Orchestre à l'école

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Orchestre à l'école (OAE) est un dispositif issu d'un partenariat public/privé, mis en place dans des écoles et collèges français.

C'est aussi le nom de l'association qui le soutient et l'organise[1].

Objectif et impact[modifier | modifier le code]

Le but de l'association est la réussite de tous les enfants par le biais d’une pratique musicale et instrumentale collective en milieu scolaire. L'enjeu : permettre à des enfants d'accéder à la culture artistique musicale en toute gratuité et sur un principe d’égalité pour tous.

Le dispositif permet de transformer des classes en orchestres dans les établissements scolaires[2], (élémentaires ou collèges) et ce pendant trois ans, faisant ainsi rayonner l’enseignement de la musique sur un bassin de population variée.

Par la pratique instrumentale, les enfants se familiarisent avec une certaine discipline, enrichissent leur imaginaire et acquièrent de nouvelles habitudes et facultés cognitives; ils progressent ainsi souvent dans d’autres domaines[3].

L’association a également un impact de socialisation important, car la pratique instrumentale collective véhicule des valeurs fortes, telles que l’écoute des autres, l’entraide ou encore le respect[4] qui permettent aux enfants de trouver des repères, d’être valorisés et de s'épanouir[5]. La participation à un orchestre a un effet positif sur le comportement des enfants et la construction de leur personnalité constituant ainsi un outil contre l’exclusion sociale ou le décrochage scolaire[6].

La musique à l’école contre l’échec et l’exclusion sociale, principe et intérêt soulignés lors du forum TFO Ēducation de 2013, (Toronto, Canada)[7] et étudiés dans des rapports[8],[9],[10] et mémoires universitaires[11],[12] ainsi que dans les bulletins officiels de l'Éducation nationale[13].

Aujourd’hui près de 32 130 enfants bénéficient du dispositif Orchestre à l'école sur l’ensemble du territoire[14].

Historique[modifier | modifier le code]

C’est en 1999, qu'un premier orchestre à l'école voir le jour, à l’initiative de la CSFI, (chambre syndicale de la facture instrumentale)[15] partant du constat que la pratique musicale est moins répandue en France que dans d'autres pays[16]. Après un rapprochement avec l'Éducation nationale qui sera convaincue que le dispositif pourrait s’inscrire de manière efficace dans les programmes scolaires, les professeurs des conservatoires se sont intéressés au projet; le dispositif devant s’appuyer sur leurs compétences. Puis ce sont les élus qui ont reconnu que le projet s’inscrivait parfaitement dans les politiques de la ville[17]. Le mécénat privé se joindra à l'initiative[18].

En janvier 2008, première rencontre nationale des Orchestres à l’école organisée par le Ministère de la Culture, une centaine d’orchestres est recensée[19]. La même année, rencontre avec le fondateur d’AXA, Claude Bébéar qui, interpellé par le sujet, accompagnera ensuite le projet de ses compétences et connaissances.

En septembre 2008, afin de répondre aux demandes des porteurs de projets et gérer la communication auprès des institutions et des financeurs, la CSFI se dote d’un nouvel organe: l’association Orchestre à l’école, régie par la loi du 1er juillet 1901[20].

En mai 2012, une convention cadre établie entre le Ministère de l'Éducation nationale, (jeunesse et vie associative), le Ministère de la Culture et de la Communication et l'association Orchestre à l'école est signée[21].

Autonome depuis juin 2011, l’association voit aujourd’hui son nombre d’orchestres à l’école augmenter un peu plus chaque année[22]. A la rentrée 2014, on comptait 1040 orchestres[23],[24].

En 2018, on compte 1380 orchestres recensés dans plus de 600 communes, réparties sur tout le territoire[25].

Missions[modifier | modifier le code]

Les missions de l'association sont principalement la création, le financement, le développement et la diffusion des Orchestres à l'école.

