Pierre-Ernest Ier de Mansfeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Peter Ernst I von Mansfeld)
Aller à : navigation, rechercher
Pierre-Ernest Ier de Mansfeld
PeterErnstIvonMansfeldVorderort.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Peter Ernst I von MansfeldVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Enfants
Autres informations
Distinction

Pierre-Ernest Ier, comte de Mansfeld-Vorderort (en allemand, Peter Ernst I von Mansfeld-Vorderort) (Heldrungen en Saxe, - Luxembourg, ) est un chef militaire, gouverneur du Luxembourg pendant soixante ans et plus brièvement gouverneur des Pays-Bas espagnols.

Biographie[modifier | modifier le code]

Termes d'Hugues Sambin pour le palais Mansfeld

Après avoir participé en 1535 à l'expédition de Tunis avec Charles-Quint, il est nommé en 1545 gouverneur du Luxembourg et le restera jusqu'à sa mort. Il se fait construire un imposant château renaissance, dit château La Fontaine ou palais Mansfeld[1], à Clausen dans la banlieue de Luxembourg-ville, en faisant appel à des artistes réputés, tels qu'Hugues Sambin[2], et y installe de somptueuses collections, dont il fera don par la suite au roi d'Espagne[3].

Après la capitulation d'Yvois en 1552, il est fait prisonnier par Henri II et enfermé à Vincennes. Comme il est tombé en disgrâce auprès de Charles-Quint, ce dernier refuse de payer sa rançon. Durant sa captivité, il s'initie à l'art de la reliure. Réhabilité par Philippe II, il participe à la bataille de Saint-Quentin (1557) et est nommé maître de camp général. Il prend part ensuite à la guerre de Quatre-Vingts Ans aux côtés de Don Juan d'Autriche et d'Alexandre Farnèse. En 1572, il est nommé maréchal des armées impériales dans les Pays-Bas espagnols.

Nommé gouverneur par intérim des Pays-Bas espagnols en 1590, il le devient effectivement à la mort de Farnèse en 1592 pour deux années supplémentaires. La charge était pourtant réservée à des princes.En reconnaissance de sa loyauté à la cause catholique, il est elevé à la dignité de prince d'empire par Rodolphe II le 4 mars 1594. Trois ans plus tard, à l'âge de 80 ans, il se retire des affaires publiques.

Son fils illégitime, Ernst von Mansfeld (1580-1629) participe activement à la guerre de Trente Ans.

Son fils légitime, le comte Charles de Mansfeld, sera doyen du chapitre de Sainte-Gudule à Bruxelles et vicaire apostolique auprès de l'armée espagnole aux Pays-Bas[4].

Sa fille Dorothée de Mansfeld († 1586) a épousé en 1578 le militaire espagnol Francisco Verdugo (1537, † 1595).

Pierre-Ernest de Mansfeld fut nommé chevalier de l'Ordre de la Toison d'or en 1546.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. lire en ligne
  2. Très connu comme ébéniste, Hugues Sambin était aussi sculpteur et architecte
  3. lire en ligne
  4. J. F. A. F. de Azvedo Coutinho y Bernal, Généalogie de la famille de Coloma, , 500 p., p. 20

Sources[modifier | modifier le code]

  • Journal de captivité du comte Pierre-Ernest de Mansfeld, écrit au donjon de Vincennes, 1552-1554, Paris, Picard, 1933
  • Gustav Janssens, « Le Comte Pierre Ernest de Mansfeld : loyal serviteur de Charles V et de Philippe II et la guerre aux Pays-Bas », Hémecht - Zeitschrift für luxemburger Geschichte, no 4,‎ (ISSN 0018-0270)
  • Jean-Claude Muller, Palatium Mansfeldicum, 1, Luxembourg, Les amis de l'histoire, 2006
  • Jean-Luc Mousset (sous la direction de), Pierre Ernest de Mansfeld (1517-1604), un prince de la Renaissance, Luxembourg, Musée national d’histoire et d’art, (ISBN 978-2-87985-960-6).
  • Auswahlbibliografie zu Peter Ernst I. von Mansfeld

Sur les autres projets Wikimedia :