Pascal Payen-Appenzeller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (janvier 2014).

Pour améliorer la vérifiabilité de l'article, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page (modifier l'article).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Le ton de cet article ou de cette section est trop promotionnel ou publicitaire. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Modifiez l'article pour adopter un ton neutre (aide quant au style) ou discutez-en.

Pascal Payen-Appenzeller
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (72 ans)
Nationalité
Activité

Pascal Payen-Appenzeller est un historien, écrivain et poète français, né le , français par son père, suisse par sa mère, elle-même fille du pasteur et imprimeur suisse alémanique Friedrich Appenzeller.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Après des études supérieures de lettres, théologie et musique[1], Pascal Payen-Appenzeller devient une personnalité publique au moment où, à la fin des années 1960, il s’est investi comme porte-parole des associations en faveur du maintien du canal Saint-Martin, que Georges Pompidou et la mairie de Paris voulaient transformer en axe autoroutier nord-sud[réf. souhaitée]. Il a fait de même pour les squares menacés par les parkings souterrains et, plus tard, pour la cité fleurie.

Il fonde, en 1966, l'association Connaissance de Paris, devenue ensuite Association fédérative pour la Connaissance de Paris et le rayonnement du tourisme (AFCRRT), dont le but est de présenter Paris sous toutes ses formes à tous les publics sans se limiter au tourisme monumental, mais en s'intéressant à ce qui constitue l'origine de Paris : la transformation des matières en objets d'art. Cette association a pris en 2007 la dénomination Association pour faire connaître Paris en réponse au temps. Son objet est de présenter Paris et la ville urbaine de manière interdisciplinaire, en s’intéressant particulièrement à ce qui constitue la richesse de Paris : ses métiers d’art, ses sociétés et la littérature (les mardis nomades). Il a fondé la revue Connaissance de Paris et de la France et il est directeur de la revue Paris aux cents villages. Il a pris depuis la suite de Pierre Dehaye comme animateur de l’émission mensuelle Promenade et Flâneries aux domaines de poésie sur Radio Courtoisie[2].

Pascal aime le piano et l’art contemporain, dont il est collectionneur et critique : commissaire d'exposition, il a organisé nombre d’expositions d’art contemporains et fondé en 2009 le mouvement « Les stèles de la Création »[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marié en 1966, il a quatre enfants, deux enfants adoptés et plusieurs autres accueillis.

Autres activités[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article contient une ou plusieurs listes. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.

  • Professeur au lycée international de Saint-Germain-en-Laye (créativité littéraire), ainsi qu'à Reid Hall, universités américaines en France[réf. souhaitée] (histoire de l'art et histoire de Paris) et dans les facultés de Vincennes[réf. souhaitée] (signalétiques urbaines), Censier et Villetaneuse (histoire de Paris). Il a notamment créé un cours d'anthropologie sur les « tabous fondateurs des sociétés humaines »[réf. souhaitée].
  • Chercheur associé au CNRS et directeur de la mission « Villes et Mégapoles »[réf. souhaitée].
  • A ouvert Flèche d’or Café des voyages[réf. souhaitée], le 4 mai 1995, haut lieu des cultures humaines et musiques du monde.
  • Nommé en 2000, par les services d’architecture du ministère français de la culture, expert stratigraphe du patrimoine — chargé à la suite de l'établissement des règles d'entretien de nombreux monuments tels que Notre-Dame-de-Paris et le Panthéon.
  • A également travaillé à l’aménagement et à la mise en valeur de nombreux sites urbains parmi lesquels : le canal Saint-Martin, la ligne de la Petite Ceinture, les gares d'Île-de-France (projet café des voyages[réf. souhaitée]) et les carrières de Paris.
  • Cofondateur de l'Institut International de Conciergerie[4], et directeur du patrimoine de plusieurs palaces hôteliers, dont l'hôtel Plaza Athénée. A été en 2012 chargé de mission pour l'extension Conciergerie Services du Port de Cannes[réf. souhaitée].

Religion[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article contient une ou plusieurs listes. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.

Théologien protestant, il a prêché dans de nombreuses paroisses[réf. souhaitée] de l’Église réformée de France, devenue en 2013 l'Église protestante unie de France, avant de se consacrer en 2012 à la paroisse de Pantin (93) où il a présidé actuellement le conseil presbytéral jusqu'en 2016.

