Pokémon Let's Go, Pikachu et Let's Go, Évoli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Pokémon : Let's Go, Pikachu
Pokémon : Let's Go, Évoli
Image illustrative de l’article Pokémon Let's Go, Pikachu et Let's Go, Évoli
Logos francophones des deux jeux

Éditeur Game Freak
Nintendo
Développeur The Pokémon Company
Distributeur Nintendo
Concepteur Junichi Masuda
Musique Shota Kageyama

Date de sortie
  • Sortie internationale 16 novembre 2018
Franchise Pokémon
Genre Jeu de rôle
Mode de jeu 1 à 2 joueurs
Plate-forme Nintendo Switch
Média Carte de jeu
Langue Multilingue
Contrôle Joy-Con
Poké Ball Plus

Évaluation CERO : A ?
ESRB : RP ?
PEGI : 7 ?

Site web Site officiel

Pokémon Let's Go, Pikachu et Pokémon Let's Go, Évoli (ポケットモンスター レッツゴー! ピカチュウ・レッツゴー! イーブイ, Poketto Monsutā Rettsugō! Pikachū & Rettsugō! Ībui?) sont deux jeux vidéo de rôle de la série principale développés par The Pokémon Company et édités par Game Freak et Nintendo. Révélés le lors d'une conférence de presse dédiée aux futurs jeux de la série Pokémon, ils sont sortis mondialement le sur Nintendo Switch[1]. Mettant en avant Pikachu et Évoli, les jeux, dont l'aventure reprend celle de Pokémon Jaune dans la région de Kanto avec les Pokémon de la première génération, ont également été annoncés comme compatible avec le jeu mobile Pokémon Go, ainsi qu'avec un nouvel accessoire : la Poké Ball Plus[2].

Trame[modifier | modifier le code]

Le joueur peut choisir entre incarner un dresseur et une dresseuse[3]. Cependant, le Pokémon de départ qui lui est attribué dépend de la version du jeu choisie : Pikachu, pour la version Let's Go, Pikachu, et Évoli, pour la version Let's Go, Évoli[4]. De plus, bien qu'il ne puisse pas évoluer, ce Pokémon est entièrement personnalisable grâce à une panoplie de vêtements qui lui sont dédiés[5].

L'histoire, inspirée de celle du jeu Game Boy Pokémon Jaune, se déroule dans la région de Kanto et se concentre uniquement sur les Pokémon de la première génération, soit cent-cinquante-et-un[6].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Système de jeu de Pokémon.

De nombreuses nouveautés sont introduites dans le jeu, comme la capture de Pokémon sauvages qui s'effectue à la manière de celle présente dans Pokémon Go, le joueur devant utiliser le Joy-Con pour lancer la Poké Ball[7]. De plus, la Poké Ball Plus, accessoire conçu spécifiquement pour le jeu, peut se substituer au Joy-Con et permet au joueur de se promener avec son Pokémon préféré en dehors du jeu[8]. Enfin, le joueur a la possibilité de se servir de certains Pokémon comme montures pour se déplacer, à la manière de celles d'Alola, introduites dans Pokémon Soleil et Lune.

Par ailleurs, concernant la connectivité, pour la première fois dans la série, un mode multijoueurs est disponible : le joueur a ainsi la possibilité de se faire accompagner par un autre joueur, facilitant de ce fait les combats et les captures. La connectivité avec Pokémon Go est également mise en exergue : le joueur peut ainsi transférer les Pokémon qu'il a capturés dans le jeu mobile pour les transférer dans les jeux Nintendo Switch[9].

Développement[modifier | modifier le code]

Pokémon Let's Go, Pikachu et Pokémon Let's Go, Évoli ont été révélés lors de la conférence de presse du , dans laquelle The Pokémon Company a présenté ses plans quant aux futurs titres de la série Pokémon[10]. Les deux jeux ont ainsi été officialisés au travers d'une bande-annonce diffusée pendant cette conférence[11],[12].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Bien que les ventes soient très importantes, le jeu ne fait pas l'unanimité parmi les joueurs. Il obtient la note de 11,4 sur 20 sur le site Jeuxvideo.com[13]. Les critiques sont répétées sur la simplification de nombreux aspects du jeu (objets, talents ...) comparés aux opus précédents, sur le choix des Pokémon se résumant à la première génération et sur le manque de contenu post-game.

Ventes[modifier | modifier le code]

Le jeu s'est écoulé à plus de 3 millions d'exemplaires lors de sa première semaine de commercialisation, faisant de lui le meilleur lancement d'un jeu sur Nintendo Switch[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « News jeu Pokémon Let’s Go Pikachu et Evoli annoncés sur Switch en vidéo », sur Jeuxvideo.com,
  2. « Pokémon Let's Go Pikachu et Évoli annoncé sur Nintendo Switch + un vrai Pokémon RPG Switch pour 2019 », sur Nintendo Town,
  3. « Pokémon Let's Go Pikachu & Let's Go Évoli - Artwork des personnages », sur Pokekalos,
  4. « Pokémon Switch : Let's GO Evoli et Let's GO Pikachu annoncés officiellement », sur Millenium,
  5. « Pokémon Let's Go Pikachu & Let's Go Évoli - Personnalisation des Pokémon », sur Pokekalos,
  6. « Pokémon : Let’s Go, Pikachu/Let’s Go, Evoli – Des remakes de la version jaune compatibles avec Pokémon GO », sur jvfrance,
  7. « Pokémon Let’s Go Pikachu et Pokémon Let’s Go Évoli annoncés sur Switch », sur Actu-Gaming.net,
  8. « Vidéo : Deux jeux Pokémon annoncés sur Switch, avec un objet Pokéball en prime », sur Numerama,
  9. « Pokémon: Let's Go, du mobile à la Switch », sur CCM,
  10. « Pokémon, Let's Go, Pokémon Quest, toutes les annonces de la conférence », sur fredzone,
  11. « Pokémon Let's Go Pikachu et Let's Go Évoli : la preview », sur IGN France,
  12. « Bande annonce Pokémon : Let's Go, Pikachu et Pokémon : Let's Go, Évoli », sur YouTube,
  13. « Note jeuxvidéo.com », sur fredzone,
  14. « Pokémon Let's Go s'offre 3 millions de ventes pour son lancement mondial », sur gamekult.com, (consulté le 25 novembre 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]