Marta Jonville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marta Jonville
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activités
Formation
Influencée par

Marta Jonville, née le [1] à Rueil-Malmaison, est une artiste visuelle et curatrice française. Elle a pratiqué notamment la performance, la photographie, la peinture et la vidéo et s’est peu à peu dirigée vers des projets qui prennent la forme de sculpture sociale (Mécanismes pour une entente).

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Marta Jonville termine sa scolarité secondaire par un bac avec option artistique (A3 lettres-arts) avant de faire ses études à l'École nationale supérieure d'art de Limoges, où elle obtient un diplôme national supérieur d’expression artistique (DNSEP) et un diplôme national d’art plastique. Elle a également obtenu un DEUST « Administration des entreprises culturelles » à l'université de Limoges[2]. Elle intègre en 2017 le master d'expérimentation en arts politiques[3] créé par Bruno Latour à Sciences-Po Paris

Parcours[modifier | modifier le code]

Elle est une des initiatrices en 1999 à Bordeaux du collectif « les Post-Modèles », qui regroupe de « furieuses performeuses féministes »[4].

À partir de 2000, elle développe une pratique de la performance dans l'espace public avec les collectifs Zebra3[5] et Bruit du Frigo[6] (installations, body-art, vidéo, holographie). Ils imaginent ensemble la Fabrique Pola[7].

En 2007, elle participe à la mise en place de PointBarre Asso[8], à l’issue d’une action volontariste du Conseil général de la Gironde[9].

À partir de 2008, elle enchaîne les projets et les lieux de résidence : Slovaquie (pays de naissance de sa mère)[10], Pologne, Belgique, Hongrie, Pays basque, etc. Ils ont en commun des problématiques liées à la question du collectif, du politique, de la connexion entre l’artiste et la société, et de l’éducation artistique.

Marta Jonville intervient également dans des écoles de tout niveau : (École d'enseignement supérieur d'art de Bordeaux, Académie des beaux-arts Jan Matejko de Cracovie[11], Faculté des beaux-arts de Košice (sk)[12], École supérieure d’art des Pyrénées[13], lycées et collèges).

En 2019 elle devient directrice de la Cuisine, centre d’art et de design de Nègrepelisse[14].

Projets menés et expositions[modifier | modifier le code]

Expositions individuelles[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Patience, Attentes, Déplacements, exposition de photographie, Le Caillou du Jardin Botanique, Bordeaux[15]
  • 2010 : Exposition de photographie de performances, Not Quite, Fengersfors, Suède[16]
  • 2009 : Exposition dans le cadre de « L’art est ouvert », centre culturel de Ribérac[17]
  • 2009 : Exposition de photos « Zostaviť komentár... upraviť », Galerie Nova, Košice, Slovaquie[18]
  • 2007 : Une œuvre grise mais gaie, Un an, un artiste, une œuvre, Lycée Le Mirail, Bordeaux,
  • 2006 : Le XXIe siècle commence maintenant, La Vitrine, Limoges[19]
  • 2005 : Sus à la perfection, soirée approximative, participative, performative et militante, ALaPlage, Toulouse
  • 2004 : Sus à la perfection, soirée approximative, participative, performative et militante. TNT, Bordeaux

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Utopia, wyspa, ręka i głos, Mieszkancy Galeria-Sobieskiego 24/11, Cracovie
Mécanismes pour une entente

Direction de projets artistiques[modifier | modifier le code]

Feedback

Récompenses[modifier | modifier le code]

Marta Jonville est lauréate en 2009 du prix d'art contemporain opline[29].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.isni.org/isni/0000000073548158
  2. Curriculum vitæ de Marta Jonville sur le site myboo.pro
  3. « SPEAP Programme d'Expérimentation en Arts Politiques : Promotion », sur Science-Po Paris
  4. La Palabre : cultivons la culture à Bordeaux sur Rue89 le 6 juin 2014
  5. La ville fait une place aux artistes dans 20 minutes le 20 octobre 2005ėė
  6. « Bruit du Frigo », sur Bruit du Frigo (consulté le ).
  7. Site de la fabrique Pola
  8. « Marta Jonville », sur PointBarre 2007- 2014, (consulté le ).
  9. Marie-Christine Bureau, Marc Perrenoud, Roberta Shapiro, L'Artiste pluriel : démultiplier l'activité pour vivre de son art, Presses universitaires du Septentrion, 2009 pp.60 sq. (ISBN 978-2-7574-0086-9)
  10. http://tabacka.sk/en/show/53--marta-jonville-fr
  11. Mechanizmy porozumienia OPEN_STUDIO
  12. Videoart, videoperformance, videoakcia sur le site de Faculté des beaux-arts de Košice (sk)
  13. Exposition nBorder avec l'Institut slovaque de Paris et Slovaquitaine le 4 mai 2011.
  14. « Marta Jonville, directrice de la Cuisine, centre d’art et de design de Nègrepelisse », sur culture.gouv.fr, (consulté le ).
  15. « L'Abandon de la palette sur le pouf » dans Spirit Bordeaux, n° 81, mai 2013 p. 38
  16. http://aboutnotquite.blogspot.com/2010/04/marta-jonville-pa-not-quite-i-sommar.html
  17. http://art-flox.com/expo-L_Art_est_ouvert__Marta_Jonville_et_Nicolas_Julliard.html
  18. Marta Jonville - Zostaviť komentár...upraviť
  19. http://lacs-lavitrine.blogspot.com/p/artistes-exposes.html
  20. Barbara, une Hache dans un Cœur sur le site de l'Œil de Poisson à Québec, octobre 2005
  21. Origines et contexte du projet Feeback sur le site pointbarre
  22. 24h non-stop de performance FEEDBACK : Plateforme artistique Bordeaux-Košice sur le site Dialogues France-Europe centrale
  23. (en) « Mecanismes pour une entente », sur Mecanismes pour une entente (consulté le ).
  24. Mécanismes pour une entente : Traces d’une traversée sur rue89bordeaux.com le 17 mars 2014 par Valérie de Saint-Do
  25. Mechanizmy porozumiewania sur le site de l'Académie des beaux-arts de Cracovie
  26. http://www.mos.art.pl/spektakl/pl/404/mechanizmy-porozumienia
  27. http://institutfrancais.pl/culture/tag/marta-jonville/ « Copie archivée » (version du 11 août 2014 sur l'Internet Archive)
  28. Amandine Samuel, « « L’École qui marche », un work in progress bientôt... en Europe ! », sur Happen-Happen,
  29. « Edition 2009 - », sur oplineprize.com (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]