Prophétie des soixante-dix semaines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Prophétie des Soixante-Dix semaines (ou littéralement « soixante-dix fois sept ») fait partie chapitre 9 du Livre de Daniel. Elle est prononcée par l'ange Gabriel à l'attention de Daniel. Cette prophétie fait aussi bien partie de l'histoire juive que de l'eschatologie chrétienne.

Texte[modifier | modifier le code]

Au chapitre 9, l'auteur du livre de Daniel rapporte qu'un ange lui apparaît à la suite d'une de ses prières. Ces propos concernent le futur du peuple d'Israël.

Traduction de Samuel Cahen

22 Il me parla d'une manière instructive et dit : Daniel, maintenant je suis sorti pour t'enseigner l'intelligence.
23 Au commencement de tes supplications, la parole a été proférée, et je suis venu pour te l'annoncer, parce que tu es un favori ; sois attentif à la parole, et comprends la vision.
24 Soixante-dix semaines (d'années) ont été fixées sur ton peuple et sur ta sainte ville, pour anéantir le crime, mettre fin au péché, expier l'iniquité et amener la justice éternelle, pour sceller la vision et la prophétie, et oindre le Saint des saints.
25 Sache et comprends : Depuis le prononcé de la parole de rebâtir Ierouschalaïme jusqu'au prince oint il y a sept semaines ; dans soixante-deux semaines, la place et le fossé seront de nouveau bâtis, mais en temps calamiteux.
26 Et parmi ces soixante-dix semaines un oint sera retranché et (il n'aura) pas (de successeur) ; un peuple, d'un prince qui viendra, détruira la ville et le sanctuaire ; sa fin (sera) dans l'inondation ; et jusqu'à la fin est décrétée la guerre des solitudes.
27 Une semaine confirmera l'alliance à plusieurs ; la moitié de la semaine fera cesser le sacrifice et l'offrande, et sur l'aile (du temple sera) l'horreur du dévastateur, jusqu'à ce que la consommation et le châtiment se répandent sur le dévastateur.

Analyse[modifier | modifier le code]

Cette prophétie est une ré-interprétation d'un oracle du livre de Jérémie annonçant la ruine de Babylone (25,12) et le retour de l'exil (29,10). Celui-ci annonçait la durée de la désolation en Terre sainte et de l'exil en Babylonie, châtiment infligé aux fils d'Israël infidèles à l'Alliance abrahamique : 70 années ; estimation chiffrée qu'il convient d'ailleurs de contrôler sans trop de rigueur[1]. Or voici que le messager céleste encourage une supputation qui fixerait un terme aux nouvelles épreuves subies par la « Ville Sainte » et le « peuple de Dieu » : au temps d'Antiochos IV sans doute, un empereur Séleucide qui persécuta les Judéens, mais probablement aussi, à travers celui-là, aux temps de toute persécution dont pâtiront les justes fidèles au vrai Dieu, jusqu'au triomphe final.

Ce n'est plus alors « 70 ans » qu'il faut entendre, mais « 70 semaines d'années » réparties en trois périodes : l'une de 7 (soit 49 années), achevée par l'avènement d'un « oint » qui sera un « chef » ; l'autre de 62 (soit 434 ans), à la fin de laquelle « un oint sera supprimé » ; la dernière d'une seule semaine d'années, et dont la moitié (3 ans et demi) s'écoulera avant que le dévastateur soit exterminé.

Interprétations[modifier | modifier le code]

Pour commencer, nous devons comprendre que les jours dans cette prophétie sont des années ! (Ezech 4:5)
Ainsi, 1 semaine = 7 jours = 7 ans.
Maintenant que nous savons ceci, nous pouvons déchiffrer cette prophétie :
Nous avons affaire ici a 3 temps donnés par l'ange Gabriel a Daniel (Da 9:21)

