Maire de Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maire de Québec
Image illustrative de l'article Maire de Québec

Image illustrative de l'article Maire de Québec
Titulaire actuel
Régis Labeaume
depuis le

Création
Titre L'honorable
Mandant Suffrage universel
Durée du mandat 4 ans
Premier titulaire Elzéar Bédard
Site internet http://www.ville.quebec.qc.ca

Le maire de Québec est le chef de l'exécutif de la ville de Québec. Il est membre du conseil municipal de Québec et occupe les fonctions de président du comité exécutif et de la Communauté métropolitaine de Québec. En poste depuis le , Régis Labeaume est le titulaire actuel du poste.

Sélection et qualifications[modifier | modifier le code]

Le maire de Québec est élu par l'électorat du territoire de la ville. Il ne peut être conseiller municipal en même temps que maire. L'élection du maire se déroule en même temps que l'élection du conseil municipal, sur un bulletin séparé.

Liste des maires de Québec[modifier | modifier le code]

Liste des syndics-procureurs en Nouvelle-France[modifier | modifier le code]

Sous le régime français, les syndics d'habitation sont créés en 1647. Au cours de l'histoire, ce représentant a porté les titres de syndic, de procureur-syndic, de « commis général de la communauté des Habitants » ou bien de maire. La fonction est suspendue de 1661 à 1663, puis de nouveau en 1665. Elle est supprimée en 1673, laissant la gestion aux trois échevins. Toute représentation est interdite en 1677[1]. Après la bataille des plaines d'Abraham, dans les dernières heures du régime français, François Daine, le lieutenant de la Prévôté de Québec, s'intitule « maire de Québec » avant de quitter la ville quelques jours plus tard.

Nom Du Au Durée Titre
Jean Bourdon syndic
Jean-Baptiste Legardeur [2] [3] 35 jours maire
Claude Charron de La Barre [4] [5] 47 jours syndic
Jean Lemire [6] 1665 syndic
1667 1672 syndic
François Daine 1759 maire

Liste des maires depuis 1832[modifier | modifier le code]

La ville de Québec est officiellement incorporé en 1832, sous le nom de « Corporation de la Cité de Québec »[7]. Elzéar Bédard devient le premier maire officiel de la ville. Cependant, la corporation avait une existence provisoire limitée à quelques années, venant à expiration le 1er mai 1836. Il faut attendre 1840 avant qu'un nouveau maire soit choisit[8] Le nom de la corporation municipale est changée pour « Le maire et les conseillers de la Cité de Québec » en 1845, « Le maire, les échevins et les conseillers de la Cité de Québec » en 1865, « La cité de Québec » en 1929, puis pour « Ville de Québec » en 1965.

En 1840 et jusqu'au 1er décembre 1842, les édiles municipaux ne sont pas élus mais plutôt nommés par l'administration coloniale. Joseph Morrin est le premier maire élu directement par les citoyens depuis 1759 et donc le premier sous le régime britannique, bien que, à cette élection de 1857, il ait été « élu » sans opposition. De 1842 à 1857, c'est le conseil municipal qui désigne le maire parmi ses membres. Le maire est élu par suffrage auprès de la population à partir de 1857, sauf entre 1870 et 1908 où c'est le conseil municipal qui le désigne.

Le plus long mandat à la mairie de Québec est celui de Jean-Paul L'Allier, entre 1989 et 2005 (16 ans).

