le génome viral (un acide nucléique de type ADN ou ARN) éventuellement accompagné d'enzymes et d'ARN divers.

Acides nucléiques[modifier | modifier le code]

Le génome viral peut être sous la forme d'un ARN ou d'un ADN. Il peut être simple ou double-brins.

Dans le cas des girus, il peut aussi y avoir des ARNt et quelques autres types d'ARN[1].

Capside[modifier | modifier le code]

La capside peut être simple et former une couche protéique isolant l'acide nucléique de l'environnement, ou former un ensemble complexe à "pistons" comme chez les phages.

Le contenu de la capside peut être riche, presque autant qu'une cellule comme chez Pandoravirus.

Enzymes[modifier | modifier le code]

Certains virions contiennent des enzymes qui facilitent l'infection, tel la transcriptase inverse du VIH.

Enveloppes[modifier | modifier le code]

Un virion peut être "enveloppé" et présente alors une à plusieurs enveloppes glucidique, voire une membrane lipidique comme dans le cas d'Ebolavirus. Ce sont généralement des virions excrétés par bourgeonnement cellulaire plutôt que libérés dans le milieu extra-cellulaire par lyse.

Pro-virion[modifier | modifier le code]

Certains virions passent par une phase de maturation dans la cellule (un ensemble de protéines virales en cours d'agencement sous l'influence d'enzymes virales responsable du processus de « maturation » des futures particules virales, qu'on appelle alors pro-virions[2].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]