Mark Sanchez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mark Sanchez
Description de cette image, également commentée ci-après
Mark Sanchez sous le maillot des Jets de New York
Nom complet Mark Travis John Sanchez
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (32 ans)
à Long Beach, Californie
Taille 1,88 m (6 2)
Poids 103 kg (227 lb)
Position Quarterback
Carrière universitaire ou amateur
2006-2008 Trojans d'USC
Carrière professionnelle
Choix draft NFL Jets de New York
(2009, 5e choix au total)
2009-2013
2014-2015
2016
2016
2017
2018-
Jets de New York
Eagles de Philadelphie
Broncos de Denver*
Cowboys de Dallas
Bears de Chicago
Redskins de Washington
Carrière pro. Depuis 2009

(en) Statistiques sur NFL.com

Mark Travis John Sanchez, né le à Long Beach (Californie), est un joueur américain de football américain évoluant au poste de quarterback.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière universitaire et draft[modifier | modifier le code]

Étudiant à l'Université de la Californie méridionale, il a joué pour les USC Trojans.

Il fut drafté en 2009 à la 5e place (premier tour) par les Jets de New York. Il est le deuxième quarterback sélectionné cette année-là après Matthew Stafford (1er).

Statistiques universitaires[modifier | modifier le code]

Passes
Année Un Conf. Cl. Pos. MJ PC PT Pct Yds Y/T TD Int Év.
2006 USC Pac-10 FR QB 6 3 7 42.9 63 9.0 0 1 89.9
2007 USC Pac-10 SO QB 8 69 114 60.5 695 6.1 7 5 123.2
2008 USC Pac-10 JR QB 13 241 366 65.8 3207 8.8 34 10 164.6
Total 27 313 487 64.3 3965 8.1 41 16 153.9
Courses
CT Yds Moy TD Pts
4 -5 -1.3 1 6
14 22 1.6 0 0
52 16 0.3 3 18
70 33 0.5 4 24

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Mesures pré-draft de Mark Sanchez (NFL Scouting Combine) [1],[2]
Taille Poids Sprint 40 yd au 10 yd au 20 yd 20 yd shuttle 3 cone drill Détente verticale Détente horizontale Wonderlic
6 ft 2 in

(1.88 m)

227 lbs

(103 kg)

5.00 s 1.77 s 2.91 s 4.21 s 7.06 s 32 12 in

(0.82 m)

9 ft 8 in

(2.94 m)

28

Saison 2009[modifier | modifier le code]

Lors de sa première saison chez les Jets, il tente 364 passes et en complète 196 pour un total de douze touchdowns[3]. Ses bons résultats sont néanmoins dénigrés par la presse qui préfère encenser son coureur, jusqu'aux playoffs au cours desquelles il fait preuve d'une grande maîtrise, qui permet son équipe d'aller jusqu'en Finale de Conférence[4]. Avant lui seul Joe Flacco avait réussi l'exploit de gagner ses 2 premiers matches de play-offs en tant que rookie[5].

Saison 2010[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2010, après une qualification confortable, il réédite cet exploit en éliminant successivement les Colts d'Indianapolis de Peyton Manning et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre de Tom Brady, soit les 2 meilleurs quarterbacks de la décennie, avant de chuter de peu devant les Steelers de Pittsburgh[6]. Il devient alors le seul quarterback de l'Histoire, avec Ben Roethlisberger, à rejoindre une Finale de Conférence au cours de ses deux premières saisons NFL[7].

Saison 2011[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2011, l'entraîneur des Jets, Rex Ryan, l'a nommé capitaine de l'équipe. Néanmoins cette saison est beaucoup plus compliquée, tant au niveau de ses performances personnelles qu'en ce qui concerne les résultats de l'équipe. Les Jets terminent ainsi la saison sur trois défaites de rang, durant lesquelles il lance neuf interceptions pour seulement cinq touchdowns, et ratent les play-offs avec un bilan nul de huit victoires pour huit défaites[8]. Ces contre-performances de fin de saison entraînent des interrogations sur son réel niveau de jeu et sur l'étendue de sa progression. S'il signe cette année là la meilleure évaluation de sa carrière (78.2), sa relative incapacité à convertir les occasions et à faire avancer son équipe (6.4 yards par passe en moyenne) sont au cœur des critiques[9].

