Pôchouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pôchouse
Image illustrative de l'article Pôchouse
Plat de pôchouse Verdunoise

Autre nom Pauchouse
Lieu d’origine Verdun-sur-le-Doubs (Bresse)
Créateur Pôchoux (pêcheurs de Verdun-sur-le-Doubs)
Date XVIe siècle
Place dans le service Plat principal
Température de service Chaude
Ingrédients Brochet, perche, anguille, tanche, sauce au vin blanc.
Mets similaires Matelote, bouillabaisse ...
Accompagnement Pomme de terre, croûtons
Vin blanc du vignoble de Bourgogne ou du vignoble du Jura
Classification Poisson (aliment)

La pôchouse ou pauchouse est une recette traditionnelle de la cuisine bourguignonne et de la cuisine franc-comtoise, à base de poissons de rivière, coupés en morceaux et cuisinés avec une sauce au vin blanc.

Origine[modifier | modifier le code]

Originaire du XVIIe siècle (elle est citée dans des écrits de 1646), la pôchouse remonte à une époque où les bateliers, radeliers et pêcheurs (pôchoux en patois bressan) de Verdun-sur-le-Doubs, au confluent de la Saône et du Doubs en Bresse, préparaient ce plat du pauvre avec les poissons de la Saône et du Doubs et avec le vin blanc du vignoble de Bourgogne[1].

Elle acquiert ses lettres de noblesse vers la fin du XIXe siècle, quand elle est servie dans des restaurants, au cours de banquets ou même de noces[1].

Variante de la matelote, ce plat traditionnel est une spécialité bourguignonne, également commune en Franche-Comté. Elle se déguste en particulier dans les départements de Saône-et-Loire, de Côte-d'Or, du Jura et du Doubs, dans des restaurants de bord de Saône (par exemple à Allériot) ou du Doubs (justement à Verdun-sur-le-Doubs).

Ingrédients[modifier | modifier le code]

Elle est préparée à l'origine à partir d'un mélange de quatre poissons dont deux poissons à chair maigre : le brochet et la perche, et deux poissons à chair grasse : l'anguille et la tanche, avec une sauce au vin blanc (en général du bourgogne aligoté), accompagnée de pommes de terre, de Lardons et de croûtons. Elle peut également être préparée avec de la Carpe, du sandre, de la truite ou encore du saumon.

Célébration[modifier | modifier le code]

La pôchouse est célébrée depuis 1949 par la « Confrérie des Chevaliers de la pôchouse » de Verdun-sur-le-Doubs, lors de ses chapitres d'octobre.

À l'initiative de l'office de tourisme de la ville s'est déroulé le premier week-end de juillet 2016, à Verdun-sur-le-Doubs, la toute première édition de la Fête de la pôchouse[1]. Cette première édition fut un succès, laissant présager des éditions futures[2]. Pendant la fête, les cinq prestigieux restaurateurs verdunois qui participaient à son organisation ont respecté les règles ancestrales, c'est-à-dire en la servant sans accompagnement. La présence de la Confrérie des Chevaliers de la pôchouse, sous la présidence d'Henri Broyer, Grand Chancelier, en aura attesté. Dès le samedi, premier jour de la fête, les membres de la Confrérie Saint-Nicolas des radeliers de la Loue ont également construit un radeau sur le Petit Doubs, contribuant ainsi à perpétuer la tradition[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Journal de Saône-et-Loire > Article "La Fête de la pôchouse, d'abord une histoire de gastronomes" du 01/07/2016 par Éric Sonneville
  2. Journal de Saône-et-Loire > Article "La Fête de la pôchouse a fait le plein" du 05/07/2016

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]