  • A créé plusieurs musées dont : le musée de l'Éventail à Paris et le musée de la Première Traversée Aérienne Transatlantique à Ver-sur-Mer[réf. souhaitée]. En 2012, il est engagé depuis plusieurs années dans le projet de l’Écomusée des Carrières de Paris[réf. souhaitée].
  • A créé les Évènements Culturels[réf. souhaitée] avec IL Communication[Quoi ?][réf. souhaitée] et les Évènements de Proximité[réf. souhaitée] avec PLB Evènements[Quoi ?][réf. souhaitée].
  • Spécialiste de l'histoire de Paris a constitué une base documentaire des maisons et immeubles de Paris, répertoriant parcelles, bâtis et usages.
  • Depuis quarante ans, a le projet de publier une « Encyclopédie de Paris maison par maison », dont le premier tome, « Dictionnaire des Champs-Élysées »[réf. souhaitée], est paru en juin 2013 chez LEDICO éditions.
  • Depuis 2010, Pascal Payen-Appenzeller consacre une grande partie de son temps au Geste d'Or, concours national du patrimoine bâti, dont il est délégué général[5].
  • Plus récemment lancé a entrepris l’étude en vue de la protection de la Halle Freyssinet, chef-d’œuvre de l'ingénieur Eugène Freyssinet constituant la première étape du béton précontraint.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Littérature, essais, ouvrages documentaires [modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire historique des rues de Paris, Éditions de Minuit Le créateur du dictionnaire Jacques Hillairet et l'éditeur Jérôme Lindon lui ont demandé d'assurer les mises à jour à compter de la 3e édition de 1972[6].
  • Paris Métro, Éditions du Dauphin, 1975
  • Les bonnes adresses du Paris secret, sous le pseudonyme de Emmanuel Weiss, avec Claude Tille, Éditions Promacy, 1977
  • Le Peigne de Vénus, avec Odile Lozet, Éditions Maritimes et d'Outre-mer, 1978
  • Poulbots de Montmartre, éditions PCV, 1979
  • Promenons-nous dans Paris, 2 tomes, Rive Gauche, Rive Droite, Éditions Princesse, 1980
  • Mon Canal Saint-Martin, Éditions Imprimerie de l'Indre, 1984
  • Malraux, l'homme des univers, entretiens avec André Malraux sur le musée imaginaire, éditions Comité André Malraux, 1989[réf. souhaitée]
  • Les Mystères de Paris en l'An 1789, Éditions Sylvie Messinger, 1989[réf. souhaitée]
  • Henri Ren, Regards d’atelier, éditions HENRI-REN, 1989
  • Vriz, œuvres de 1983 à 1989, éditions Arts et Formes, 1990
  • Au jardin des artistes, le Parnasse de Montmartre, Éditions Gaz de France / Distribution Île-de-France[réf. souhaitée], 1990
  • Catalogue raisonné de l'œuvre peint de Stanislas Lépine (1835-1892), en collaboration avec R. Schmitt et M. Schmitt, éd. Galerie Schmitt, 1993
  • Fedor Hoffbauer, Images de Paris du Moyen Âge à nos jours, Éditions Sand, 1993 ; réédité à plusieurs reprises sous le titre Paris à travers les âges, Place des Victoires éditions[réf. souhaitée], 2011
  • La Broderie, histoire et technique de la broderie libre, Arts d'intérieur, Éditions Armand Colin, 1994
  • Le livre blanc de la Petite Ceinture, Éditions du GEPC[réf. souhaitée], 1996
  • Le Désert de Retz, paysages choisis (la symbolique maçonnique) Éditions Stock, 1997
  • L’inconnue de la Bastille, Éditions Austerlitz, 1999
  • Emile Hecq, monographie, édition Galerie Bernaerts, Anvers, 2000
  • Les Éventails, objets de désirs, Éditions Parangon, 2001
  • Arthure, Éditions Crépin-Leblond, 2002
  • Alfred Georges Regner 1902-1987, Éditions Somogy, 2002[réf. souhaitée]
  • Villes et mégapoles, Yvelinédition[réf. souhaitée], 2002 (2 rééditions)
  • Le jardin de la terre, Éditions Courant d’Art, 2003[réf. souhaitée]
  • Hôtel Plaza Athénée, Assouline Éditions[réf. souhaitée], 2004
  • Promenades hors sentiers au bois du Père-Lachaise, Yvelinédition[réf. souhaitée], 2005
  • Hommage de l'Amérique au général Lafayette[réf. souhaitée], Yvelinédition[réf. souhaitée], 2008
  • Les pensées du vivant. Introduction à l'Etiothérapie, avec le docteur Patrick Latour, Yvelinédition, 2013
  • La Halle Freyssinet, Éditions Groupe Jaulin, 2013
  • Dictionnaire historique architectural et culturel des Champs-Élysées, avec Brice Payen, Ledico éditions, et Gourcuff Gradenigo, 2013

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Dans les sables des sommeils (poèmes accompagnant des dessins à la mine de plomb de Tanagra, préface de Christian Loubet, 48 pages) Éditions Tipaza, Cannes, 1994.
  • Sables du sommeil, 1998
  • L’accès d’amour, éditions caractères[réf. souhaitée], 1998, réédité par Yvelinéditions[réf. souhaitée], 2001
  • Les ombres nous envahissent, Yvelinédition[réf. souhaitée], 2001
  • Vers ma vie I, Yvelinédition, 2002[réf. souhaitée]
  • Phrases, ou la vie d'un homme, Yvelinédition, 2004[réf. souhaitée]
  • Thanatos Eros, Yvelinédition, 2005[réf. souhaitée]
  • Vers ma vie II, Yvelinédition, 2007[réf. souhaitée]
  • Vers ma vie III, Yvelinédition, 2008[réf. souhaitée]
  • Au fil 2, sortilèges des bords de Seine, poésies accompagnant les gravures à la pointe-sèche de Jean-Michel Mathieu-Marie, Édition hors commerce, 20 ex, 2008
  • De l'autre côté du monde, l'immensité, Éditions Musée eucharistique du Hiéron, Paray le Monial, 2008[réf. souhaitée]
  • Le Dernier Chant autour de Roland Buraud, éditions Cheng Dali, 2010[réf. souhaitée]
  • Par les épars, éditions Unicité, 2011[réf. souhaitée]

Poésie et musique[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme auteur / acteur :

  • Quasimodo, réalisateur Bruno Gantillon, 1974
  • L’Embarquement pour Cythère, de Watteau, série Les enthousiastes, réalisateur Jean Frapat, 1982
  • Paris Transitoire, réalisateur Olivier Mergault, 1985[réf. souhaitée]
  • Plaisance, réalisateur Olivier Mergault, 1986
  • À travers Paris, réalisateur Alain Mart, 1986
  • Petite ceinture, petite campagne[6], réalisateur François Godard, 1997

Audio[modifier | modifier le code]

  • Paris des contes et des rêves, flâneries dans les 20 arrondissements. Éditions Minakhe, cassette
  • Entretiens amicaux de JF Bordier avec Pascal Payen-Appenzeller, août 2012- août 2013

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]