Léon Francioli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Léon Francioli
Francioli léon (2).jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument
Genre artistique

Léon Francioli (né à Lausanne le 22 mai 1946, et mort le [1]) est un contrebassiste et violoncelliste Suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de piano et contrebasse au Conservatoire de Lausanne, Léon Francioli travaille en studio surtout le rock et le classique. Il est membre fondateur et guitariste solo du groupe instrumental Les Aiglons, avec lequel il a enregistré plusieurs disques pour le label Golf Drouot de Barclay, de 1963 à 1965.

En 1970 sort un premier disque sous son nom avec les batteurs Alain Petitmermet et Pierre Favre, le guitariste Pierre Cullaz et le saxophoniste Alan Skidmore. Michel Portal fait appel à lui pour un concert à Nantes et au festival de Châteauvallon (1972), Beb Guérin, Favre et Bernard Vitet complétant le groupe. Il a ainsi l'occasion pour la première fois de jouer en duo avec Favre, expérience qu'ils poursuivront jusqu'aux années 80, et enregistreront, sans se priver pour autant d'autres aventures, ensemble ou séparément, avec John Tchicai, Albert Mangelsdorff (Triple Entente), Don Cherry, Radu Malfatti (Humanimal) etc., et en solo.

En 1982, il participe à la création du BBFC (J.-F. Bovard, trombone, Daniel Bourquin, anches, Olivier Clerc, drums). En 1984, il joue également avec Favre et Stan Tracey. Compositeur de musiques de films (Les petites fugues, Le Bus...), il travaille aussi pour des compagnies de danse.

En 1995, il obtient le Grand Prix de la Fondation vaudoise pour la culture[2]. Depuis 1991, il a créé avec d'autres musiciens de nombreux concerts-spectacles (Border Line, Le Cirque, Une saison en enfer, Amnésie Internationale, Délices des Jardins...)

Il a constitué un groupe avec Daniel Bourquin, Les Nouveaux Monstres.

Il est mort à Lausanne le 9 mars 2016 des suites du cancer.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le jazzman lausannois Léon Francioli est décédé », sur letemps.ch, 10 mars 2016
  2. Journal de Genève, 7 novembre 1995

Liens externes[modifier | modifier le code]