Maison de Bourbon (Espagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Maison de Bourbon en Espagne)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas être confondue avec la maison de Bourbon, de laquelle elle est issue. Pour les articles homonymes, voir Bourbon et Borbon.
Maison de Bourbon
Description de cette image, également commentée ci-après

Armoiries du roi d’Espagne depuis 2014.

Type Maison royale
Dénomination Casa de Borbón (espagnol)
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Lignée Maison de Bourbon (dynastie capétienne)
Titres Roi et reine d’Espagne
Prince et princesse des Asturies
Infant et infante d’Espagne
Chef actuel Felipe VI, roi d’Espagne
(depuis 2014)
Fondation
Le prince Philippe, duc d’Anjou, devient roi d’Espagne
Ethnicité Espagnole à l’origine française
Branches Séville
Parme
Deux-Siciles
Bragance

En Espagne, la maison de Bourbon (Casa de Borbón en castillan, prononcé [boɾˈβ̞on]) est la dénomination officielle de la dynastie régnant sur le royaume depuis l’accession au trône de Philippe V, petit-fils agnatique de Louis XIV.

Outre-Pyrénées, traité en qualité de fils de France, le roi Philippe V avait été créé à sa naissance duc d’Anjou, d’où l’appellation fréquente de maison de Bourbon-Anjou (Casa de Borbón-Anjou), également utilisée s’agissant de sa descendance à la nationalité espagnole issue des mâles.

Issue de la maison de France, ou plus précisément du rameau des Bourbons, la branche succède en Espagne aux Habsbourg à la suite des victoires des partisans bourboniens durant la guerre de la Succession d’Espagne, en 1700. Deux fois rétablie au XIXe siècle (en 1813 et en 1874), la famille règne de nouveau sur le royaume espagnol depuis 1975, dans le cadre de la Troisième Restauration. Le souverain actuel est Felipe VI, roi d’Espagne depuis 2014.

Les Bourbons en Espagne[modifier | modifier le code]

Accession au trône[modifier | modifier le code]

Philippe V, fondateur de la branche des Bourbons d'Espagne.

La branche d’Anjou, dite en Espagne de Bourbon, est issue de Philippe de France, duc d’Anjou, petit-fils de Louis XIV. À la mort de Charles II, dernier souverain des Habsbourg d'Espagne, son légataire universel le duc d'Anjou est proclamé en 1700 roi d’Espagne sous le nom de Philippe V. L'opposition des Habsbourg d'Autriche, et la crainte de l'Europe de voir le royaume de France assurer sa suprématie en s'emparant de l'empire espagnol, entraînent l'année suivante la Guerre de Succession d'Espagne, à l'issue de laquelle Philippe V conserve son trône mais doit, par le traité d'Utrecht, renoncer à ses droits sur la couronne de France, faisant échouer les projets d'union de Louis XIV. Les Bourbons ont régné de 1700 à 1808, de 1814 à 1868, de 1875 à 1931 et règnent à nouveau à partir de 1975, avec Juan Carlos Ier (1975-2014) puis Felipe VI (depuis 2014).

Invasion bonapartiste[modifier | modifier le code]

En 1808, le soulèvement d'Aranjuez force Charles IV à abdiquer en faveur de son fils Ferdinand, mais ce dernier est à son tour renversé par les Français, au profit de Joseph Bonaparte. La guerre d'indépendance espagnole amène le retour des Bourbons, Ferdinand VII étant remis sur le trône. En 1873, l'avènement de la Première République espagnole se substitue à la monarchie, mais les Bourbons reviennent au pouvoir en 1875 avec Alphonse XII.

Loi salique en Espagne ?[modifier | modifier le code]

Article connexe : Carlisme.
Les troubles hérités de la Succession achèvent l'Espagne du Siècle d'or

La famille royale d'Espagne s’est divisée au XIXe siècle en deux lignes rivales. La ligne masculine, issue de Charles de Bourbon, s’opposait à la ligne régnante, issue d’Isabelle II, reine d’Espagne, et de son mari le roi consort, François d'Assise de Bourbon. Les « carlistes » n’acceptaient pas la succession féminine ; au nom de la loi salique, ils organisèrent plusieurs guerres civiles. La branche carliste s’est éteinte en 1936, Alphonse XIII, devenant le nouvel aîné des Bourbons d'Espagne.

