Thomas Leleu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leleu.
Thomas Leleu
Description de cette image, également commentée ci-après

Thomas Leleu, en concert 2012

Naissance
Lille
Lieux de résidence France
Activité principale Concertiste soliste
Style Classique, musiques actuelles
Années d'activité Depuis 2005
Formation Thomas Leleu Sextet, duo tuba et piano ...
Récompenses Prix internationaux, Tuba solo de l'Orchestre philharmonique de l'Opéra de Marseille
Distinctions honorifiques Victoires de la Musique Classique 2012
Site internet www.thomasleleu.com

Thomas Leleu est un tubiste français né en 1987 à Lille. Il est le premier tubiste de l’histoire à remporter le prix de la révélation soliste instrumental aux Victoires de la musique classique 2012[1].Il enseigne au CRR d'Avignon de 2009 à 2013. Il est le frère cadet de Romain Leleu [2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Thomas Leleu est né à Lille en 1987[3], dans une famille de musiciens.

Formation et prix[modifier | modifier le code]

Thomas Leleu commence le tuba avec son père puis travaille avec François Thuillier et Philippe Legris[4]. Admis à 17 ans, 1er nommé au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris dans la classe de tuba de Gérard Buquet et Bernard Neuranter et dans la classe de musique de chambre de Jens Mc Manama, il en sort trois ans plus tard récompensé du 1er prix de tuba mention « Très Bien » ainsi que du diplôme de formation supérieure mention « Très Bien »[3],[5],[6].

Thomas Leleu est lauréat de concours internationaux en 2008 les concours internationaux de Markneukirchen[7]- Allemagne, de Jéju en Corée du Sud[8], Concours du Luxembourg[9].

Notoriété[modifier | modifier le code]

Il est tuba solo de l’Orchestre philharmonique de l’Opéra de Marseille depuis l’âge de 19 ans[10], le quotidien La Croix le surnomme en 2012 le « surdoué du tuba »[11], par « la boîte noire du musicien » et par Europe 1[12] (Frédéric Taddéï) de « jeune star mondiale du tuba »[13], par le journal télévisé de la chaîne France3 de « nouveau prodige du tuba français »[14], par le journal La Nouvelle République de « génie absolu du tuba » [15] ou encore par « la lettre du musicien » de « nouveau prodige du tuba français »[16].

En 2012, Thomas Leleu a déjà une carrière impressionnante, la chaîne de radio France Inter annonce « Ce talentueux soliste, reconnu par ses pairs, a déjà une carrière impressionnante. Dans ses mains, le tuba dévoile en effet toute sa richesse, toute sa finesse, toute sa complexité, une palette qui paraît infinie et peut enfin retrouver une sorte de virginité, une nouvelle jeunesse. »[17].

En février 2012, Thomas devient le premier et seul tubiste à obtenir une Victoire de la Musique Classique dans la catégorie « Révélation Soliste Instrumental de l'Année[1] ».

Thomas Leleu donne des concerts en soliste et des master classes dans de nombreux pays (France, Argentine, Venezuela, Belgique, Espagne, Italie, Brésil, Autriche, États-Unis, Chine, Corée du Sud, Japon, Hongrie…) et se produit en soliste avec différents orchestres(Orchestre National d’Île-de-France, Orchestre Philharmonique de Marseille, Orchestre d’Avignon Provence OLRAP, Orchestre Symphonique de Lara – Venezuela-, Orchestre Symphonique de Santa Fe - Argentine -, Orchestre Symphonique de Jeju – Corée de Sud –, Orchester des Theaters Plauen-Zwickau (Allemagne), Orchestre de la Police Nationale…)[17].

Il se produit également dans le cadre de différents festivals et différents lieux tels: Festival International Kissinger Sommer de Bad Kissingen (Allemagne), Festival de Sully et du Loiret, Eastman School of Music de Rochester (États-Unis), New England Conservatory de Boston (États-Unis), University of Iowa (États-Unis), Pristina International Festival (Kosovo), le Festival International Carlos Gomes de Campinas (Brésil), l'International Tuba Conference à la Brucknerhaus de Linz (Autriche), University of Arkansas (États-Unis), le Festival International de Roquevaire, le Festival Eurocuivres, Festival International de Cuivres de Namur[18], Festival Trombonanza (Argentine), Festival Européen jeunes talents (Archives Nationales), Festival International "les Musicales du Parc", Rencontres Européennes du Brass Open, la Maison de Radio France[19], Salle Gaveau, Palais des Congrés de Paris, Théâtre du Châtelet, Cinémathèque française[20], etc.

D'autre part, Thomas se produit et improvise régulièrement, en duo avec Jean-François Zygel (France 2 "La boite à Musique", Salle Gaveau, Théâtre du Châtelet, Fip "Classic bazar"…).

