Palol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Palol
Le Mas Palol
Le Mas Palol
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissement Céret
Canton Céret
Géographie
Coordonnées 42° 28′ 51″ nord, 2° 46′ 08″ est
Historique
Date de dissolution 1823
Commune(s) d’intégration Céret
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

Voir sur la carte administrative des Pyrénées-Orientales
City locator 15.svg
Palol

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Orientales
City locator 15.svg
Palol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Palol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Palol

Palol est une ancienne commune et un hameau situé à Céret, dans le département français des Pyrénées-Orientales.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Palol se situe dans la partie sud-est de la commune de Céret, parmi sa partie la plus montagneuse[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Palol
Céret
Céret Palol Maureillas
La Selve

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Le relief de Palol comporte trois sommets, dont le point culminant est le pic del Bolaric, d'une altitude de 1 031 mètres[2]. On trouve également le puig d'en Galí (725 mètres) et le puig de Miralles (725 mètres), tous deux situés plus au nord du pic du Boularic. Entre le pic du Boularic et le puig de Miralles se situe le Coll de Miralles (710 mètres) par où passe la route en provenance du Coll de Fontfreda et en direction de La Selve[3].

Palol possédait jadis une mine de pyrites cubiques[4].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Palol est traversé par un torrent du sud vers le nord, le Còrrec del Palol. Celui-ci est un affluent du Tech sur sa rive droite et sur le territoire de la commune de Céret.

Le correc de Nogarède et son affluent le Solana d'en Blanc constituent la limite occidentale de la commune de Palol avec la commune de Céret[2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Panneau indiquant la route de Palol à La Selva

Le lieu-dit se trouve sur la route de Palol à la Selva qui est la seule à relier le quartier résidentiel « Les Hauts de Céret » au reste de la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La première mention du nom date de 1277 (Palatiolo superiori et inferiori)[5].

Le nom de Palol vient du radical pré-latin pal, désignant une hauteur, puis de palatiolium, pour une petite demeure seigneuriale fortifiée. Palatiolo a ensuite évolué en Palol[6].

En catalan, le nom du lieu est El Palol[7]. Au Moyen Âge, un palol désigne, en catalan, une résidence fortifiée[8]. On rencontre aussi l'orthographe Paloll. La carte Le Roussillon, subdivisé en Cerdagne, Capsir, Conflans, Vals de Carol et de Spir ou se trouve encore le Lampourdan, faisant partie de la Catalogne mise à jour en 1706 par Nicolas de Fer, mentionne le lieu sous le nom Pallau[9].

Le territoire de Palol, aujourd'hui partie intégrante de Céret, ne doit pas être confondu avec celui d'El Palau, également à Céret mais situé sur la rive nord du Tech. L'étymologie est identique, El Palau correspondant sans doute au Palatiolo inferiori et El Palol au Palatiolo superiori[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans la première moitié du XIVe siècle, Palol est un fief dépendant de Bérenger II de Saint-Jean, seigneur de Saint-Jean-Pla-de-Corts[5]. En 1344, celui-ci se retrouve indirectement impliqué dans le meurtre de deux habitants du Boulou, Jacques Llaurador et Pierre Rabasso. Un compromis est trouvé le avec l'accord de la reine Marie d'Aragon, épouse de Pierre IV. Parmi les mesures compensatoires, Bérenger II décide de faire don de la dîme de Palol, de la paroisse de Céret, à l'église Sainte-Marie du Boulou afin de financer deux bénéfices ecclésiastiques dont les titulaires devront prier à perpétuité pour les âmes des deux victimes[11].

En 1396, un capbreu établit la liste des biens possédés par le seigneur de Palol, Pierre de Calhar[12].