Nom Du Au Durée Parti
1er Elzéar Bédard 10 mois et 30 jours Ind.
2e René-Édouard Caron 2 ans et 9 jours (1er mandat),
5 ans 5 mois et 25 jours (2e mandat)
Ind.
Aucun maire entre 1836 et 1840
3e George Okill Stuart 4 ans et 2 jours Ind.
4e Narcisse-Fortunat Belleau 2 ans 11 mois et 24 jours Ind.
5e Ulric-Joseph Tessier 11 mois et 30 jours Ind.
6e Charles Joseph Alleyn 11 mois et 30 jours Ind.
7e Joseph Morrin 11 mois et 10 jours (1er mandat),
11 mois et 30 jours (2e mandat)
Ind.
8e Olivier Robitaille 11 mois et 28 jours Ind.
9e Hector-Louis Langevin 3 ans et 3 jours Ind.
10e Thomas Pope [9] 2 ans 5 mois et 7 jours Ind.
11e Adolphe Guillet dit Tourangeau 2 ans 6 mois et 9 jours (1er mandat),
3 mois et 22 jours (2e mandat)
Ind.
12e Joseph-Édouard Cauchon 1 an 11 mois et 29 jours Ind.
13e John Lemesurier 1 an 10 mois et 2 jours Ind.
14e William Hossak 1 mois et 26 jours Ind.
15e Pierre Garneau 4 ans et 2 jours Ind.
16e Owen Murphy 4 ans et 2 jours Ind.
17e Robert Chambers 1 an 11 mois et 27 jours Ind.
18e Jean-Docile Brousseau 1 an 11 mois et 28 jours Ind.
19e François Langelier 7 ans et 10 mois Ind.
20e Jules-Joseph-Taschereau Frémont 4 ans 1 mois et 1 jour Ind.
21e Simon-Napoléon Parent[10] 11 ans 9 mois et 10 jours Ind.
22e Georges Tanguay 1 mois et 17 jours Ind.
23e Jean-Georges Garneau 4 ans Ind.
24e Olivier-Napoléon Drouin 6 ans Ind.
25e Henri-Edgar Lavigueur 3 ans 11 mois et 19 jours (1er mandat),
3 ans 11 mois et 24 jours (2e mandat)
Ind.
26e Joseph-Octave Samson 6 ans Ind.
27e Valmont Martin 1 an 9 mois et 6 jours Ind.
28e Télesphore Simard 2 mois et 24 jours Ind.
29e Oscar Auger 1 an 11 mois et 16 jours Ind.
30e Joseph-Ernest Grégoire 3 ans 11 mois et 20 jours Ind.
31e Lucien Borne 15 ans 8 mois et 16 jours Ind.
32e Wilfrid Hamel 11 ans 11 mois et 16 jours Ind.
33e Joseph Gilles Lamontagne 11 ans 11 mois et 12 jours PC
34e Jean Pelletier 11 ans 11 mois et 4 jours PC
35e Jean-Paul L'Allier 16 ans et 14 jours RP puis RMQ
36e Andrée P. Boucher [9] 1 an 9 mois et 5 jours Ind.
37e Jacques Joli-Cœur 3 mois et 14 jours RMQ
38e Régis Labeaume En cours 8 ans 7 mois et 20 jours EL

Légende

Notes et Références[modifier | modifier le code]

  1. La représentation en Nouvelle-France
  2. Création du poste par le Conseil souverain le 20 septembre, élection par les citoyens le 7 octobre et assermentation le 10 octobre.
  3. Abolition du poste de maire et des deux postes d'échevins par le Conseil souverain et retour au poste de syndic.
  4. Date de l'élection. L'assermentation prévue n'a pas eu lieu.
  5. Démission à la suite d'une contestation par un groupe de citoyens.
  6. Élection le 14 septembre et assermentation le 19 septembre.
  7. Charte accordée par l'Acte pour incorporer la Cité de Québec (1 Guillaume IV, c. 52), une loi adoptée par l'assemblée du Bas-Canada le 21 mars 1831, obtenant la sanction royale le 12 avril 1832 et proclamée le 5 juin 1832.
  8. Par loi du Parlement canadien (4 Victoria, c. 35).
  9. a et b Décédé(e) en cours de mandat
  10. Fut aussi député provincial de Saint-Sauveur entre 1892 et 1905 et premier ministre du Québec entre 1900 et 1905