Phare du cap Béar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Redoute Béar, Sémaphore de Béar ou Fort Béar.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bear.
Phare du cap Béar
Le phare de Béar (3).JPG
Localisation
Coordonnées
Adresse
Histoire
Construction
1905 (phare actuel)
Automatisation
oui
Statut patrimonial
Gardienné
non
Visiteurs
non
Architecture
Hauteur
27 m
Élévation
80 m
Équipement
Lanterne
lampe HM 250 W
Portée
30 milles marins (55 km)
Feux
blanc à éclats groupés par 3 en 15 s
Localisation sur la carte des Pyrénées-Orientales
voir sur la carte des Pyrénées-Orientales
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le phare du cap Béar ou phare de Béar[2] est situé sur le mont Béar, à 800 mètres au sud-est de Port-Vendres, à proximité du cap Béar sur la Côte Vermeille.

Historique[modifier | modifier le code]

En , le premier phare est construit[3]. C'est une petite tour cylindrique sur soubassement de 9 mètres de hauteur, munie d'un feu fixe blanc. L'élévation est de près de 23 mètres au-dessus de la mer.

En , la première tour est abandonnée car trop souvent dans la brume. Le deuxième phare est construit d’une hauteur de 27 m à une altitude d’environ 50 mètres[2] : son élévation est donc de 80 m au-dessus du niveau de la mer ; il est muni d'un feu à trois éclats blancs émis toutes les 20 secondes.

Phare actuel[modifier | modifier le code]

Phare du cap Béar, en regardant en direction du sud-est.
Rorqual commun prés du cap Béar.

C'est une tour pyramidale (section carrée) en pierres apparentes avec chaînage d'angle et encorbellement à la partie supérieure.

En contrebas du phare se trouvent les logements des gardiens et des bâtiments de service. La décoration intérieure est soignée : murs en opaline bleue, escalier de marbre rose et rampe en cuivre.

Le phare est automatisé, contrôlé à distance, et ne bénéficie pas d’un gardiennage permanent. Il est doté d'une station de GPS différentiel.

Le phare, ses annexes et le site alentour a été classé monument historique par arrêté du après avoir été inscrit le . Il est actuellement la propriété de l'État[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Notice no PA66000034, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a et b Selon les indications de la carte IGN.
  3. Les Archives nationales conservent, sous la cote CP/F/14/17525/A/1 et CP/F/14/17525/A/2, 26 plans du premier phare du Cap Béar datant de 1829 à 1902.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]