Paraméthoxyamphétamine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis PMA (drogue))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir PMA.
PMA
Structure de la PMA
Structure de la PMA
Identification
Nom UICPA (RS)1-(4-méthoxyphényl)propan-2-amine
No CAS 64-13-1
SMILES
InChI
Apparence poudre blanche ou jaune, poudre et gélule
Propriétés chimiques
Formule brute C10H15NO  [Isomères]
Masse molaire[1] 165,2322 ± 0,0096 g/mol
C 72,69 %, H 9,15 %, N 8,48 %, O 9,68 %,
Propriétés physiques
fusion 208 °C
Caractère psychotrope
Catégorie Hallucinogène
Mode de consommation
  • Ingestion
  • Inhalation
  • Injection
Autres dénominations
  • 4-MA,
  • Death drug,
  • Chicken yellow, Chicken fever
  • Mitsubishi turbo, Mitsubishi killer
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La PMA ou paraméthoxyamphétamine est une drogue de synthèse souvent vendue sous forme de comprimé qui appartient à la famille des phényléthylamines.

Elle est classée comme substance prohibée par la convention sur les substances psychotropes de 1971 et comme stupéfiant dans le droit français depuis l'arrêté du .

Chimie[modifier | modifier le code]

Elle est synthétisée à partir d'anéthol, une molécule au goût anisé présente dans le pastis.

Pharmacologie[modifier | modifier le code]

C'est une drogue psychostimulante et hallucinogène.

Ses propriétés hallucinogènes sont cinq fois plus importantes que ceux du MDA[2].

Elle provoque dans le cerveau une forte libération de dopamine, sérotonine et de noradrénaline[2].

Usage récréatif et détourné[modifier | modifier le code]

Vendue sur le marché clandestin sous forme de comprimé, elle est souvent confondue avec de l'ecstasy ce qui a déjà provoqué de nombreux morts et donne à cette drogue une mauvaise réputation[2]. En effet, son délai d'action est de une à deux heures (plus long que la MDMA), ce qui incite le consommateur à augmenter la dose ou à l'associer à d'autres drogues.

Elle est consommée pour ses effets stimulants et hallucinogènes[2] qui peuvent se manifester pendant cinq à sept heures.

Ses effets[2] sur l'organisme sont :

Selon la DEA, cette molécule serait plus dangereuse que la MDMA[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b, c, d, e et f (en) Michel Hautefeuille et Dan Véléa, Les drogues de synthèse, Presses Universitaires de France, coll. « Que sais-je ? » (no 3625), , 127 p. (ISBN 978-2-130-52059-7, OCLC 300468465)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • CHENG H.C., LONG J.P., NICHOLS D.E., BARFKNECHT C.F., Effects of para-methoxyamphetamine (PMA) on the cardiovascular system of the dog, Arch. int. Pharmacodyn. 1974. 212 : 83-88