Système de marquage nazi des prisonniers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les nazis avaient développé un système de symboles d'étiquetage des prisonniers permettant d'identifier la cause de leur incarcération dans les camps de concentration. Dans certains camps, le traitement variait selon le marquage porté par les détenus.

Exemples de marquage[modifier | modifier le code]

Image Commentaire
Yellow star jew.svg
Étoile jaune : marquage pour les Juifs (étoile de David).
Black triangle.svg
Triangle noir : marquage pour les prisonniers « asociaux », tels que les Tsiganes, les vagabonds, les alcooliques, les prostituées, les handicapés[1], les malades mentaux[2].
Brown triangle.svg
Triangle marron : marquage pour les Tsiganes dans certains camps.
Pink triangle.svg
Triangle rose : marquage pour les homosexuels allemands. Ce signe n'a cependant pas été systématiquement utilisé : il n'apparaît qu'en 1937, après la vague la plus massive d'internements des homosexuels, et une partie des internés au titre du paragraphe 175 pénalisant l'homosexualité masculine se sont vu attribuer un autre marquage (triangle bleu, rouge ou noir) en fonction de leur « parcours » judiciaire[3].
Red triangle.svg
Triangle rouge : marquage pour les prisonniers politiques allemands, les résistants et les autres prisonniers politiques, en grande partie les communistes. La première lettre du nom allemand du pays d'origine était ajoutée.
Red triangle French.svg
Marquage pour les prisonniers politiques français (F comme Frankreich).
Red triangle Spainish.svg
Marquage pour les prisonniers politiques espagnols (S comme Spanien).
Red triangle jew.svg
Marquage pour les prisonniers politiques juifs.
Blue triangle.svg
Triangle bleu : marquage pour les apatrides (notamment, les républicains espagnols déchus de leur nationalité par Franco pendant la guerre civile espagnole).
Blue triangle jew.svg
Marquage pour les apatrides juifs.
Black triangle jew.svg
Marquage pour les Juifs asociaux.
Green triangle.svg
Triangle vert : marquage pour les criminels de droit commun.
Purple triangle.svg
Triangle violet : marquage pour les Témoins de Jéhovah.
Red triangle penal.svg
Marquage pour les prisonniers politiques de la compagnie disciplinaire.
TriangleArrow-Down.svg
Marquage pour les prisonniers formés au travail.
Marquage nazi honte de la race.png
Marquage pour les Juifs « honte de la race ». Il s'agit, avant la déportation systématique, de l'application des lois de Nuremberg de 1935 qui interdisent les relations sexuelles entre « Allemands » et « Juifs ». Certains historiens prétendent qu'ils auraient été exécutés dès 1935. En tout état de cause, ce signe de marquage aurait disparu lors de la déportation massive des Juifs du début des années 1940.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Campagne du triangle noir (en anglais)
  2. E. Fuller Torrey, Robert H. Yolken, 2010, Psychiatric Genocide: Nazi Attempts to Eradicate Schizophrenia, Schizophr Bull. 2010 Jan; 36(1): 26–32
  3. Régis Schlagdenhauffen donne notamment l'exemple de « 22 détenus préventifs internés à Ravensbrück après avoir purgé une peine de prison pour infraction au § 175. Dix-neuf d'entre eux portent un triangle vert, un seul un triangle rouge et un seul un triangle noir. » Voir Régis Schlagdenhauffen, Triangle rose : la persécution nazie des homosexuels et sa mémoire, Paris, Autrement, , 314 p. (ISBN 978-2-7467-1485-4) [EPUB] (ISBN 9782746720459) emplacements 40, 155, 541, 1036 et 4466 sur 6260.