Nissim de Camondo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nissim de Camondo
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 25 ans)
Sépulture
Nationalité
Activité
BanquierVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Fratrie
Autres informations
Conflit

Nissim de Camondo (23 août 1892 – 5 septembre 1917) est le fils de Moïse de Camondo et de son épouse, née Irène Cahen d'Anvers. Il est le frère de Béatrice de Camondo.

Moïse de Camondo, banquier parisien, collectionneur et propriétaire d'un hôtel particulier parc Monceau à Paris, au tournant du XXe siècle, était lui-même fils d'un autre Nissim de Camondo et de son épouse Élise Fernandez.

Nissim s'engagea dans l'aviation française. Il fut abattu en combat aérien le en Lorraine. Il fut d'abord inhumé derrière les lignes allemandes, avant que ses restes ne soient rapatriés par son père. Celui-ci reçut une lettre de condoléances de Marcel Proust, qui l'avait rencontré lors d'un dîner chez sa belle famille. Inconsolable, il fit don de ses collections à la France à condition que le musée porte le nom de Nissim de Camondo en mémoire de son fils.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Lieutenant Nissim de Camondo, correspondance et journal de guerre, Paris, Les Arts Décoratifs, 2017. Textes de Sophie d'Aigneaux-Le Tarnec, Sylvie Legrand-Rossi, Philippe Landau.
  • Pierre Assouline, Le Dernier des Camondo, Paris, Gallimard, 1997.
  • Nora Seni et Sophie Le Tarnec, Les Camondo ou l'éclipse d'une fortune, Arles, Actes Sud, 1997.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :