The Burning Fiery Furnace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant la musique classique
Cet article est une ébauche concernant la musique classique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

The Burning Fiery Furnace opus 77 (français : La fournaise ardente) est une parabole en un acte pour une représentation à l'église de Benjamin Britten. Seconde des trois paraboles de l'auteur, sur un livret de William Plomer d'après l'Ancien Testament, Livre de Daniel, il est créé à l'église paroissiale d'Orford (Suffolk) le avec Peter Pears, John Shirley-Quirk, Robert Tear. Créations françaises, en version originale à Versailles en mai 1968 par l'English Opera Group,, en version française à l'Hôpital St-Jean (Angers) en octobre 1970.

Distribution[modifier | modifier le code]

Rôle Voix Première, 9 Juin 1966
(Chef d'orchestre:sans)
Nebuchadnezzar (Nabuchodonosor) ténor Peter Pears
Astrologue baryton Bryan Drake
Ananias (Shadrack) baryton John Shirley-Quirk
Misael (Meshach) ténor Robert Tear
Azarias (Abednego) baryton Victor Godfrey
Herald premier des courtisans baryton Peter Leeming
Chœur des courtisans; serviteurs

Argument[modifier | modifier le code]

Les prisonniers hébreux Shadrach, Meschach et Abednego ont refusé d'adorer le Dieu des Babyloniens. Ils sont jetés dans une fournaise et en ressortent vivants. À la suite de ce miracle Nabuchodonosor se convertit au Dieu des Hébreux.