Il garde toutefois la confiance de sa franchise. En effet, durant l'inter-saison, les Jets lui font signer un nouveau contrat profitable de trois nouvelles années, avec une importante extension financière qui en fait l'un des quarterbacks les mieux payé de la saison à venir[10].

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Pour cette saison, il est maintenu titulaire à son poste. Celle-ci commence bien pour lui, par une victoire face aux Bills de Buffalo sur le score de 48-28, où il complète 19 passes sur 27 pour 266 yards, 3 touchdowns et une seule interception[11]. Néanmoins, cela ne dure pas et au cours des quatre matchs suivants, il devient le premier quarterback des Jets depuis 1999 à ne pas réussir à compléter plus de 50 % de ses passes durant quatre rencontres consécutives[12]. Il est alors l'objet de sévères critiques tant des médias que des fans, qui réclament son remplacement par Tim Tebow. Il conserve néanmoins la confiance de Rex Ryan, et est maintenu[13].

Après une victoire satisfaisante contre les Colts d'Indianapolis lors de la 7e journée, sur le score de 35-9, où il complète 11 passes sur 18 pour 82 yards et 2 touchdowns[14], il réalise le meilleur match de sa saison au cours d'une défaite contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, complétant 68 % de ses passes[15]. Néanmoins, il cause la défaite de son équipe en laissant échapper un fumble durant la prolongation. Après ce match, ses performances ne s'améliorent pas et il signe un nombre important de turnovers et de passes médiocres[12]. Au cours de la 13e journée, lors du troisième quart-temps d'un match contre les Cardinals de l'Arizona, il est pour la première fois de sa carrière mis sur le banc en cours de rencontre, après avoir enregistré 3 interceptions pour aucun point inscrit[16]. Tim Tebow étant blessé, il est remplacé par Greg McElroy, qui signe le touchdown de la victoire (7-6)[16]. Il est toutefois encore maintenu titulaire durant les deux rencontres suivantes.

Lors de la 15e journée, au cours de la défaite 14-10 face aux Titans du Tennessee lors du Monday Night Football, défaite qui élimine les Jets de la course aux play-offs, il signe un nouveau match avec moins de 50 % de passes complétées, enregistre 4 interceptions pour seulement 1 touchdown, et laisse également échapper un fumble sur le dernier drive du match, dans le camp des Titans[17]. À la suite de cela, Rex Ryan lui retire pour la première fois son poste de titulaire, et annonce que le quarterback partant lors de la 16e semaine sera Greg McElroy[18]. Néanmoins, il est tout de même titularisé lors du dernier match de la saison, lors de la 17e semaine contre les Bills de Buffalo, après que McElroy a été victime d'une commotion cérébrale lors de sa première titularisation[19].

Il termine la saison avec des statistiques à peine meilleures que celles de sa première saison[3], montrant les limites de sa progression, et connaît pour la première fois un bilan de saison négatif avec son équipe, qui termine avec 6-10 et manque une deuxième année de suite les play-offs[20].

Saison 2013[modifier | modifier le code]

En concurrence avec Geno Smith, jeune rookie sélectionné par les Jets lors de la Draft 2013, il se blesse à l'épaule le 24 août 2013 au cours du troisième match de pré-saison et rate le début de la saison régulière[21]. Le 8 octobre, après une opération de l'épaule, il est annoncé blessé pour l'ensemble de la saison[22].

Saison 2014[modifier | modifier le code]

En mars 2014, il signe un contrat d'un an avec les Eagles de Philadelphie[23].

