Paul Quéré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Paul Quéré
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Paul Quéré, né en 1931 à Reims et mort en 1993 à Pont-l'Abbé, est un peintre, potier, et poète français, d'origine bretonne. Il fut à la fois revuiste, poète, écrivain, potier, céramiste, peintre, éditeur, musicien passionné de jazz et animateur radio.

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1952 à 1956, Paul Quéré travaille au côté de Célestin Freinet. De 1953 à 1979, il vit en Provence y exerçant le métier de potier pour subvenir à ses besoins matériels qui lui permettront d'écrire et de peindre confortablement.

En 1979, il s'installe en Bretagne, toujours potier dans sa « poéterie » de Plonéour-Lanvern (Finistère). Il consacre dès lors plus de temps à l'écriture, à l'édition de ses ouvrages et, surtout, à la peinture.

De 1990 à 1993, il intègre le comité de choix des expositions de la maison de la baie d'Audierne en Tréguennec. Ce comité, composé de journalistes, écrivains, peintres et plasticiens, s'attachera au rayonnement culturel du lieu, unissant deux pans du patrimoine breton, le patrimoine culturel et le patrimoine naturel.

Paul Quéré est enterré dans le petit cimetière de Tréguennec dans la baie d'Audierne.

Proche de Kenneth White, il définit ainsi son « celtaoïsme » :

« Celtaoïsme empire du sens / Où dialoguent le yang du granit / Et le yin de toutes les eaux. »

Postérité[modifier | modifier le code]

Paul Quéré[1] laisse une œuvre écrite et peinte importante : une quinzaine d'ouvrages et des huiles sur toile et sur bois, acryliques, gouaches, pastels et dessins. Son œuvre est conservée par l'association Bodérès d'octobre à Plonéour-Lanvern dont le but est de la faire découvrir et la promouvoir.

Le prix Paul-Quéré[2], créé en 2015 par Les Éditions Sauvages, récompense un poète partageant la démarche, les valeurs et les qualités défendues par Paul Quéré. Décerné tous les deux ans, il offre au lauréat l'édition d'un recueil de poésie dans la collection « Ecriterres », du nom de la revue fondée et animée par Paul Quéré.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Chansons pour passer le temps, la Chandelle verte, 1957
  • Oui, mais un jour viendra, L.T.D.H, 1975
  • Allô, l'aurore ! Ne bougeons plus, L.T.D.H, 1976
  • La Main à la plume, P.J. Oswald, 1977
  • Du sel sur la queue du poisson, L.T.D.H, 1978
  • Bice, Polder, 1982
  • Suite bigoudène Effilochée, La Poéterie, 1982
  • Puits et cendres, La Poéterie, 1985
  • Passe-temps, Polder, 1986
  • Avelioù, La Poéterie, 1988, prix de la fédération des Bretons de Paris en 1989
  • Ana I, La Poéterie, 1994
  • Bodérès d'octobre, L'Authenticiste, 1994
  • Poèmes d'en Bretagne, Cahiers Blanc Silex, 1997
  • Faisceaux, Bodérès d'octobre, 1997
  • Murs mourants, supplément de la revue Décharge no 92, 1997
  • Poèmes celtaoïstes (choix de textes 1979-1993)[3], préface de Marie-Josée Christien, postface de Bruno Geneste, Les Éditions Sauvages (collection Askell), 2014[4]
  • Suite bigoudène effilochée[5] (nouvelle édition augmentée), avant-lire de Ariane Mathieu, dessins de Paul Quéré, Les Editions Sauvages (collection Phénix), 2016

Revues[modifier | modifier le code]

Livres sur Paul Quéré[modifier | modifier le code]

  • Paul Quéré, l'œuvre peint, ouvrage publié pour l’exposition-rétrospective d’ – 60 reproductions couleurs – préface de Bernard Noël, textes de Jean-Claude Schneider et François Rannou, éditions Apogée, 2000
  • A l'horizon des terres infinies (Variations sur Paul Quéré), Marie-Josée Christien. Témoignages, articles, études, photographies (Les Editions Sauvages, collection La Pensée Sauvage), 2019[7]

Expositions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Auteurs Q, Revue Texture », sur revue-texture.fr (consulté le 24 janvier 2017)
  2. Jacques Morin, « Décharge - Un Prix Paul Quéré », sur www.dechargelarevue.com (consulté le 13 novembre 2016)
  3. « Poèmes celtaoïstes de Paul Quéré », Recours au Poème,‎ (lire en ligne, consulté le 13 novembre 2016)
  4. « "Poèmes celtaoïstes : choix de poèmes 1979-1993" de Paul Quéré chez Les Editions Sauvages (Quimperlé, Finistère) », sur www.20minutes.fr (consulté le 22 mars 2017)
  5. « Les critiques de Lucien Wasselin, Chemins de lecture 2016, Revue Texture », sur revue-texture.fr (consulté le 13 novembre 2016)
  6. « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr, 1990-1991 (consulté le 7 août 2018)
  7. « Un livre d’hommage au poète breton Paul Quéré », sur Bretagne Actuelle | Magazine culturel Breton en ligne, (consulté le 11 février 2019)
  8. « Paul Quéré poète peintre et potier », Ouest-France,‎ , Quimper (/www.ouest-france.fr/bretagne/quimper-29000/paul-quere-peintre-poete-et-potier-1887942)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dossier sur Paul Quéré dans le no 2-3 de la revue La Rivière Échappée
  • Sur les chemins du hasard avec Paul Quéré, n° spécial de Quimper est Poésie, 1993
  • Tombeau de Paul Quéré, Michel Champendal, 1996
  • Les rivages clandestins de Paul Quéré par Marie-Josée Christien (article en version longue sur sa peinture), dans la revue Quimper est Poésie no 19 ()
  • Hommage à Paul Quéré, dossier présenté par Marie-Josée Christien (lettres de Paul Quéré, article Les rivages clandestins de Paul Quéré par Marie-Josée Christien, reproduction d'une encre et d'un pastel à l'huile, extrait de Suite bigoudène effilochée) dans l'ouvrage hors-série Anthologie sauvage (éditions Spered Gouez, 2003)
  • Bréviaire de sel, de Louis Bertholom, hommage à Paul Quéré, Atelier de Groutel, 2012
  • Bréviaire de sel, de Louis Bertholom,(hommage à Paul Quéré, extraits), livre d'artiste du peintre Michel Remaud, 2012
  • Dossier sur Paul Quéré dans le no 18 de la revue Spered Gouez / L'Esprit sauvage, 2012
  • Jacques Morin, Hommage à Paul Quéré, revue Décharge no 159,
  • Marie-Josée Christien, Paul Quéré en son cosmodrome bigouden, revue Cap Caval no 31,

Liens externes[modifier | modifier le code]