Angelina Lauro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Angelina Lauro
Image illustrative de l'article Angelina Lauro
L’Angelina Lauro à Tilbury en juin 1976.

Autres noms Oranje (1939-1964)
Type Paquebot (1939-1941)
Navire-hôpital (1941-1946)
Paquebot (1946-1966)
Navire de croisière (1966-1979)
Histoire
Chantier naval Netherlands Shipbuilding Company, à Amsterdam (Pays-Bas)
Lancement
Mise en service
Statut Coulé le
Équipage
Équipage Inconnu
717 passagers (1939-1959)
949 passagers (1959-1966)
1 230 passagers (1966-1972)
800 passagers (1972-1979)
Caractéristiques techniques
Longueur 199,9 m (1939-1966)
205,5 m (1966-1979)
Maître-bau 25,5 m
Tirant d'eau 8,8 m
Tonnage 24 377 t
Propulsion 3 moteurs Diesel Sulzer (12 cylindres)
Puissance 27 500 kW
Vitesse 22 nœuds
Carrière
Armateur Netherlands-America Steamship Company (1939-1964)
Lauro Line (1964-1979)
Affréteur Royal Australian Navy (1941-1946)
Costa Croisières (1977-1979)
Pavillon Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (1939-1964)
Drapeau de l'Italie Italie (1964-1979)
Port d'attache Amsterdam (1939-1964)
Rome (1964-1977)
Naples (1977-1979)
IMO 5264077

L’Angelina Lauro est un navire de croisière construit à l’origine comme paquebot sous le nom d’Oranje en 1939 par les chantiers Netherlands Shipbuilding Company d’Amsterdam pour la Netherlands-America Steamship Company. Gravement endommagé par un incendie le à Saint-Thomas, il sombre le , dans l’Océan Pacifique alors qu’il est en remorque vers Kaohsiung pour y être détruit.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’Oranje en navire-hôpital.

L’Oranje est un paquebot construit en 1938 au chantier naval de la NDSM d’Amsterdam pour la compagnie Netherlands-America Steamship Company. Il est lancé le et il commence son voyage inaugural le entre Amsterdam et l’île de Java. Au cours du voyage, la Seconde Guerre mondiale éclate. Le navire est alors désarmé à Surabaya à son arrivée. En , l’Australie réquisitionne le paquebot et le transforme en navire-hôpital. En 1947, le navire est rendu à la Netherlands-America Steamship Company et reprend son service entre AmsterdamSouthampton et Jakarta. Le , alors qu'il effectue une croisière en Mer Rouge, il heurte le Willem Ruys. Les deux navires restent à flot, mais ils sont gravement endommagés. En 1959, le paquebot subit une refonte à Amsterdam, faisant passer sa capacité d’accueil de 740 à 949 passagers. Le , le navire est désarmé et mis en vente.

L’Oranje à Amsterdam en .

Le , il est vendu avec son navire jumeau à la compagnie Lauro Lines qui le renomme Angelina Lauro. Il est envoyé à Gênes pour être reconstruit. Le , un incendie se déclare sur le chantier et tuant six ouvriers. Il est remis en service le , allongé de 5 mètres avec son pont promenade entièrement vitré, sa cheminée modifiée et sa capacité maximale augmentée à 1230 passagers. En 1972, il retourne au chantier et sa capacité d’accueil est revue à la baisse, imposant un maximum de 800 passagers. En 1976, il est désarmé à La Spezia.

Cette même année, il est affrété par la compagnie Costa Croisières pour trois ans et effectue des croisières au départ de Port Everglades.

Le 30 mars 1979, alors que l’Angelina Lauro est amarré à Saint-Thomas, un incendie éclate dans la cuisine situé à l’arrière. L’équipage n’arrive pas à maîtriser le feu qui s’étend alors à tout le navire. Heureusement, la plupart des passagers et membres d’équipage sont à terre lorsque le feu se déclare et les personnes présentes à bord sont évacuer. Plusieurs tentatives ont lieu pour éloigner le navire du quai, mais elles échouent à cause du poids de l’eau qui a déjà été déversé dans le navire. L’incendie est finalement maîtrisé le , mais le navire de croisière est posé sur le fond du port et gîte fortement sur bâbord. Il est déclaré « perte totale ». Le , Smit Salvage commence le renflouement de l’Angelina Lauro, puis il est vendu à la casse. Le , il quitte Saint-Thomas pour Kaohsiung où il doit être détruit. Le , il commence à prendre l’eau, puis sombre le dans l'Océan Pacifique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]