Phare du cap Camarat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Phare du cap Camarat
Image dans Infobox.
Localisation
Coordonnées
Adresse
Route de CamaratVoir et modifier les données sur Wikidata
Ramatuelle
Flag of France.svg France
Histoire
Construction
Automatisation
oui
Patrimonialité
Gardienné
oui
Visiteurs
non
Architecture
Hauteur
25,3 m
Élévation
134,3 m
Équipement
Lanterne
halogénure métallique 400W
Optique
4 lentilles de Fresnel DF=0,5m
Portée
26 milles marins (48 km)
Feux
blanc 4 éclats groupés/ 15 s
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le phare du cap Camarat, à Ramatuelle, bâti entre 1829 et 1832 au sud du cap de Saint-Tropez, est une tour carrée en maçonnerie lisse sur un bâtiment carré[1].

C’est le deuxième phare de France par la hauteur de sa source lumineuse, 129,80 mètres au-dessus du niveau de la mer[2].

Le phare est tout proche du sémaphore de Camarat, administré par la Marine nationale, et où des guetteurs veillent jour et nuit.

Dans les locaux du sémaphore se trouve le réémetteur ASN (Appels Sélectifs Numériques). C’est un système mondial de détresse et de sécurité en mer.

Le phare, géré quant à lui par le Service des phares et balises, est télécontrôlé par la station de Porquerolles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Archives nationales conservent, sous la cote CP/F/14/17528/3, dix-neuf plans du phare de la Cap Camarat datant de 1834 à 1850.
  2. Phare de Camarat

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]