Palol devient commune en 1790. Durant la période des Cent-Jours, le maire de Palol Joseph Oliver est maintenu en place et prête serment à l'Empereur le [13]. À la suite de la Seconde Restauration, il est confirmé par la préfecture en tant que maire et jure obéissance au roi une première fois le [14], puis encore au roi et à la charte constitutionnelle le [15]. Céret absorbe la commune de Palol le [16],[17].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Canton[modifier | modifier le code]

La commune de Palol est intégrée dans le canton de Céret dès sa création en 1790 et demeure au sein du même canton lorsqu'elle est rattachée à la commune de Céret en 1823[16].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Signature du maire de Palol, Joseph Oliver
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
18** ? 18** ? Joseph Marill (1782-?)[18]    
         
avant 1815 1823 Joseph Oliver[13],[19]    

Démographie[modifier | modifier le code]

La population est exprimée en nombre de feux (f) ou d'habitants (H).

Évolution de la population
1365 1378 1470 1515 1553 1709 1720 1730 1755
8 f 10 f 6 f 7 f 5 f 9 f 11 f 12 f 20 f
1767 1789 1794 1795 1796 1800 1804 1806 1820
50 H 16 f 41 H 42 H 51 H 80 H 101 H 84 H 89 H
(Sources : Jean-Pierre Pélissier, Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 66 : Pyrénées-Orientales, Paris, CNRS, , 378 p. (ISBN 2-222-03821-9))

Note : À partir de 1826, les habitants de Palol sont recensés avec ceux de Céret.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fabricio Cardenas, Histoire de Palol, Situation géographique de Palol, 23 mai 2013
  2. a et b Fabricio Cardenas, Histoire de Palol, Procès-Verbal de délimitation de la commune de Palol : Limites avec la commune de Céret, 15 novembre 2013
  3. Fabricio Cardenas, Histoire de Palol, Le relief de Palol, 27 décembre 2013
  4. Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire universel, géographie, statistique, historique et politique de la France, t. 1, Imprimerie Baudouin, , 743 p. (lire en ligne), p. 583
  5. a et b Jean Sagnes (dir.), Le pays catalan, t. 2, Pau, Société nouvelle d'éditions régionales, , 579-1133 p. (ISBN 2904610014)
  6. Lluís Basseda, Toponymie historique de Catalunya Nord, t. 1, Prades, Revista Terra Nostra, , 796 p.
  7. (ca) (fr) Institut d’Estudis Catalans, Université de Perpignan, Nomenclàtor toponímic de la Catalunya del Nord, Barcelone, (lire en ligne)
  8. (ca) Palol dans Gran Enciclopèdia Catalana
  9. Le Roussillon, subdivisé en Cerdagne, Capsir, Conflans, Vals de Carol et de Spir ou se trouve encore le Lampourdan, faisant partie de la Catalogne
  10. Fabricio Cardenas, Histoire de Palol, Les deux "Palol" de Céret, 14 juin 2013
  11. Pierre Cantaloube, Saint-Jean-Pla-de-Corts et le Tech, Saint-Estève (Pyrénées-Orientales), Les Presses Littéraires, coll. « Le Tech et ses franchissements », , 270 p.
  12. Aymat Catafau, Les Celleres et la naissance du village en Roussillon, Perpignan, Presses Universitaires de Perpignan, , 771 p. (ISBN 2-905828-97-8, lire en ligne)
  13. a et b Fabricio Cardenas, Histoire de Palol, Palol, le 29 juin 1815 , 19 janvier 2014
  14. Fabricio Cardenas, Histoire de Palol, Nouveau serment du maire de Palol, 10 septembre 1815 , 16 octobre 2014
  15. Fabricio Cardenas, Histoire de Palol, Reconduction du maire de Palol, 17 juillet 1816, 4 décembre 2014
  16. a et b Jean-Pierre Pélissier, Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 66 : Pyrénées-Orientales, Paris, CNRS, , 378 p. (ISBN 2-222-03821-9)
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Palol », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 7 avril 2013)
  18. Généalogie Marill
  19. Fabricio Cardenas, Histoire de Palol, Procès-Verbal de délimitation de la commune de Palol : introduction, 26 août 2013