L’association Orchestre à l’école contribue à la création d'orchestre dans chaque ville de France[26] ; elle n’a pas vocation à labelliser des projets, mais à les accompagner :

  • au moment de leur création, par l’achat d’instruments et une aide au montage du projet,
  • durant leur existence, en favorisant leur perennité par des projets de représentations musicales, rencontres, stages ou colloques[18] fonctionnant par appel à candidature dans un objectif d’ouverture culturelle et motivation, cohésion des équipes (de l’Éducation nationale et des conservatoires), partage d'expérience,
  • en favorisant, sans contrôle pédagogique, le dialogue entre les différents acteurs: de l’éducation, de l’enseignement artistique, les parents d’élèves et les élus partenaires de la collectivité territoriale afin qu’ils puissent eux-mêmes fixer les cadres de suivi et les conditions d'évaluation de leur projet éducatif[27].
  • en mettant en valeur les orchestres et leurs évènements par l'organisation et la recherche de soutiens financiers, (subventions publiques ou aides privées) et/ou la recherche d'artistes ambassadeurs pour ces événements, dont certains s’inscrivent à l’échelle nationale et proposent aux élèves des rencontres artistiques avec de grandes institutions[28] ou de célèbres compositeurs[29].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mireille Wozniak-Lepinoy et Christophe Pavie, Une classe d'orchestre clés en main, l'Harmattan, 2011 (ISBN 978-2-296-55689-8)[30]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vivendi. com, (en anglais)
  2. Zikphil, le site jeune public de l'orchestre Philharmonique de Radio France nous parle de son projet avec Orchestre à l'école
  3. Le Point A l'école des bonnes notes
  4. TF1
  5. ecole-easmb
  6. Cité de la musique Marseille projet pilote
  7. « TFO éducation de 2013 : La musique à l’école contre l’échec et l’exclusion sociale. »
  8. Institut Montaigne, Première évaluation de l'impact des orchestres à l'école
  9. Google scholar
  10. video dalily motion, Impact des orchestres à l'école sur les élèves
  11. [1] Première évaluation des orchestres à l'école, selon Yann Argan, économiste et professeur à l'école d'économie de Paris et à l'Université de Marne La Vallée] -[PDF]-
  12. Worldcat: Orchestres à l'école et leurs effets culturels, étude des effets de la démocratie culturelle et l'enseignement musical des orchestres à l'école, le cas de la ville de Lille - Mémoire de Master, Louise Courant; Guillaume Courty; Institut d'études politiques (Lille)
  13. Ministère de l'Education nationale, bulletins officiels, Orchestre à l'école
  14. « Résumé et fonctionnement d'orchestre à l'école », sur Eduscol : portail national des professionnel de l'éducation - éducation nationale
  15. Site de la CSFI
  16. « France Tv info : un faible pourcentage d'enfants pratiquent la musique en France », sur Le site officiel de France TV Info
  17. « L'historique et la création d'Orchestre à l'école », sur Site officiel de l'association orchestre à l'école, onglet historique
  18. a et b ftp. éducation.fr Actes du colloque
  19. « Compte rendu de la première rencontre nationale des orchestres à l'école », sur Le site du ministère de la culture et de la communication
  20. [2] Association statuts [PDF]
  21. [3] Convention cadre établie entre le ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, le ministère de la Culture et de la Communication et l'association Orchestre à l'école. [PDF]
  22. jsmusique.com
  23. « Les orchestres à l'école s'invitent à St Brieuc », sur Site du journal le Télégramme
  24. « Chiffres officiels des orchestres à l'école par année », sur site officiel de l'association orchestre à l'école
  25. « Dianoura ! une création pour et par "Orchestre à l'école" à Radio France », France Musique,‎ (lire en ligne, consulté le 18 octobre 2017)
  26. Google news [4]
  27. [PDF] « Fédération des sociétés de musique d'Alsace : le fonctionnement d'orchestre à l'école », sur Site officiel de la FSMA
  28. « Ouest-France : Les collégiens ont joué avec la garde républicaine », sur Site officiel de Ouest-France
  29. « Les Orchestres à l'école sur une vraie scène Projet ambitieux et pari gagné », L'éclaireur du gâtinais et du centre,‎ (ISSN 2119-1123)
  30. Google books Lire intro en ligne

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]