Quartier Montorgueil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Montorgueil)
Aller à : navigation, rechercher
Montorgueil
Un samedi après-midi dans la rue Montorgueil.
Un samedi après-midi dans la rue Montorgueil.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Ville Paris
Arrondissement municipal 2e
Géographie
Coordonnées 48° 51′ 53″ nord, 2° 20′ 48″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Paris

Voir la carte administrative de Paris
City locator 14.svg
Montorgueil

Géolocalisation sur la carte : Paris

Voir la carte topographique de Paris
City locator 14.svg
Montorgueil

Le quartier Montorgueil se situe sur la rive droite de la Seine à Paris dans le 2e arrondissement. Il est un ensemble de rues piétonnières qui s'articule autour de la rue Montorgueil. Il s'étend sur les quartiers administratifs du Mail et de Bonne-Nouvelle.

Odonymie[modifier | modifier le code]

Le quartier tient son nom de la rue Montorgueil, qui est en l'artère principale et la route histoire d'arrivée des marchandises aux Halles.

Le nom de Montorgueil est celui d'une butte appelée au XIIIe siècle le Mons Superbus, au XVe siècle le Mont-Orgueil, au XVIIe siècle la Butte-aux-Gravois, et au XIXe siècle la butte de Bonne-Nouvelle (du nom de son église Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle).

Cette butte se trouve juste au nord du quartier Montorgueil, à la limite entre le 2e et le 10e arrondissement, immédiatement au sud du boulevard de Bonne-Nouvelle.

Situation[modifier | modifier le code]

Le quartier est l'extension, au nord, du quartier piétonnier des Halles. Il est compris entre les rues du Louvre à l'ouest, d'Aboukir et Réaumur au nord, de Palestro à l'est, de Turbigo et Étienne-Marcel au sud.

L’altitude du quartier est peu élevée du fait de la Seine toute proche, qui en fait d’ailleurs un quartier à risque en cas de crue.

Histoire[modifier | modifier le code]

Quartier historique de la capitale, peu affecté par les transformations de Paris sous le Second Empire, Montorgueil se trouve intra-muros depuis l'édification de l'enceinte de Charles V au XIVe siècle.

L’habitat très concentré et les ruelles étroites ont mené à la piétonnisation du quartier à partir de la fin du XXe siècle. La circulation automobile est très réduite rue Montorgueil et dans les rues adjacentes depuis 1991 ; le tronçon de la rue Montmartre compris entre la rue Étienne-Marcel et la rue du Louvre est piétonnier depuis 2007[1].

Environnement[modifier | modifier le code]

Le quartier, proche du Jardin des Halles, est paradoxalement dépourvu d'espaces verts, seulement quelques petits squares comme à l'intersection des rues Tiquetonne et Étienne-Marcel, le carrefour des rues Montmartre et du Louvre et l’allée Pierre-Lazareff parallèle à la rue Réaumur.

Sa situation dans l'hypercentre de l’agglomération parisienne fait que les températures y sont souvent supérieures de 1 à 2 degrés Celsius par rapport à la moyenne des autres quartiers périphériques parisiens. Du fait des nombreuses rues piétonnes à l’accès réglementé, le trafic automobile y est peu dense. Quartier à l’ambiance villageoise, très animé la journée, plus calme la nuit, il voit déambuler une population hétéroclite : résidents, Parisiens, touristes, banlieusards... attirés par de nombreux commerces, cafés et restaurants à la réputation branchée.

Accès[modifier | modifier le code]

Les stations les plus proches sont :

On y trouve aussi de nombreuses stations Vélib' : rue Montmartre, rue Étienne-Marcel, rue Bachaumont, rue Française et allée Pierre-Lazareff.

Notes et références[modifier | modifier le code]