Thomas participe régulièrement à différentes émissions radio et TV sur France 2, Paris Première, Europe 1, Radio Classique, France Musique, France Inter, Bayerischer Rundfunk (Allemagne), FIP, Radio National de Argentina (Argentine), Kosovo 1st Channel, France Bleu, France 3, LCM[4],[21],[22],[23],[24],[25]

En février 2013, il effectue sa première tournée en soliste aux États-Unis. Il se produit en récital avec piano et donne des master classes à Boston, New York, Rochester[26]… Il donne des master classes dans le monde entier dans les universités prestigieuses telles: Eastman School de Rochester, New England Conservatory de Boston, Montclair State University (New Jersey), Arkansas State University (USA), Iowa City University (Usa), Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Beijing Central Conservatory of Music (Chine), Shenyang University of Music (Chine), Xing Hai conservatory of Music (Chine), Korea National University of Arts, Conservatoire Supérieur de Musique de Las Palmas, El Sistema (Venezuela) etc…

En mars 2013, Thomas fait la création mondiale de Fables of Tuba composé par Richard Galliano avec l'Orchestre Philharmonique de l'Opéra de Marseille[27],[28]. En mai 2015, il fait la création du concerto pour tuba et piano du célèbre compositeur Vladimir Cosma. Il a par ailleurs travaillé avec différents compositeurs qui lui ont dédié leurs œuvres (Jean-Philippe Vanbeselaere, Marc Steckar, Arnaud Boukhitine, Roberto Pintos, Jorge Tagliapietra-Argentine…)[29].

En outre, Thomas est Ambassadeur Buffet Group et Melton/MeinlWeston Artist depuis 2011 et a contribué avec la firme allemande, à la réalisation de son propre tuba : le 2250TL French Touch[30] qu'il joue depuis fin 2011.

En 2012, Thomas fonde le Thomas Leleu Sextet (tuba et quintette à cordes)[31].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • In the mood for Tuba, Thomas Leleu, Thomas Leleu Sextet, Orchestre Symphonique de Lara (Venezuela), Label Fondamenta.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Magazines et quotidiens (non référencés dans l'article)[modifier | modifier le code]

Sources web référencées dans l'article[modifier | modifier le code]

  1. a et b Emmanuel Magdelaine, « Thomas Leleu, révélation soliste de l'année », sur le site de la chaîne de télévision France 3, (consulté le 21 janvier 2013).
  2. Après Romain, Thomas Leleu est nommé aux Victoires de la musique classique
  3. a et b « Thomas Leleu : Biographie », sur le site concerts.fr (consulté le 21 janvier 2013).
  4. a et b http://www.thomasleleu.com/Biography.php?menu=Biography
  5. « Thomas Leleu remporte une Victoire de la Musique », sur le site de la mairie de Loos (consulté le 21 janvier 2013).
  6. « Thomas Leleu, le nouveau prodige du tuba français », sur le site du conseil général du Pas-de-Calais, (consulté le 21 janvier 2013).
  7. Concours de Markneukirchen, lauréat 2008
  8. Concours de Jeju, lauréats
  9. Thomas Leleu, sur instantpluriel.com. Consulté le 18 janvier 2013.
  10. « "Victoires de la musique classique" : coup double pour la Provence ! », sur le site du quotidien La Provence, (consulté le 21 janvier 2013).
  11. Florence Quille, Le Surdoué du tuba, quotidien La Croix, 16 février 2012, [lire en ligne].
  12. http://www.europe1.fr/mediacenter/emissions/europe-1-social-club-frederic-taddei/sons/europe-1-social-club-31-03-15-2415671.
  13. « Votez pour Thomas Leleu aux Victoires de la Musique Classique! », sur le site de la boîte noire du musicien, « le plus grand réseau de magasins de musique de France » (consulté le 21 janvier 2013).
  14. France3, vidéo du journal télévisé du 12 février 2012, commentaire à 1'47, [lire en ligne]
  15. http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Loisirs/Concerts-spectacles/n/Contenus/Articles/2013/05/04/Le-genie-du-tuba-en-concert-lundi-a-Niort-1436965
  16. « Thomas Leleu », sur le site de l'académie internationale de musique de la Seyne-sur-Mer (consulté le 21 janvier 2013).
  17. a et b « Thomas Leleu », sur le site de la chaîne de radio France Inter (consulté le 21 janvier 2013).
  18. « Rencontres Internationales de Cuivres de l’IMEP et Premier Grand Concours International », sur le site de l'institut supérieur de musique et de pédagogie, (consulté le 21 janvier 2013).
  19. « Plaisirs d'amour, émission de Frédéric Lodéon », sur le site de Radio France, (consulté le 21 janvier 2013).
  20. « Emission enregistrée : Tim Burton / J-P. Jeunet, S.Toubiana, M.Malzieu & A. de Baecque - Musique : Piers Faccini / Thomas Leleu », sur le site de France Inter, (consulté le 21 janvier 2013).
  21. http://www.instantpluriel.com/artistes/fiche.cfm?id=366684
  22. http://www.franceinter.fr/personne-thomas-leleu
  23. http://sites.radiofrance.fr/francemusique/ev/fiche.php?eve_id=280000169
  24. http://www.youtube.com/watch?v=NvlxVU97v0Y
  25. http://www.youtube.com/watch?v=co9xDD6vdME
  26. http://www.buffet-group.com/fr/node/844
  27. Richard Galliano, « Fables of tuba » (consulté le 15 janvier 2013).
  28. « Concerts de l'orchestre philharmonique », sur le site de l'opéra de Marseille (consulté le 15 janvier 2013).
  29. « Thomas Leleu en route vers la Victoire », sur le site lemeilleurdemarseille.fr (consulté le 15 janvier 2013).
  30. « Thomas Leleu by Meinl Weston Melton », sur le site de la firme Meinl Weston Melton (consulté le 15 janvier 2013).
  31. Musique classique avec Thomas Leleu Sextet, in Magazine Culture en Arpajonnais, no  de janvier-juillet 2013, p. 16, [lire en ligne]