Provence (paquebot de 1951)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir Provence (navire).
Provence
Image illustrative de l'article Provence (paquebot de 1951)
L’Enrico Costa à Gênes en novembre 1992.

Autres noms Enrico C. (1965-1987)
Enrico Costa (1987-1994)
Symphony (1994-2000)
Aegean Spirit (2000-2001)
Ocean Glory I (2001)
Classica (2001)[1]
Type Paquebot (1951-1965)
Navire de croisière (1965-2001)
Histoire
Chantier naval Swan Hunter, à Wallsend (Royaume-Uni)
Lancement
Mise en service
Statut Détruit en 2001 à Alang[1]
Caractéristiques techniques
Longueur 167,8 m
Maître-bau 22,3 m
Propulsion Deux turbines à vapeur Parsons
Puissance 11 850 kW
Vitesse 18 nœuds
Caractéristiques commerciales
Capacité 832 passagers (1951-1965)
1198 passagers (1965-1966)
742 passagers (1966-1990)
845 passagers (1990-2001)
Carrière
Armateur Société générale des transports maritimes (1951-1965)
Costa Croisières (1965-1994)
Star Lauro (1994-1995)
Mediterranean Shipping Co. (1995-2000)
Golden Sun Cruises (2000-2001)
Affréteur Costa Croisières (1961-1965)
Festive Holidays (2001)
Pavillon Drapeau de la France France (1951-1961)
Drapeau de l'Italie Italie (1961-2000)
Drapeau de la Grèce Grèce (2000-2001)
Drapeau du Panama Panama (2001)
Port d'attache Marseille (1951-1961)
Gênes (1961-1987)
Naples (1987-2000)
Le Pirée (2000-2001)
Panama (2001)
IMO 5286128

Le Provence est un navire de croisière construit en 1951. Après avoir changé plusieurs fois de noms et d'armateurs, il est détruit en 2001 à Alang.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Provence est construit en 1951 au chantier Swan Hunter de Wallsend pour la Société générale des transports maritimes. Il est lancé le et mis en service le entre Marseille et Buenos Aires. Le , il entre en collision avec le pétrolier libérien Saxonsea à La Plata. Réparé à Buenos Aires, il est remis en service le .

En 1961, il est affrété par la compagnie Costa Croisières qui finit par l'acheter en 1965 et le fait rénover à Gênes avant de le remettre en service sous le nom d’Enrico C.. En 1987, il est renommé Enrico Costa, puis il est remotorisé et reconstruit à Gênes en 1989. En , il s'échoue sur un récif à Katakolon, mais est déséchoué peu de temps après et remis en service après réparations.

En , il est vendu à la compagnie Star Lauro qui le renomme Symphony.

En 1995, la société est renommé Mediterranean Shipping Co.. En , il est vendu à la compagnie Golden Sun Cruises qui le renomme Aegean Spirit. En , il est affrété par Festive Holidays qui le renomme Ocean Glory I. Le , les passagers sont forcées de débarquer à Douvres lorsque la Maritime and Coastguard Agency remarque des anomalies sur le navire. Le contrat est rompu la semaine suivante et le navire est placé en détention. L’équipage n’est plus payé. En , le navire est vendu à la casse sous le nom de Classica. Il est échoué à Alang le et détruit[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]