Michel Rousseau (cyclisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Michel Rousseau et Rousseau.
Michel Rousseau
Michel Rousseau 1959.jpg
Michel Rousseau en 1959.
Informations
Naissance
Décès
Nationalité
Équipes amateurs
1956Gros-Caillou Sportif
Équipes professionnelles
Principales victoires

Michel Rousseau est un coureur cycliste français né le à Paris et mort le à Saint-Yrieix-la-Perche[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Michel Rousseau en finale de poursuite individuelle aux JO de Melbourne en 1956.

Fils de bougnat, son entraîneur en amateur est Louis Gérardin (dit "Toto"). Son principal rival français est alors Roger Gaignard. Devenu professionnel, son manager est Daniel Dousset.

Durant sa carrière, la spécialité de Michel Rousseau est la vitesse sur piste. Son palmarès compte un titre de champion olympique conquis en 1956 et un titre de champion du monde professionnel en 1958, faisant suite à deux titres amateurs.

Alors que le Prince Philip d'Edimbourg lui remet sa médaille olympique, il lui adresse cette phrase: « Duc, la France vous salue! ».

Une fois sa carrière professionnelle terminée, en 1968, il ouvre un magasin de prêt-à-porter, puis une petite auto-école pour handicapés dans le 15e arrondissement parisien.

Original, il élevait -d'après Gaignard- un crocodile dans sa baignoire, et il possédait une chouette vivante dans son appartement[2].

Il décide alors d'émigrer au Canada, puis en Afrique du Sud (comme entraîneur), et enfin en Australie près de Melbourne.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le podium de poursuite individuelle aux JO de Melbourne : 1er Michel Rousseau (Fr), 2e G. Pesenti (It), 3e R. Ploog (Aus).

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Grands Prix[modifier | modifier le code]

Championnats nationaux[modifier | modifier le code]

Autres compétitions[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

En 2002, Michel Rousseau fait partie des coureurs retenus dans le « Hall of Fame » de l'Union cycliste internationale[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décès de Michel Rousseau, ancien champion olympique sur piste », sur lequipe.fr, 23 septembre 2016
  2. Article Les naïvetés du coursier Rousseau, par Hervé Mathurin, Histoire de Jeux Olympiques, 92 ans de folles olympiades, Les Dossiers du quotidien Sud-Ouest, juillet 1988, p.31.
  3. « 14 avril 2002 : les 100 ans de Paris-Roubaix et l'inauguration du CMC de l'UCI à Aigle », sur uci.ch, Union cycliste internationale, (consulté le 25 septembre 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]