Muselmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un Muselmann (pl. Muselmänner, du mot yiddish signifiant « musulman ») est, dans la Lagersprache des camps de concentration nazis, un déporté tellement affaibli que sa mort est imminente. Apathique, prostré, il ne réagit plus et se résigne à sa propre fin[1].

À l'instar d'autres survivants de la Shoah, Primo Levi cite l'expression dans son ouvrage autobiographique Si c'est un homme, consacré à sa déportation à Auschwitz, en indiquant que les « anciens » du camp désignaient les agonisants par ce terme sans qu'il puisse s'expliquer pourquoi[2].

L'hypothèse a été avancée que le Muselmann, épuisé, devient incapable de bouger, de se lever, ce qui peut évoquer la position d'un musulman prosterné au sol durant la prière[3]. Pour le philosophe Giorgio Agamben, le lien avec l'islam relève plutôt d'un sens littéral : le fatalisme que l'on attribue aux musulmans, la soumission inconditionnelle à la volonté de Dieu, trouveraient leur équivalent métaphorique dans la résignation totale du Muselmann[4].

Ce mot semble s'être diffusé à partir d'Auschwitz-Birkenau vers les autres camps.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Muselmann », Jewish Virtual Library (consulté le 4 décembre 2016).
  2. (en) Primo Levi (trad. Stuart Woolf), If this is a man ; and, the truce [« Se questo è un uomo »], London, Abacus, , 453 p. (ISBN 978-0-349-10013-5, OCLC 961923031), p. 94.
  3. « Muselmann » (PDF) Yad Vashem, Shoah Resource Center, The International School for Holocaust Studies (consulté le 4 décembre 2016).
  4. Giorgio Agamben, Quel che resta di Auschwitz. L'archivio e il testimone. Homo sacer. III (« Il musulmano »), Torino, Bollati Boringhieri, 1998.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Viktor Frankl, Was nicht in meinen Büchern steht. Lebenserinnerungen, Weinheim, Beltz, 2002, (ISBN 3-407-22757-4)
  • Adolf Gawalewicz, Refleksje z poczekalni do gazu: ze wspomnień muzułmana (« Réflexions dans la salle d'attente de la chambre à gaz : D'après les mémoires d'un Muselmann »), 1968.
  • (en) Wolfgang Sofsky (trad. William Templer), The order of terror : the concentration camp [« Die Ordnung des Terrors »], Princeton, N.J, Princeton University Press, coll. « Paperbacks », , 356 p. (ISBN 978-0-691-00685-7, OCLC 836788767), p. 25, 199-205.
  • Wolfgang Sofsky (trad. Olivier Mannoni), L'organisation de la terreur : les camps de concentration, Paris, Calmann-Lévy, , 420 p. (ISBN 978-2-702-12429-1, OCLC 742676256)

Articles connexes[modifier | modifier le code]