Ofo (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ofo.

Ofo
logo de Ofo (entreprise)

Création [1],[2],[3]Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social District de HaidianVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Mobilité urbaine
Produits Vélos en libre-service
Site web http://ofo.com

Ofo est une entreprise chinoise proposant des vélos en libre-service dans plus de 200 villes à travers le monde[4],[5]. Ofo a des opérations actives en Chine, aux États-Unis, en France, à Hong Kong, en Italie, au Japon, au Kazakhstan, aux Pays-Bas, en Russie, en République tchèque, au Royaume-Uni et à Singapour.

Principe[modifier | modifier le code]

Ofo bicycle in Paris.jpg

Alors qu'en Chine ofo a opté pour une stratégie consistant à offrir des vélos bon marché pour une clientèle étudiante quand son concurrent Mobike est positionné dans un segment plus haut de gamme[5], à Paris l'entreprise Ofo utilise des vélos à 3 vitesses, comme le Vélib' à Paris ou le V'Lille à Lille, contre une seule pour son concurrent oBike[6],[7],[8]. Par ailleurs, alors qu'en Chine le prix de location des vélos Ofo est plus faible que celui de ses principaux concurrents (un yuan par palier d'une heure au lieu de trente minutes)[5], à Paris c'est l'inverse, les vélos étant proposés à 50 centimes par palier de 20 minutes au lieu de 30 minutes pour ses deux concurrents directs. Les 40 premières minutes sont gratuites à son lancement, pendant le mois de décembre 2017[9].

Ce service de vélos en libre-service a pour particularité de n'être lié à aucune station de dépôt. Le retrait se fait via l'utilisation de l'application mobile en déverrouillant un cadenas à code à l'arrière du vélo.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ofo a commencé lorsque des étudiants ont pensé à mutualiser leurs vélos entre étudiants en les mettant à disposition en commun et les peignant en jaune. L'entreprise a été créée en 2014[9].

Ofo reçoit un financement de 120 millions de dollars en [10] notamment du géant chinois Didi Chuxing, équivalent de l'entreprise Uber en Chine.

En , la compagnie déploie 200 000 vélos en Chine dont 30 000 à Shanghai[11]. En 2017, l'entreprise a développé ses services à l'extérieur de la Chine, notamment aux États-Unis et à Londres[12]. Elle possède alors plus de 10 millions de vélos, en Australie, Espagne, aux États-Unis, en Italie, au Royaume-Uni et en Thaïlande[9].

En France[modifier | modifier le code]

En , Ofo lance son service à Paris, première implantation en France, et déploie progressivement 2 500 vélos à Paris et les communes avoisinantes de Neuilly-sur-Seine, Boulogne-Billancourt et Levallois-Perret[13],[14]. Selon des chiffres communiqués par l'entreprise en , ces vélos sont empruntés jusqu'à quatre fois par jour et représentent entre 5 000 et 10 000 trajets journaliers[14]. Ofo déclare que ses comptes pour ses opérations à Paris sont à l'équilibre[14].

En octobre 2018, le service annonce avoir atteint un million de trajets et a mené une expérimentation avec la RATP[15].

En décembre 2018, Ofo met son service « en pause » à Paris[15].

Depuis 2018 : Crise et concentration sur des marchés « prioritaires »[modifier | modifier le code]

En , Ofo annonce son retrait de nombreux pays et la réduction significative de villes desservies dans d'autres pays afin de se concentrer sur des marchés « prioritaires ». Les opérations cessent entièrement en Allemagne (où Ofo était présent avec 3 000 vélos à Berlin depuis seulement trois mois), en Australie, en Autriche, en Espagne (Grenade, Madrid), en Inde (5 000 vélos à Bangalore, New Delhi, Chennai, Ahmedabad, Coimbatore, Indore et Pune), en Israël et en Thaïlande[16],[17],[18],[19],[20],[21]. Au Royaume-Uni, l'entreprise quitte Cambridge, Norwich, Oxford et Sheffield et annule son lancement prévu à Leeds pour se concentrer uniquement sur Londres[16],[22],[23]. Aux États-Unis (plus de 40 000 vélos dans 30 villes en ), Ofo annonce le licenciement de 70 % de ses employés et une concentration sur seulement « quelques villes » à déterminer[24],[25].

Design[modifier | modifier le code]

Le vélo est entièrement jaune avec le logo d'Ofo sur le cadre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « http://www.ofo.so/#/ » (consulté le 16 mars 2019)
  2. « https://www.tianyancha.com/human/1948045272-c3090177796 » (consulté le 16 mars 2019)
  3. « https://www.tianyancha.com/company/2944619591 » (consulté le 16 mars 2019)
  4. « Vélo sans borne : le géant chinois Ofo arrive à Paris », sur lefigaro.fr, (consulté le 31 janvier 2018).
  5. a b et c (en) « 25-Year-Old's $500 Million Startup Fuels China Bike-Share Battle », sur Bloomberg, (consulté le 30 octobre 2016).
  6. Christine Taupin, « On a testé les vélos OFO », sur City-Ride.fr, .
  7. Sébastien Bergès, « Gobee Bike ou V’lille, qui est le meilleur vélo de rue ? », sur La Voix du Nord, .
  8. Claude Soula, « Vélib', Gobee, Obike, Ofo : comment choisir son vélo à Paris », sur L'Obs, .
  9. a b et c Nicolas Maviel et Grégory Plesse, « Paris : Ofo, le géant chinois du vélo en libre-service arrive aujourd'hui », sur Le Parisien, (consulté le 18 décembre 2017).
  10. (en) « Reuters-founding-china-mobike and ofo », sur Reuters, (consulté le 21 décembre 2016).
  11. (en) « Shanghai bike sharing battle », sur Technode, (consulté le 21 décembre 2016).
  12. « Chine, Ofo - Le p'tit vélo jaune bientôt aux États-Unis et à Londres ! », sur Lepetitjournal.com, (consulté le 7 juin 2017).
  13. « Vélo sans borne : le géant chinois Ofo arrive à Paris », (consulté le 16 juillet 2018).
  14. a b et c « Paris : 500 000 trajets en 6 mois sur les vélos Ofo », (consulté le 16 juillet 2018).
  15. a et b Où sont passés les vélos Ofo ? bfmtv.com, le 17 décembre 2018.
  16. a et b (en) « Alibaba-backed Ofo shrinks overseas bike-sharing », (consulté le 18 juillet 2018).
  17. (en) « After Australia, ofo exits Germany amid push into priority markets », (consulté le 18 juillet 2018).
  18. (en) « Ofo fires staff in India, winds down operations in the country », (consulté le 18 juillet 2018).
  19. (de) « Chinesischer Leihradanbieter Ofo gibt auf », (consulté le 18 juillet 2018).
  20. (de) « Räder von Ofo und oBike sollen bis August Wien verlassen », (consulté le 18 juillet 2018).
  21. (es) « OFO abandona Madrid », (consulté le 23 juillet 2018).
  22. (en) « Bike sharing firm ofo quits Norwich », (consulté le 18 juillet 2018).
  23. (en) « Greens call for council report into yellow bikes », (consulté le 18 juillet 2018).
  24. (en) « China bike-sharing giant Ofo to shut most US operations after less than a year », (consulté le 19 juillet 2018).
  25. (en) « Chinese Bike-Share Startup Ofo Lays Off Majority Of US Staff As It Scales Back Global Ambitions », (consulté le 18 juillet 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]