Goyave

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Goyave (Guadeloupe).
Goyaves mûres

La goyave ([ɡuɑ.jav] [1]) est le fruit tropical du goyavier, arbre de la famille des Myrtacées qui pousse dans les régions tropicales d'Amérique, d'Afrique et d'Asie. Son origine est mal connue[2]. Le mot « goyave » provient du mot de langue arawak guaiaba, qui signifie « fruit ».

Le fruit[modifier | modifier le code]

Récolte des goyaves dans une ferme en Afrique du Sud.

La goyave est un fruit tropical comestible originaire d'Amérique centrale, du Mexique au Pérou. C'est une baie globuleuse ronde, ovale ou en forme de poire, de 3 à 10 cm de diamètre (jusqu'à 12 cm dans certains cultivars).

Le fruit a une peau fine et fragile, de couleur vert clair à jaune vif, piquetée de noir chez quelques espèces quand il est mûr. Sa chair est blanche, jaune, rose à rouge. Elle présente une zone extérieure assez ferme et sans graines et une zone intérieure gélifiée entourant de nombreuses graines dures de 3-5 mm de long. C'est un fruit climactérique dont le parfum est fort et caractéristique[2].

L'arbre[modifier | modifier le code]

Le goyavier est un arbre de taille moyenne qui peut atteindre 8 mètres et qui pousse dans les régions tropicales d'Amérique et d'Afrique. Ses feuilles et ses baies sont utilisées dans diverses infusions herbales qui ont la propriété de réduire la glycémie, mais sont contre-indiquées pour les diabétiques.

Article détaillé : Goyavier.

Utilisation[modifier | modifier le code]

La goyave est riche en pectine, en vitamines A, B et C ; la goyave est plus riche en vitamine C que les agrumes habituels, la peau comestible en contenant près de cinq fois plus qu'une orange, soit en moyenne 243 mg par 100 g[3]. Elle contient aussi des quantités importantes de calcium, ce qui est peu courant dans un fruit.

Le fruit peut être consommée entier mais la présence des graines sclérifiées est relativement désagréable. Par contre il se prête très bien à la préparation de jus ou de nectar. Comme son parfum est très apprécié, on en fait également des sorbets, du sirop, de la pâte de fruit et de la gelée qui est très appréciée dans les pâtisseries. Le jus de goyave peut être blanc mais il est préféré en rose[2].

Des cultivars à gros fruits sont souvent consommés immatures dans le sud de l'Asie. Ces variétés à chair blanche et à peau verte ont une texture croquante avec un goût acidulé et sont appréciées coupées en tranches accommodé de sel et de poivre.

Les feuilles peuvent être utilisées en cuisine et en médecine. Le bois assez dur peut servir à fabriquer divers objets tels que des manches à outils[2].

Chiffres[modifier | modifier le code]

Les îles Françaises ont produit entre 2010 et 2014 en moyenne annuellement environ 1 000 Tonnes. Parmi ces 1 000 tonnes, 48% provenait de l'Île de la Réunion, 26% de la Martinique et 14% de la Guadeloupe.[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Une pétition pour que le mot "goyave" soit enfin correctement prononcé », sur francetvinfo.fr,
  2. a b c et d Michel Chauvet, Encyclopédie des plantes alimentaires, Belin, , 878 p. (ISBN 978-2-7011-5971-3), « Myrtacées »
  3. aprifel.com Les fiches nutritionnelles par composants
  4. « La goyave », sur lesfruitetlegumesfrais.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]