  • -7 semaines
  • -62 semaines
  • - 1 semaines
  • Total = 70 semaines

L'ange Gabriel dit a Daniel : Les 7 premières semaines commence à partir de la date de reconstruction de Jérusalem. (Da 9:25)
Or, nous savons par la bible, que le décret de reconstruction de Jérusalem a été accordé par le Roi Artaxerxès lors de sa 20e année, soit en -445 av J.C. Donc, c'est la date du début de la reconstruction de Jérusalem !
Ainsi à partir de cette date, se sont écoulés 49 ans (7 semaines) jusqu’à l’achèvement de la reconstruction de Jérusalem et la dédicace de la muraille, soit en:
445-49 = 396 av J.C.
Maintenant, Gabriel dit, qu'il y a 62 semaines à partir de cette date, jusqu'à ce que l'oint (Jésus Christ) qui vient détruire la puissance de la mort soit couronné (crucifié) et ressuscité vainqueur d'entre les morts, soit :
62 semaines = 62x7= 434 ans.
à partir de la date 396 av J.C. - 434 ans (62 semaines) = 38 ans ap JC !
C'est la date de la crucifixion de Jésus Christ, à l'âge de 38 ans.
Ensuite Gabriel dit :
Un chef viendra (Titus) et causera la ruine de Jérusalem et du temple comme lorsqu'une inondation survient.
Voilà pour les 69 semaines, mais il reste encore 1 semaine a accomplir :
Selon certaines sectes, cette semaine concerne des temps à venir, car Gabriel dit concernant cette dernière semaine :
"Et il confirmera l'alliance à plusieurs pour une semaine, et à la moitié de cette semaine il fera cesser le sacrifice, et l'offrande ; puis par le moyen des ailes abominables, qui causeront la désolation, même jusqu'à une consomption déterminée, la désolation fondra sur le désolé."
Nous voyons ici, qu'il est question de sacrifice et d'offrande...
Or, le temple étant détruit jusqu'à nos jours, il est nécessaire qu'un 3e temple soit bâti comme l'a prophétiser Ézéchiel (Ezech 40:1)!
C'est pourquoi, voici ce qui arrivera par la suite des temps:
Le 3e temple sera bâti en Jérusalem et les nations du monde entiers viendront offrir et sacrifier des holocaustes dans ce temple à Dieu, c'est ainsi qu'une alliance avec l'empire greco-romain, aujourd'hui formant l'Europe qui est à l'origine de la culture occidentale répandu partout à travers le monde, dont le siège est le Vatican, dirigé en monarchie absolue par le pape (le père), sera établi pour 7 ans avec les juifs, mais qu'au bout de 3 ans et demi, l'empire greco-romain catholique brisera cette alliance et fera cessé le sacrifice et les offrandes et se proclamera lui-même Dieu (le pape), c'est alors que surviendra la grande tribulation (La guerre contre le peuple d'Israël)
[réf. nécessaire] (Dan 7:25)

Qumrân[modifier | modifier le code]

Il faut remarquer ici que l'Hymne à Sion de la grotte 11 de Qumrân (11 Q Ps a)[2] datant de l'époque préessénienne, du temps des Hassidim, fait écho très précisément à ce passage de la prophétie des semaines. Le poète s'adresse à Sion en ces termes aux lignes 16-17:

Puisses-tu parvenir à une justice perpétuelle et les bénédictions des notables puisses-tu recevoir ! Accepte la vision qui est dite de toi[3].

Une allusion au même passage de la prophétie des semaines se rencontre aussi dans une recension légèrement différente de l'hymne à Sion dans la grotte 4 de Qumrân[4].

20 Les exilés... 21 Il les dispersera...22...soixante-dix ans...23...de sa main puissante, et Il les sauvera...[5]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire encyclopédique du judaïsme - Cerf, R. Laffont—1996 - p. 246
  • Pierre Grelot, Soixante-dix semaines d'années, Biblica 50, 1969, p. 171
  • Mathias Delcor, Le livre de Daniel, Paris, Gabalda (Sources Bibliques), 1971, p. 193 - p. 204
  • Arthur Loth, Jésus-Christ dans l'histoire, 2e partie, chapitre VI. La prophétie des 70 semaines de Daniel. François-Xavier de Guibert, Paris, 2010, p. 575 - p. 610.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. On peut supposer que, pour Jérémie, 70 ans représentent 10 sabbats d'années (cf. Pierre GRELOT, Soixante-dix semaines d'années, Biblica 50, 1969, p. 171)
  2. édité par J.A. Sanders The Psalms Scroll of Qumran Cave 11 dans Discoveries in the Judean Desert of Jordan IV, Oxford, 1965, p. 87
  3. cf. M.DELCOR, L'hymne à Sion du rouleau des Psaumes de la grotte 11 de Qumrân dans Revue de Qumrân 21, 1967, p. 84 et ss. Lecture partielle sur Google Books dans le livre Religion d'Israël et Proche-Orient ancien: des Phéniciens aux Esséniens Par M. DELCOR
  4. cf. J.STARCKY, Psaumes apocryphes de la grotte 4 de Qumrân dans RB 73, 1966, p. 365
  5. Les manuscrits de la mer Morte - Michael Wise, Martin Abegg, Jr., Edward Cook - (ISBN 2262020825) p. 327