21e régiment de dragons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 21e régiment.

21e Régiment de Dragons
Pays Drapeau de la France France
Branche armée de terre
Type Régiment de Dragons
Rôle Cavalerie
Inscriptions
sur l’emblème
Iéna 1806
Eylau 1807
Almonacid 1809
Ocana 1809
L'Ourcq 1914
L'Aisne 1918

le 21e régiment de dragons (21e RD) est une unité de cavalerie l’armée française actuellement dissoute.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Le 21e régiment de dragons est formé le 24 décembre 1796 à partir de la cavalerie de la Légion de police générale. Cette légion chargée de la force armée parisienne venait d'être licenciée en raison du refus de son infanterie d'aller combattre aux frontières. Le régiment est finalement dissous le 12 décembre 1797 et ses dragons incorporés individuellement dans les autres régiments de la ligne et principalement les 1er, 2e, 7e, 11e, 12e et 16e dragons.

  • 1796 : 21e régiment de dragons.
  • 1797 : Dissous.
  • 1801 : 21e régiment de dragons.
  • 1814 : Dissous.
  • 1873 : 21e régiment de dragons.
  • 1928 : Dissous.
  • 1956 : 21e régiment de dragons.
  • 1959 : Dissous.

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

Etendard[modifier | modifier le code]

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[1]:

Historique des garnisons, combats et batailles[modifier | modifier le code]

Guerres de la Révolution et de l’Empire[modifier | modifier le code]

De 1815 à 1848[modifier | modifier le code]

Second Empire[modifier | modifier le code]

De 1871 à 1914[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

1914[modifier | modifier le code]

1915[modifier | modifier le code]

1916[modifier | modifier le code]

1917[modifier | modifier le code]

1918[modifier | modifier le code]

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

De 1945 à 2002[modifier | modifier le code]

Le 21e Régiment de dragons est recréé en 1956 et dissous en 1959.

L'étendard et les traditions du 21e Régiment de dragons sont conservés au centre de sélection n° 10 (CDS 10) de Blois (Caserne Maurice de Saxe) de 1990 à 2002. En 2002, le CDS 10 est dissous et depuis plus aucune unité de l'armée de Terre ne garde les traditions du 21e RD.

Durant cette période, le personnel du CDS 10 porte un insigne qui ne reprend pas les caractéristiques communes aux insignes des autres centres de sélection. Homologué G 2009 et fabriqué par la société Drago, il n'est pourtant pas non plus une reprise de la symbolique de l'insigne de tradition du 21e RD.

Faits d'armes faisant particulièrement honneur au régiment[modifier | modifier le code]

Traditions et uniformes[modifier | modifier le code]

Insigne[modifier | modifier le code]

http://inconitonito.free.fr/Annonces/DSCF1256.JPG

Devise[modifier | modifier le code]

Personnages célèbres ayant servi au 21e Régiment de Dragons[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Historique du 21e régiment de dragons pendant la guerre 1914-1918, Nancy, Berger-Levrault, 96 p., disponible sur Gallica.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]