Phare du Mont-Saint-Clair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Phare du Mont-Saint-Clair
Phare du Mont-Saint-Clair, Sète, Hérault 02.jpg
Localisation
Coordonnées
Adresse
197 chemin du PhareVoir et modifier les données sur Wikidata
Sète
Flag of France.svg France
Histoire
Construction
Électrification
Statut patrimonial
Visiteurs
non
Architecture
Hauteur
23 m
Élévation
92,70 m
Équipement
Lanterne
Lampe aux halogénures métalliques (HM) 250 watts
Optique
Optique de 0, 70 m. de focale à 4 panneaux au 1/4.
Portée
29 milles (53km)
Feux
feu à 1 éclat blanc toutes les 5 secondes

Géolocalisation sur la carte : Sète

(Voir situation sur carte : Sète)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Hérault

(Voir situation sur carte : Hérault)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Le phare du Mont-Saint-Clair est un phare situé sur le mont Saint-Clair, sur la commune de Sète, dans l'Hérault. Sa construction fut décidée à la suite de la relance en 1898 de décrets datant de 1853 et 1878. Sa construction débuta grâce à la décision ministérielle du , et dura de 1900 à 1903. Les travaux débutent par l'entrepreneur Massol, mais son décès peu après le début des travaux obligèrent à faire venir un autre entrepreneur. Ainsi, les travaux reprennent en fin 1900 avec l'entreprise Troglia alors que les fondations du phare sont déjà réalisées. Sa construction dura trois ans et, le 23 avril 1903, le phare est allumé[1],[2].

Description architecturale[modifier | modifier le code]

Ce phare se présente sous la forme d'une tour octogonale en pierres d'une hauteur de 23 m, légèrement pyramidale. La focale est située à une hauteur de 18,90m[3].

Localisation[modifier | modifier le code]

Ce phare est situé sur le flanc du mont Saint-Clair, à Sète. Il est au-dessus du cimetière marin et du musée Paul-Valery, proche du fort Richelieu[4].

Historique[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Les Archives nationales conservent, sous la cote CP/F/14/17516/4, huit plans et trois photographies du phare du Mont-Saint-Clair datant de 1898 à 1903.