Monitor Group

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monitor Group
logo de Monitor Group
Création 1984
Disparition 2013
Personnages clés Michael Porter, Chris Argyris, Mark Fuller, Peter Schwartz, Tom Copeland
Forme juridique Cabinet de conseil
Siège social Cambridge, MA (USA) (30 bureaux dans 28 pays)
Activité Conseil en stratégie
Effectif environ 1 000 consultants (en 2012)
Site web www.monitor.com
Chiffre d’affaires 1 milliard US$ (est.)


Monitor Group est un cabinet de conseil en stratégie et en direction générale international, basé à Cambridge dans le Massachusetts. En 2007, Vault classe Monitor à la 5e position de son classement des 50 plus grands cabinets mondiaux. En novembre 2012, le cabinet de conseil en stratégie fait faillite[1],[2]. Il est racheté en 2013 par Deloitte.

Historique[modifier | modifier le code]

Les racines de Monitor remontent à la Harvard Business School, où nombre de fondateurs étudièrent ou enseignèrent. Le fondateur le plus connu de Monitor est Michael Porter, enseignant à la Bishop William Lawrence University. Porter est l’un des 15 professeurs à porter le titre de "University Professeur" à l’université Harvard. Auteur de 17 livres et plus de 125 articles, il est une des références majeures de la stratégie d’entreprise et de la compétitivité des nations et autres collectivités publiques.

Bien qu’initialement spécialisée dans le conseil en stratégie, Monitor a depuis offert un large éventail de services à ses clients, par exemple dans les problématiques de développement organisationnel. Dans ses premières années, Monitor connut une croissance rapide à l’international, ouvrant en moyenne un bureau par pays chaque année[3].

Depuis les années 1990, Monitor s’est engagée dans la banque d’affaires, les fonds d’investissements et la gestion d’actifs, avec environ 1,5 milliard de dollars d’actifs sous gestion. Ces activités regroupent également le capital-risque.

A mesure que la compagnie se diversifiait, elle adopta sa structure "groupe" actuelle, changeant son nom en cours de route, de "Monitor Company" à "Monitor Group".


Monitor n’a pas été épargnée par le déclin de l’industrie du conseil en 2001 - 2002, et réduit quelque peu la voilure : ceci engendra la fermeture de quelques bureaux (Istanbul, Stockholm, Tel Aviv et plus récemment Athènes). Depuis 2003, Monitor s’est bien repris, et a récemment acquis plusieurs petites sociétés complémentaires à son domaine d'activité, par exemple dans le conseil en industrie pharmaceutique ou en stratégie de pricing. Monitor a également acquis Global Business Network, le cabinet de conseil de Peter Schwartz, ancien prévisionniste de la Shell et célèbre futurologue ayant travaillé sur le scénario du film Minority Report.

La compagnie a plus récemment été critiquée pour son rôle auprès du gouvernement libyen. Le CEO, Mark Fuller, a présenté sa démission début mai 2011[4].

Concurrents[modifier | modifier le code]

Les principaux concurrents de Monitor sont Bain & Company, The Boston Consulting Group et McKinsey & Company.

Activités[modifier | modifier le code]

Aujourd’hui Monitor est organisé en trois grands groupes : le "Action Group" (qui inclut la plupart des activités de conseil, mais également des services fonctionnels dédiés au marketing, à l’organisation, à l’innovation, à la compétitivité des États, etc.), la Banque d’Affaires et le "Intelligent Product Groups" (incluant Monitor Software, et certains services de bases de données).

Monitor en 2006 compte environ 1 500 professionnels à travers le monde, dont le recrutement est typique des cabinets de conseil en stratégie, avec un accent mis sur l'international[5].

Bureaux[modifier | modifier le code]

Amsterdam, Beijing, Cambridge (QG), Casablanca, Chicago, Dubaï, Francfort, Hong Kong, Johannesbourg, Londres, Los Angeles, Madrid, Manille, Milan, Moscou, Bombay, Munich, New York, Palo Alto, Paris, San Francisco, São Paulo, Séoul, Shanghai, Singapour, Stockholm, Tokyo, Toronto, et Zurich.

Lien externe[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. « What Killed Michael Porter's Monitor Group? The One Force That Really Matters », sur Forbes (consulté le 1er décembre 2015)
  3. Monitor Group dans le guide des cabinets de conseil
  4. Démission du CEO de Monitor Group, Mark Fuller
  5. http://etudedecas.fr/pourquoi-les-entretiens-des-cabinets-de-conseil-sont-si-exigeants-ou-pourquoi-devenir-consultant/