Nectar (jus de fruit)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nectar.

Le nectar de fruit est obtenu à partir de jus de fruits ou de purées de fruits, auxquels sont ajoutés de l'eau avec ou sans addition de sucre ou d'édulcorants avant l'embouteillage. Généralement les fruits qui sont destinés à faire des nectars sont très pulpeux comme la banane (ou l'abricot, la pêche, la poire) ou acides au goût comme les fruits rouges. Il est alors indispensable de les diluer avec un peu d'eau puis de les sucrer afin d'obtenir une boisson plaisante à consommer. Il existe aussi des nectars d'orange ou de pomme qui sont des produits économiques.

La teneur minimale en fruits des nectars est réglementée et comprise entre 25 et 50% minimum, en fonction de la variété du fruit[1]. Elle est de :

  • 50% pour les pommes, poires, pêches, agrumes (sauf citrons), ananas, tomates, baies de sureau, coings, etc.
  • 40% pour les cynorhodons, cerises autres que griottes, myrtilles, framboises, fraises, mûres, abricots, etc.
  • 35% pour les cerises griottes.
  • 30% pour les groseilles à maquereau, prunes, prunelles, quetsches, sorbes, airelles rouges, etc.
  • 25% pour les fruits de la passion, morelles de quito, cassis, groseilles blanches, groseilles rouges, fruits de l'argousier, citrons et limettes, mangues, bananes, goyaves, papaye, litchis, azeroles, corossols, cœur de bœuf, chérimoles, grenades, noix de cajou, caja, imbu, etc.

L'usage d'édulcorants est autorisé pour la fabrication des nectars sans sucres ajoutés ou à valeur énergétique réduite.

Il est également possible de fabriquer des nectars sans ajout de sucres ni d'édulcorants. Il n'y a alors que de la purée ou du jus, avec de l'eau[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]