Il commence la saison en tant que back up de Nick Foles, qui se blessera en cours de saison, ce n'est qu'à la suite de cela que Mark Sanchez gagnera ses galons de titulaire[24].

Saison 2015[modifier | modifier le code]

Le 8 mars il signe un nouveau contrat de deux ans avec les Eagles pour 16 millions de dollars[25].

Les Eagles échangent Nick Foles contre Sam Bradford avec les Rams de Saint-Louis[26]. Mark Sanchez sera à nouveau remplaçant cette saison. Et ne jouera que lorsque l'ancien numéro un de la draft 2010 sera blessé[27].

Saison 2016[modifier | modifier le code]

Le 11 mars, il rejoint les Broncos de Denver[28], vainqueur du Superbowl 50 et qui viennent de perdre coup sur coup la légende Peyton Manning[29], retraité, et le jeune et prometteur Brock Osweiller, parti libre de tout contrat chez les Texans de Houston[30]. Il arrive en échange d'un choix conditionnel de draft 2017. Il est chargé d'encadrer le rookie Paxton Lynch choisi par les Broncos au premier tour de la draft 2016. Il est finalement coupé par Denver quelques jours avant le début de saison[31].

Le 3 septembre 2016, quelques heures après sa libération par les Broncos, Sanchez signe un contrat d'un an pour un montant de 2 millions de dollars avec les Cowboys de Dallas[31], qui cherchent à avoir une présence de vétéran derrière le rookie Dak Prescott, nommé quarterback titulaire, tandis que Tony Romo se remet d’une fracture à la compression vertébrale qu’il a subie au cours du premier quart-temps du match préparatoire de la troisième semaine des Cowboys contre les Seahawks de Seattle[32]. Au cours de la semaine 17, alors que les Cowboys ont déjà remporté le premier rang de la NFC, Sanchez partage son temps avec le starter Prescott et le remplaçant Romo. Prescott joue les deux premières séries du jeu, Romo joue la troisième et Sanchez joue le reste du match. Sanchez complète 9 de 17 passes pour 85 yards avec deux interceptions, les Cowboys s'inclinant face aux Eagles de Philadelphie par 27 à 13[33].

Saison 2017[modifier | modifier le code]

Le 23 mars 2017, Sanchez signe un contrat d'un an avec les Bears de Chicago[34]. Les Bears avaient noté «l'influence positive» que Sanchez avait en tant que mentor du quarterback rookie Dak Prescott et espéraient qu'il joue un rôle similaire dans le développement de la recrue Mitchell Trubisky[34]. Le 30 mai 2017, Sanchez souffre d'une petite blessure au genou gauche. Il manque le reste de l'OTA et le minicamp[35]. Il se classe troisième dans la liste des Bears derrière Trubisky et Mike Glennon, mais ne joue pas du tout en 2017. Le 13 avril 2018, Sanchez, encore libre, est suspendu pour quatre matchs pour avoir enfreint la politique antidrogue de la NFL. Sanchez a obtenu un résultat positif à la recherche de drogues améliorant la performance et a cité "une contamination inconsciente d'un supplément" dans sa déclaration aux médias après la suspension[36].

Saison 2018[modifier | modifier le code]

Le 19 novembre 2018, Sanchez signe avec les Redskins de Washington pour servir de remplaçant à Colt McCoy[37], après le départ du vétéran Alex Smith, blessé à une jambe jusqu'à la fin de saison[38]. Sanchez fait sa première apparition avec les Redskins en remplacement de Colt McCoy, blessé, dans une défaite 28-13 contre son ancienne équipe, les Eagles de Philadelphie. Il complète 13 passes de 21 tentatives pour 100 yards et une interception[39]. Sanchez devient le starter après la fracture du péroné de Colt McCoy[40]. Au cours de la semaine 14, Sanchez perd 40 à 16 face aux Giants de New York et est remplacé par Josh Johnson après avoir concédé deux interceptions et seulement 38 yards en première mi-temps[41]. Le lendemain, les Redskins nommeront Johnson leur titulaire pour le match de la semaine 15 contre les Jaguars de Jacksonville[42].

Statistiques de sa carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Statistiques de Mark Sanchez en saison régulière
Année Équipe  MJ  MT Passes Courses Fumbles Bilan
Réussies Tentées  Pct Yards  Y/T  TD  INT Évaluation Tentées Yards Moyenne  TD Fumbles Perdus  V/D
2009 Jets de New York 15 15 196 364 53.8 2,444 6.7 12
20
63.0 36
106
2.9 3 10 3 8-7
2010 Jets de New York
16
16
278 507 54.8 3,291 6.5 17 13 75.3 30 105 3.5 3 9 1
11
-5
2011 Jets de New York
16
16
308
543
56.7
3,474
6.4
26
18 78.2
37
103 2.8
6
10
8
8-8
2012 Jets de New York 15 15 246 453 54.3 2,883 6.4 13 18 66.9 22 28 1.3 0
14
8
6-9
2013 Jets de New York 0 0 ne joue pas
2014 Eagles de Philadelphie 9 8 198 309 64.1 2,418
7.8
14 11
88.4
34 87 2.6 1 7 3 4-4
2015 Eagles de Philadelphie 4 2 59 91
64.8
616 6.7 4 4 80.7 6 22
3.7
0 0 0 0-2
2016 Cowboys de Dallas 2 0 10 18 55.6 93 5.2 0 2 30.3 4 -2 -0.5 0 0 0 1-1
2017 Bears de Chicago 0 0 ne joue pas
2018 Redskins de Washington 2 1 19 35 54.3 138 3.9 0 3 28 1 8 8 0 1 0 0-2
Total NFL.com 79 73 1 314 2 320 56.6 15 357 6.6 86 89 73.2 170 457 2.7 13 51 23 38-38

Play-offs[modifier | modifier le code]

Statistiques de Mark Sanchez en saison régulière
Année Équipe  MJ  MT Passes Courses Bilan
Réussies Tentées  Pct Yards  Y/T  TD  INT Évaluation Tentées Yards Moyenne  TD  V/D
2009 New York Jets
3
3
41 68 60.3 539
7.9
4
2
92.7
6
−2 −0.3
0
2
-1
2010 New York Jets
3
3
54
89
60.9
616
6.9
5
1
97.3
5
11
2.2
0
2
-1
Total 6 6 95 157 60.5 1,155 7.36 9 3 94.3 11 9 0.82 0 4-2

Faits saillants de la carrière[modifier | modifier le code]

Récompenses et honneurs[modifier | modifier le code]

NFL
Pepsi NFL Rookie of the Week [43] 2009
Sporting News All Rookie Team [44] 2009
Université [45]
Vainqueur du Rose Bowl 2007, 2008, 2009
MVP offensif du Rose Bowl 2009
First Team All-Pac-10 2008
Sports Illustrated and Pro Football Weekly All-American Honorable Mention
Collège [45]
Super Prep All-American Player of the Year 2004
Parade All-American Player of the Year
CIF Division II Champion
All-CIF Division II Co-Offensive Player of the Year

Records NFL[modifier | modifier le code]

  • Premier QB rookie à gagner ses trois premiers matchs[46].
  • Victoires en playoffs par un QB rookie: 2 (à égalité avec Joe Flacco)[47].
  • Finales de conférence consécutives pour commencer une carrière: 2 (à égalité avec Ben Roethlisberger)[48].

Records de franchise (Jets de New York)[modifier | modifier le code]

  • Victoires en playoffs d'un QB: 4[49].
  • Passe de TD la plus longue lors d'un match de playoffs (2009): 80[50].
  • Drives victorieux en une seule saison (2010): 6[51].
  • Victoires en saison régulière pour un QB titulaire avec 16 matchs (2010): 11 (à égalité avec Ken O'Brien en 1985)[51].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « *Mark Sanchez | Southern California, QB : 2009 NFL Draft Scout Player Profile », sur www.draftscout.com (consulté le 9 janvier 2019)
  2. (en) « Mark Sanchez's Wonderlic Test Score », sur Football IQ Score (consulté le 9 janvier 2019)
  3. a et b « Mark Sanchez: Career Stats at NFL.com », sur www.nfl.com (consulté le 9 janvier 2019)
  4. (en) « New York Jets 2009 Playoff Schedule - NFL.com », sur www.nfl.com (consulté le 9 janvier 2019)
  5. (en) Brad Gagnon, « A History of Rookie Quarterbacks in the NFL Playoffs », sur Bleacher Report (consulté le 9 janvier 2019)
  6. (en) « New York Jets 2010 Playoff Schedule - NFL.com », sur www.nfl.com (consulté le 9 janvier 2019)
  7. (en) Steve Hickoff, The Pittsburgh Steelers Playbook: Inside the Huddle for the Greatest Plays in Steelers History, Triumph Books, (ISBN 9781633193932, lire en ligne)
  8. (en) « New York Jets 2011 Game Log », sur Pro-Football-Reference.com (consulté le 9 janvier 2019)
  9. (en) « 2011 New York Jets Statistics & Players », sur Pro-Football-Reference.com (consulté le 9 janvier 2019)
  10. NFL, « Jets give Sanchez three-year, $40.5 million extension »,
  11. (en) « Bills vs. Jets - Team Statistics - September 9, 2012 - ESPN », sur ESPN.com (consulté le 9 janvier 2019)
  12. a et b « Mark Sanchez: Game Logs at NFL.com », sur www.nfl.com (consulté le 9 janvier 2019)
  13. (en) « Stephen A.: It's time for Sanchez to go », sur ESPN.com, (consulté le 9 janvier 2019)
  14. (en) « Indianapolis Colts at New York Jets - October 14th, 2012 », sur Pro-Football-Reference.com (consulté le 9 janvier 2019)
  15. (en) « New York Jets at New England Patriots - October 21st, 2012 », sur Pro-Football-Reference.com (consulté le 9 janvier 2019)
  16. a et b (en) « Arizona Cardinals at New York Jets - December 2nd, 2012 », sur Pro-Football-Reference.com (consulté le 9 janvier 2019)
  17. (en) « New York Jets at Tennessee Titans - December 17th, 2012 », sur Pro-Football-Reference.com (consulté le 9 janvier 2019)
  18. (en-US) Zach Schonbrun, « Jets, With Greg McElroy at Quarterback, Loss to Visiting Chargers », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 9 janvier 2019)
  19. (en-US) Dave Caldwell, « Sanchez Is Back as Jets’ Starter for Finale », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 9 janvier 2019)
  20. (en) « New York Jets 2012 Game Log », sur Pro-Football-Reference.com (consulté le 9 janvier 2019)
  21. (en) Steve Serby, « Rex Ryan’s awful decision leads to Sanchez injury — then he loses his cool », sur New York Post, (consulté le 9 janvier 2019)
  22. « Sanchez out for 2013 season », sur 247sports.com (consulté le 9 janvier 2019)
  23. (en) « Mark Sanchez signs contract with Philadelphia Eagles », sur NFL.com (consulté le 9 janvier 2019)
  24. Jane Coaston, « Nick Foles out indefinitely with broken collarbone », sur SBNation.com, (consulté le 9 janvier 2019)
  25. Matt Verderame, « Sanchez returning to Philadelphia », sur SBNation.com, (consulté le 9 janvier 2019)
  26. (en) « Rams trading Sam Bradford to Eagles for Nick Foles », sur NFL.com (consulté le 9 janvier 2019)
  27. (en) « Report: Bradford ‘likely’ to miss two games », sur SI.com (consulté le 9 janvier 2019)
  28. (en) « Here are the one-year contract details for Mark Sanchez and Broncos », sur Broncos Wire, (consulté le 9 janvier 2019)
  29. (en-GB) Dave Schilling, « Peyton Manning retires – and ends the world's most exhausting hagiography | Dave Schilling », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 9 janvier 2019)
  30. Alexis Chassen, « Osweiler signs $72M deal with Texans », sur SBNation.com, (consulté le 9 janvier 2019)
  31. a et b (en) « Cowboys sign Mark Sanchez after he's cut by Broncos », sur NFL.com (consulté le 9 janvier 2019)
  32. (en) « Cowboys announce Tony Romo has broken bone in back but 'confident' he'll play in 2016 », sur USA TODAY (consulté le 9 janvier 2019)
  33. (en) « Dallas Cowboys at Philadelphia Eagles - December 31st, 2017 », sur Pro-Football-Reference.com (consulté le 9 janvier 2019)
  34. a et b « Bears to use tutor approach for Trubisky's orientation », sur NBC Sports Chicago, (consulté le 9 janvier 2019)
  35. (en) « Mark Sanchez reportedly suffers knee injury, could miss Bears' offseason program », sur CBSSports.com (consulté le 9 janvier 2019)
  36. (en) « Mark Sanchez suspended four games for PEDs, blames it on 'accidental exposure' », sur CBSSports.com (consulté le 9 janvier 2019)
  37. (en) Kareem Copeland, « Redskins sign Mark Sanchez to back up quarterback Colt McCoy », The Washington Post,‎ (lire en ligne)
  38. (en) « Redskins QB Alex Smith out for season with broken leg », sur USA TODAY (consulté le 9 janvier 2019)
  39. (en) « Redskins vs. Eagles - Game Summary - December 3, 2018 - ESPN », sur ESPN.com (consulté le 9 janvier 2019)
  40. (en) « Colt McCoy suffers broken leg, out for rest of season », sur NFL.com (consulté le 9 janvier 2019)
  41. (en) « Giants vs. Redskins - Game Summary - December 9, 2018 - ESPN », sur ESPN.com (consulté le 9 janvier 2019)
  42. (en-US) « Jay Gruden names Josh Johnson as the starter moving forward », sur Washington Redskins (consulté le 9 janvier 2019)
  43. (en) « A Tale of Three QBs ... and Two 3-0 Teams », sur www.webcitation.org (consulté le 9 janvier 2019)
  44. (en) « Sporting News 2009 NFL All-Rookie Team. », sur www.webcitation.org (consulté le 9 janvier 2019)
  45. a et b « National Football League: NFL Draft 2009 - Mark Sanchez », sur www.nfl.com (consulté le 9 janvier 2019)
  46. (en) « Jets' defense holds firm in end to stop Titans. », sur www.webcitation.org (consulté le 9 janvier 2019)
  47. (en) « Jets' Sanchez Tries Imitating Flacco Not Favre Playoff History. », sur www.webcitation.org (consulté le 9 janvier 2019)
  48. (en) « The NFL Today Previews AFC Championship Game with features on New York Jets quarterback Mark Sanchez and Pittsburgh Steelers head coach Mike Tomlin on Sunday, Jan. 23 on "The NFL Today. », sur www.webcitation.org (consulté le 9 janvier 2019)
  49. (en) « New York Jets Playoff History. », sur www.webcitation.org (consulté le 9 janvier 2019)
  50. (en) « Colts make up 11-point deficit to push aside Jets on way to fourth Super Bowl. », sur www.webcitation.org (consulté le 9 janvier 2019)
  51. a et b (en) « New York Jets Passing Single-Season Register. », sur www.webcitation.org (consulté le 9 janvier 2019)

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Jets de New York

Eagles de Philadelphie

Cowboys de Dallas

Bears de Chicago

Redskins de Washington