Jason Kenny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kenny.
Podium de la vitesse par équipes lors des championnats du monde 2011 (de gauche à droite : Stefan Nimke, René Enders, Kévin Sireau, Maximilian Levy (accroupi), Michaël D'Almeida, Grégory Baugé, Jason Kenny, Matthew Crampton, Chris Hoy).

Jason Kenny, né le à Bolton, est un coureur cycliste sur piste britannique. Il est spécialiste de la vitesse individuelle, dont il est champion olympique en 2012. Il a remporté la médaille d'or de la vitesse par équipes avec Chris Hoy et Jamie Staff aux Jeux olympiques de 2008 à Pékin et aux Jeux olympiques de 2012 à Londres avec Hoy et Philip Hindes. Il est également triple champion du monde (deux titres en vitesse et un en keirin).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jason Kenny commence à 15 ans le cyclisme sur piste et se spécialise sur les disciplines de vitesse.

En 2006, il remporte les championnats d'Europe et du monde junior de la vitesse individuelle, par équipes et de keirin. En fin d'année, il fait ses débuts en coupe du monde et remporte l'épreuve de vitesse par équipes à Moscou avec Matthew Crampton et Craig McLean. Médaille aux championnats d'Europe des moins de 23 ans, il est sélectionné pour participer aux Jeux olympiques de 2008 à Pékin. Il prend la place de Ross Edgar dans l'équipe de vitesse par équipes, aux côtés de Chris Hoy et Jamie Staff[1]. En qualification, cette nouvelle équipe bat le record des trois tours sur une piste de 250 mètres en 42 secondes et 95 centièmes[2], puis bat en finale l'équipe de France, triple championne du monde, et remporte ainsi la médaille d'or[3]. En vitesse individuelle, il est battu en finale par son compatriote Chris Hoy et remporte la médaille d'argent.

Au printemps 2011, il remporte aux championnats du monde UCI à Apeldoorn, la médaille d'argent en vitesse. Initialement vainqueur, le coureur français Grégory Baugé est disqualifié par la suite pour non-respect des règles de localisation dans le cadre de la lutte contre le dopage[4]. en janvier 2012, Jason Kenny est officiellement déclaré champion du monde.

En 2012, il dispute les championnats du monde sur piste à Melbourne, en Australie, dans l'équipe de vitesse par équipes par équipe aux côtés de Chris Hoy et Philip Hindes. Le trio est disqualifié pour une infraction au règlement lors du tour qualificatif.

En juillet 2012, Kenny est sélectionné pour concourir pour la Grande-Bretagne aux Jeux olympiques de Londres, toujours avec Hoy et Hindes en vitesse par équipes. Le trio remporte l'or olympique en devançant les Français de 41 centièmes de seconde[5]. Préféré à Chris Hoy, il obtient ensuite une troisième médaille d'or lors de la vitesse individuelle, où il domine le tournoi et bat facilement le triple champion du monde Grégory Baugé en finale.

En janvier 2013, il est nommé officier de l'Ordre de l'Empire britannique (CBE)[6]. Peu après, il devient champion du monde de keirin. Aux Jeux du Commonwealth 2014 à Glasgow, il remporte l'argent en vitesse individuelle.

En février 2016, en préparation pour les Jeux olympiques de Rio, il critique la sévérité et le paternalisme des entraîneurs britanniques, à qui, il reproche de gérer les coureurs comme des enfants[7]. Lors des mondiaux 2016, disputés à domicile, il devient pour la deuxième fois après 2011, champion du monde de vitesse individuelle.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Kenny a été intronisé au Temple de la renommée de l'Union européenne de cyclisme.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Vitesse individuelle Vitesse par équipes
Pékin 2008 médaille d'argent, Jeux olympiques Argent médaille d'or, Jeux olympiques Or (avec Chris Hoy et Jamie Staff)
Londres 2012 médaille d'or, Jeux olympiques Or médaille d'or, Jeux olympiques Or (avec Chris Hoy et Philip Hindes)