Retour de la démocratie en Espagne[modifier | modifier le code]

Sous le règne d'Alphonse XIII, l'Espagne connaît de 1923 à 1930 la période de la dictature de Miguel Primo de Rivera. Le 14 avril 1931, la Seconde République espagnole est proclamée, et Alphonse XIII part en exil. La République est ensuite renversée par la victoire du camp nationaliste durant la guerre d'Espagne : Francisco Franco devient chef de l'État. Le prétendant à la couronne Juan de Bourbon est cependant tenu à l'écart. Avec la loi de succession du chef de l'État de 1947, l'Espagne franquiste redevient officiellement un royaume, mais dépourvu de roi, Franco demeurant au pouvoir. Ce n'est que le 21 juillet 1969 que le fils de Juan, Juan Carlos, est officiellement désigné comme successeur du chef de l'État. Il monte sur le trône le 22 novembre 1975, après la mort de Franco. Il tient ensuite un rôle décisif dans la transition démocratique espagnole.

Monarques de la maison de Bourbon[modifier | modifier le code]

Portrait Nom Règne Lien avec le prédécesseur
Philippe V Philippe V le Brave -
(23 ans 1 mois et 30 jours)
Petit-fils de Louis XIV, et arrière-petit-fils de Philippe IV, choisi comme héritier par Charles II. Il abdique le 14 janvier 1724 en faveur de son fils aîné Louis.
Louis d'Espagne Louis Ier le Bien-Aimé -
(7 mois et 16 jours)
Fils aîné de Philippe V. Il meurt de la variole après huit mois de règne. Il était très aimé du peuple espagnol.
Philippe V Philippe V le Brave -
(21 ans 10 mois et 3 jours)
Il remonte sur le trône après la mort de son fils et le conserve jusqu'à sa mort.
Ferdinand VI Ferdinand VI le Sage -
(13 ans 1 mois et 1 jour)
Fils de Philippe V et de sa première épouse Marie-Louise Gabrielle
Charles III Charles III le Politique
(29 ans 4 mois et 4 jours)
Fils de Philippe V d'Espagne et de sa seconde épouse, la princesse Élisabeth Farnèse, il fut d'abord duc de Parme et de Plaisance sous le nom de Charles Ier en 1731 à la mort de son grand-oncle, le duc Antoine Farnèse, roi de Naples en 1734 puis de Sicile en 1735 sous les noms de Charles VII (Naples) et Charles V (Sicile) (par conquête du royaume de Naples et du royaume de Sicile).
Charles IV Charles IV le Chasseur -
(19 ans 3 mois et 5 jours)
Fils aîné de Charles III. Il est forcé d'abdiquer le 19 mars 1808 en faveur de son fils Ferdinand à la suite du soulèvement d'Aranjuez. Il doit abdiquer à nouveau le 5 mai, cette fois en faveur de Napoléon Ier.
Ferdinand VII Ferdinand VII le Désiré -
(1 mois et 17 jours)
-
(19 ans 9 mois et 18 jours)
Fils de Charles IV. Il est forcé d'abdiquer le 6 mai 1808 en faveur de Napoléon Ier avant de retrouver son trône en décembre 1813.
Isabelle II Isabelle II -
(35 ans et 1 jour)
Fille aînée de Ferdinand VII. Épouse en 1846 François de Bourbon (1822-1902). S'exile après la révolution de 1868, elle abdique en 1870 en faveur de son fils Alphonse.
Alphonse XII Alphonse XII le Pacifique -
(10 ans 10 mois et 27 jours)
Fils aîné d'Isabelle II. Proclamé roi le 29 décembre 1874.
Alphonse XIII Alphonse XIII l'Africain -
(44 ans 10 mois et 28 jours)
Fils posthume d'Alphonse XII. S'exile après la proclamation de la Seconde République, le 14 avril 1931. Il abdique le 15 janvier 1941 en faveur de son quatrième fils, Jean de Bourbon.
Juan Carlos Ier Juan Carlos Ier -
(38 ans 6 mois et 27 jours)
Fils aîné de Juan de Borbón et petit-fils d'Alphonse XIII. Devient roi à la mort de Franco, le 22 novembre 1975, couronné le 27 novembre. Il abdique le 18 juin 2014 en faveur de son fils.
Felipe VI Felipe VI depuis le
(1 an 11 mois et 5 jours)
Fils aîné de Juan Carlos Ier et arrière-petit-fils d'Alphonse XIII. Devient roi après l'abdication de son père, le .

Chronologie et généalogie des rois bourboniens d’Espagne[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

Généalogie[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, un souverain ayant renoncé à ses droits n’est plus chef de famille.

Légende :
Couronne dorée : roi ou reine d’Espagne.
Couronne argentée : prétendant au trône d'Espagne.
Gras : chefs de la maison de Bourbon.

Les résidences de la famille royale d'Espagne[modifier | modifier le code]

Généalogie de la famille de Bourbon[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2016).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Josep Carles Clemente, La Casa de Borbón: Una multinacional de las cabezas coronadas, Madrid, Editorial Manuscritos,‎ , 173 p. (ISBN 978-84-941963-8-6, lire en ligne)
  • Hervé, baron Pinoteau, Christian Papet-Vauban et Jean de Vaulchier, État présent de la maison de Bourbon : Pour servir de suite à l’Almanach royal de 1830 et à d’autres publications officielles de la maison, Paris, Le Léopard d’or,‎ , 5e éd. (1re éd. 1975), 101 p. (ISBN 978-2-86377-239-3)
  • (es) José María Zavala, Bastardos y Borbones: Los hijos secretos de la dinastía, Barcelona, Plaza & Janés Editores,‎ , 577 p. (ISBN 84-013899-2-5, lire en ligne)
  • (es) José María Zavala, La maldición de los Borbones: De la locura de Felipe V a la encrucijada de Felipe VI, Barcelona, Debolsillo, coll. « Bestseller » (no 732/1),‎ , 479 p. (ISBN 84-83466-41-4, lire en ligne)
  • (es) José Antonio Vaca de Osma, España y Francia: Historia secular de un desencuentro, Madrid, Rialp, coll. « Libros de bolsillo Rialp » (no 204),‎ , 172 p. (ISBN 84-321364-3-3, lire en ligne)
  • Patrick Van Kerrebrouck et Christophe Brun (préf. baron Pinoteau), La Maison de Bourbon : 1256-1987, Villeneuve-d’Ascq, éditions P. Van Kerrebrouck,‎ , 2e éd. (1re éd. 1987), 1 010 p. (ISBN 2-9501509-0-X)
  • (es) Actas del coloquio internacional celebrado en Madrid, mayo de 2000 (préf. Pablo Fernández Albaladejo), Los Borbones: Dinastía y Memoria de nación en la España del siglo XVIII, Madrid, Marcial Pons Historia,‎ , 646 p. (ISBN 84-95379-36-8, lire en ligne)
  • Alphonse Viollet, Histoire des Bourbons d’Espagne, Paris, éditions Lacour et Maistrasse,‎ , 412 p. (OCLC 719400682, lire en ligne)
  • Don Andrés Muriel (traducteur) et William Coxe (auteur) (6 volumes), L’Espagne sous les rois de la maison de Bourbon ou Mémoires relatifs à l’histoire de cette nation depuis l’avènement de Philippe V en 1700 jusqu’à la mort de Charles III en 1788 [« Memoirs of the Kings of Spain of the House of Bourbon: From the accession of Philip V to the death of Charles III (1700-1788) »], Paris, De Bure Frères,‎ (OCLC 560158578) (lire en ligne les volumes : 1, 2, 3, 4, 5 et 6)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]