Pas de Peyrol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pas de Peyrol
Image illustrative de l'article Pas de Peyrol
Vue du pas de Peyrol depuis le puy Mary.
Altitude 1 589 m
Massif Monts du Cantal
(Massif central)
Coordonnées 45° 06′ 50″ nord, 2° 40′ 19″ est
Pays Drapeau de la France France
Vallée Vallée du Mars
(nord-ouest)
Vallée de la Santoire
(est)
Ascension depuis Saint-Vincent-de-Salers Dienne
Déclivité moy. 3,1 % 4,3 %
Déclivité max. 12,8 % 9,5 %
Kilométrage 21,5 km 12,4 km
Accès D 680, D 12 D 680

Géolocalisation sur la carte : Cantal

(Voir situation sur carte : Cantal)
Pas de Peyrol

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pas de Peyrol

Le pas de Peyrol (1 589 mètres) est un col situé dans la région française de l'Auvergne-Rhône-Alpes, dans les monts du Cantal, entre le puy Mary et le puy de la Tourte. Il est connu pour être le plus haut col routier du Massif central.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Le col se situe au carrefour de trois routes :

  • au sud-ouest, vers Aurillac : il faut tout d'abord franchir le col de Redondet (1 531 m) situé à 1,5 kilomètre, puis descendre la vallée de la Jordanne ;
  • au nord-ouest, vers Mauriac, en descendant la vallée du Mars via Le Falgoux ;
  • à l'est, vers Dienne, en descendant la vallée de la Santoire via Lavigerie.

Deux bâtiments sont situés au col : un restaurant-boutique de souvenirs et la Maison de Site, dans laquelle on peut trouver des informations sur la formation du paysage.

À partir du col, on peut monter à pied au sommet du puy Mary en empruntant un escalier en béton.

Fermeture hivernale[modifier | modifier le code]

Chaque hiver, la neige recouvre généralement la route sur des épaisseurs importantes, particulièrement sur le versant nord du puy Mary où les congères s'accumulent.

En raison de ces conditions climatiques difficiles, le col du Pas de Peyrol est inaccessible plusieurs mois dans l'année. La route est généralement coupée entre octobre-novembre et le milieu du mois de mai (les dates varient en fonction de la météo)[1] Un mois de travail est nécessaire pour dégager la route à l'aide d'une fraise[2].

Sur les 50 dernières années, le pas de Peyrol est ouvert en moyenne à partir du 20 mai[3].

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Le pas de Peyrol a été franchi neuf fois par le Tour de France cycliste.

Année Étape Catégorie 1er au sommet
1959 14 2 Louis Bergaud
1963 14 3 Federico Bahamontes
1968 17 3 Aurelio González
1975 14 3 Lucien Van Impe
1983 14 2 Lucien Van Impe
1985 15 2 Eduardo Chozas
2004 10 1 Richard Virenque
2008 7 2 David de la Fuente
2011 9 2 Thomas Voeckler
2016 5 2 Thomas De Gendt

Profil de l'ascension[modifier | modifier le code]

Il existe cinq façons de grimper le pas de Peyrol à vélo :

  • depuis le versant Est au départ de Dienne, à l'entrée du village, soit 12,4 km à 4,3 %. En venant de Murat, il faut d'abord franchir au préalable le col d'Entremont (1 210 m) puis descendre vers Dienne en quittant la D3 pour la D680 soit 22 km jusqu’au pas de Peyrol. En commençant à Dienne (1 055 m environ), le début d’ascension est très facile et le premier raidillon n’apparaît qu’au passage du hameau de La Gandilhon (1 181 m) au km 5,5 peu après Lavigerie. Après cela, on voit le puy Mary, le pas de Peyrol et la route qu’il reste à faire pour y parvenir. C’est un versant agréable sur des lignes droites avec des pentes proches de 5 % où l’on domine le ruisseau de la vallée glaciaire de l’Impradine. On passe au pied du col de Serre au km 7,8. Mais quelques hectomètres avant les burons du col d’Eylac (vers 1 415 m d'altitude), la pente se redresse une première fois avant un panneau annonçant un final nettement plus difficile : 1,75 km à 9,4 %. Une épingle, suivie d'un raidillon à 13 %, passe au pied du Pourtaou (aussi appelé brèche de Rolland). Le sommet est marqué par le restaurant que l’on voyait depuis la route dominant la vallée de l’Impradine ;
  • depuis le versant Nord au départ de Cheylade au croisement entre la D49 et la D62 (960 m) soit 16,2 km à 3,8 % de moyenne. Les six premiers kilomètres jusqu’au Claux sont très faciles. C’est à partir de là que l’ascension débute réellement pour 6,5 km jusqu’au col de Serre (1 335 m) . On quitte alors la D62 par une petite descente pour rejoindre la D680 à un carrefour (1 328 m). Les ultimes kilomètres sont donc similaires au versant Est ;
  • depuis le versant Sud à partir du village de Saint-Julien de Jordanne (900 m environ) au croisement des routes D17 et D246 pour une moyenne de 13,1 km à 5,25 %. Il s’agit du versant le plus régulier pour grimper le pas de Peyrol. La pente s’accentue après le village de Rudez (1 045 m) 4,3 km plus loin et cela jusqu’au col de Redondet (1 531 m) à 1,7 km du pas de Peyrol aves des pentes régulières d'environ 6,5 %. À partir de ce point, on rejoint facilement le pas de Peyrol ;
  • depuis le versant Ouest, au départ de Salers (933 m) pour une longueur de 20,2 km et 3,2 % de pente. Il faut au préalable grimper le facile col de Neronne (1 241 m) au km 8,9 sur la route D680 très agréable dominant la vallée de Maronne et rejoindre le croisement (1 150 m) avec la D 12 5,9 km plus loin au niveau du cirque du Falgoux après du plat et une petite descente. De là, il reste 5,5 kilomètres et 500 mètres plus loin, un panneau « annonce la couleur » : 5 km à 9,6 % pour le final. Mais en réalité, les trois kilomètres qui suivent dans la forêt ne dépassent pas les 6 %. En revanche, pour les deux ultimes kilomètres, le final est effrayant puisqu’on compte un kilomètre à presque 13 % de moyenne avec un passage à 15 % avant d’arriver à une épingle. Dans le dernier kilomètre, la pente ne fléchit pas ;
  • depuis le côté Nord-Ouest à partir du croisement D37/D12 (920 m) au Falgoux dans la vallée du Mars avec une moyenne de 11,1 km à 6 %. On rejoint le croisement entre la D 12 et la D 680 (1 150 m), 5,6 km plus loin, à environ la moitié de l'ascension, et on termine par la même portion difficile que par le versant Ouest.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :