Marie-Antoinette d'Espagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Marie Antoinette d'Espagne)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marie-Antoinette.
Marie-Antoinette d'Espagne
La reine Marie-Antoinette par Mengs.
La reine Marie-Antoinette par Mengs.
Titre
Reine consort de Sardaigne

(12 ans 6 mois et 30 jours)
Prédécesseur Élisabeth-Thérèse de Lorraine
Successeur Clotilde de France
Biographie
Dynastie Maison de Bourbon
Nom de naissance María Antonia Fernanda de Borbón y Farnesio
Date de naissance
Lieu de naissance Alcazar de Séville (Espagne)
Date de décès (à 55 ans)
Lieu de décès Moncalieri (Sardaigne)
Sépulture Basilique de Superga
Père Philippe V d'Espagne
Mère Élisabeth Farnèse
Conjoint Victor-Amédée III de Sardaigne

Signature de Marie-Antoinette d'Espagne

Marie-Antoinette d'Espagne

Marie Antoinette Ferdinande d’Espagne, plus connue sous le nom de Marie-Antoinette d’Espagne[1], née le à Séville (Espagne) et morte le à Moncalieri (Sardaigne), est une infante d'Espagne, duchesse consort de Savoie, princesse du Piémont et reine consort de Sardaigne, épouse de Victor-Amédée III, roi de Sardaigne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie Antoinette d'Espagne en 1750

Marie Antoinette d'Espagne est née à Séville en 1729. Elle est la plus jeune fille de Philippe V d'Espagne et de sa seconde épouse Élisabeth Farnèse. En tant que fille du roi d'Espagne, elle reçoit le titre d'infante et le conserve jusqu'à son mariage. C'est pour cette raison que la jeune princesse porte alors le titre de « Son Altesse Royale ».

Le , Marie-Antoinette se marie à Oulx, près de Turin, avec le prince Victor-Amédée de Savoie, héritier du roi Charles-Emmanuel III de Sardaigne et de son épouse Polyxène Christine de Hesse-Rheinfels-Rotenburg. Il sera par la suite le roi Victor-Amédée III de Sardaigne.

Après son mariage, elle vit dans son pays adoptif et demeure au Palais royal de Turin. C'est là que naissent la plupart de ses enfants. À la mort de son beau-père Charles-Emmanuel III de Sardaigne en 1773, elle devient la nouvelle reine consort de Sardaigne. Bien qu'elle le soit restée seulement douze années, c'est l'un des plus long règnes des reines de Sardaigne. Marie Antoinette meurt au château de Moncalieri, près de Turin. Elle est enterrée à la basilique de Superga.

Ascendants[modifier | modifier le code]

Enfants[modifier | modifier le code]

Elle a douze enfants avec Victor-Amédée III :

  1. Charles Emmanuel (1751-1819), qui succède à son père en 1796, marié en 1775 à Clotilde de France, sœur de Louis XVI,
  2. Marie Élisabeth Charlotte, (1752-1753),
  3. Marie Joséphine Louise (1753-1810), mariée en 1771 à Louis de France, comte de Provence, futur Louis XVIII de France (1755-1824),
  4. Amédée Alexandre, duc de Montferrat (1754-1755),
  5. Marie-Thérèse (1756-1805), mariée en 1773 à Charles-Philippe de France, comte d'Artois (1757-1836),
  6. Marie Anne (1757-1824), mariée en 1775 à son oncle Charles Maurice Benoît de Savoie, duc de Chablais (1741-1808),
  7. Victor-Emmanuel (1759-1824) marié en 1789 à Marie-Thérèse de Modène (1773-1832), duc et roi en 1802,
  8. Marie Christine Joséphine (1760-1768),
  9. Maurice Joseph Marie, duc de Montferrat, (1762-1799),
  10. Caroline (1764-1782), elle épousa Antoine de Saxe (1755-1836),
  11. Charles-Félix (1765-1831), qui devient roi de Sardaigne en 1821, marié en 1807 à Marie Christine de Naples et Sicile (1779-1849),
  12. Joseph "Benoît" (1766-1802), comte de Maurienne (1796) et d'Asti (1796-1802).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Fred Tourtchine, Le Royaume d'Espagne (Les Manuscrits du Cedre, numéro 17), Cercle d'études des dynasties royales européennes, Paris, 1996, (ISSN 0993-3964)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Antoinette porte le nom « de Bourbon » dans les pays hispaniques.