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Keirin Vitesse individuelle Vitesse par équipes
2006 (juniors) médaille d'or, Coupe du Monde Or médaille d'or, Coupe du Monde Or médaille d'or, Coupe du Monde Or (avec David Daniell et Christian Lyte)
Pruszków 2009 médaille d'argent, Coupe du Monde Argent
Ballerup 2010 médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze
Apeldoorn 2011 10e médaille d'or, Coupe du Monde Or[8] médaille d'argent, Coupe du Monde Argent[9]
Melbourne 2012 médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze médaille d'argent, Coupe du Monde Argent 15e
Minsk 2013 médaille d'or, Coupe du Monde Or 7e 6e
Cali 2014 5e 5e 5e
Saint-Quentin-en-Yvelines 2015 13e 14e[10] 8e
Londres 2016 6e médaille d'or, Coupe du Monde Or 6e

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • 2006-2007
    • 1er de la vitesse par équipes à Moscou
  • 2007-2007
    • 3e de la vitesse par équipes à Los Angeles
  • 2008-2009
    • 1er de la vitesse individuelle à Manchester
    • 1er de la vitesse par équipes à Manchester
    • 1er de la vitesse par équipes à Copenhague (avec Jamie Staff et Chris Hoy)
    • 2e du keirin à Manchester
  • 2009-2010
    • 2e de la vitesse par équipes à Manchester
    • 3e de la vitesse individuelle à Manchester
  • 2010-2011
    • 1er de la vitesse par équipes à Melbourne (avec Chris Hoy et Matthew Crampton)
    • 2e de la vitesse par équipes à Cali
    • 2e de la vitesse à Melbourne
    • 2e de la vitesse à Manchester
    • 3e de la vitesse par équipes à Manchester
  • 2011-2012
    • 3e de la vitesse par équipes à Londres
  • 2012-2013
    • 2e de la vitesse par équipes à Glasgow
  • 2013-2014
    • 2e de la vitesse à Aguascalientes
    • 2e de la vitesse par équipes à Aguascalientes
    • 3e de la vitesse par équipes à Manchester
  • 2014-2015
  • 2015-2016

Jeux du Commonwealth[modifier | modifier le code]

  • Glasgow 2014
    • médaille d'argent Médaillé d'argent de la vitesse par équipes
    • médaille d'argent Médaillé d'argent de la vitesse individuelle

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Espoirs et juniors
Élites

Championnats de Grande-Bretagne[modifier | modifier le code]

  • 2004
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne de vitesse cadets
  • 2005
  • 2006
    • 3e du kilomètre
    • 3e de la vitesse par équipes
  • 2007
    • 2e de la vitesse par équipes
    • 3e du kilomètre
  • 2009
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne de vitesse par équipes
    • 2e du keirin
    • 3e de la vitesse
  • 2010
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne de vitesse
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne de vitesse par équipes
    • 2e du keirin
  • 2011
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne de vitesse par équipes
    • 3e de la vitesse
  • 2013
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne du keirin
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne de vitesse
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne de vitesse par équipes
  • 2014
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne de vitesse par équipes
  • 2015
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne du kilomètre
    • Maillot de champion de Grande-Bretagne Champion de Grande-Bretagne de vitesse par équipes

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Kenny gets nod as France vs Britain grudge match looms », sur abc.net.au (consulté le 16 août 2008)
  2. (en) « Brits smash world record », sur cyclingnews.com (consulté le 16 août 2008)
  3. (en) « Britain motors to gold », sur cyclingnews.com (consulté le 16 août 2008)
  4. Dopage: Baugé, une erreur qui coûte deux titres mondiaux de cyclisme sur piste
  5. « Cyclisme sur piste : les pistards français en argent », sur lemonde.fr,‎ (consulté le 3 août 2012)
  6. (en) « New Year Honours list: Stars of London 2012 given recognition », sur bbc.co.uk,‎ (consulté le 28 janvier 2013)
  7. (en) GB track riders "treated like kids," says Jason Kenny
  8. À la suite du déclassement de Gregory Baugé
  9. À la suite du déclassement de la France
  10. (en) « Vitesse hommes - Résultats et classement final » [PDF], sur tissottiming.com (consulté le 22 février 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :