Marie-Thérèse de Wurtemberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marie-Thérèse de Wurtemberg
Description de l'image defaut.svg.
Biographie
Titulature « Duchesse de Montpensier »
Dynastie Maison de Wurtemberg
Nom de naissance Marie Therese Herzogin von Württemberg
Naissance (82 ans)
Altshaume (Allemagne)
Père Philippe Albert de Wurtemberg,
Mère Rose von Habsburg
Conjoint Henri d’Orléans, « comte de Paris, duc de France » (1957-1984)
Enfants Marie d’Orléans
François d’Orléans, « comte de Clermont » Crown of the Dauphin of France.svg
Blanche d’Orléans
Jean d’Orléans, « duc de Vendôme »
Eudes d’Orléans, « duc d'Angoulême »
Description de l'image Coat of Arms of the Kingdom of Württemberg, 1817.svg.

Marie-Thérèse de Wurtemberg, née Marie Therese Herzogin von Württemberg le à Altshaume, (Allemagne), « duchesse de Montpensier », est la première épouse d'Henri d’Orléans, « comte de Paris », prétendant orléaniste au trône de France.

Elle est la fille de Philipp Albrecht (1893-1975), duc de Wurtemberg, et de Rose d'Autriche-Toscane (1906-1983).

Dans ses ancêtres se trouvent :

Elle est la sœur de Charles Marie de Wurtemberg, actuel prétendant au trône de Wurtemberg, qui a épousé Diane d'Orléans, sœur du « comte de Paris ».

Le 5 juillet 1957, à 22 ans, elle épouse le « dauphin de France » (selon la conception orléaniste), Henri d'Orléans, « comte de Clermont », et devient « comtesse de Clermont ». De cette union sont issus :

  • Marie d'Orléans (1959), épouse en 1989 le prince Gundakar du Liechtenstein (dont postérité).
  • François d'Orléans (1961), « dauphin de France » et « comte de Clermont » . Futur chef dynastique de la maison d'Orléans.
  • Blanche d'Orléans (1962), « Mademoiselle de Valois ».
  • Jean d'Orléans, « duc de Vendôme » et « régent du dauphin » (1965). Considéré par une partie des orléanistes comme le successeur de son père. Épouse en 2009 Philomena de Tornos y Steinhart (dont postérité).
  • Eudes d'Orléans, « duc d'Angoulême » (1968), épouse, en 1999, Marie-Liesse de Rohan-Chabot (dont postérité).

Le couple divorce en 1984 et son ex-beau-père (du point de vue civil), Henri d'Orléans, « comte de Paris », lui donne le titre de courtoisie de « duchesse de Montpensier ». Le mariage religieux est déclaré nul en 2008. Elle habite à Dreux, près de la Chapelle royale[1].

Titulature[modifier | modifier le code]

Les titres portés actuellement par les membres de la maison d'Orléans n'ont pas d'existence juridique en France et sont considérés comme des titres de courtoisie.

  • 12 novembre 1934 - 5 juillet 1957 : « Son Altesse royale la duchesse Marie-Thérèse de Wurtemberg »
  • 5 juillet 1957 - 3 février 1984 : « Son Altesse royale la comtesse de Clermont, dauphine de France » (par mariage avec le prince Henri d'Orléans, « comte de Clermont » et « dauphin de France » des orléanistes).
  • 3 février 1984 - 22 février 1984 : « Son Altesse royale la duchesse Marie-Thérèse de Wurtemberg » (à la suite de son divorce).
  • Depuis le 22 février 1984 : « Son Altesse royale la duchesse de Montpensier » (afin de confirmer son appartenance à la « maison de France », son ex-beau-père, le « comte de Paris » lui donne ce titre comme mère des « enfants de France » des orléanistes[2]).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La tension entre le prince Jean de France et la Fondation Saint-Louis éclate au grand jour », L'écho républicain, 1er mai 2016
  2. Philippe de Montjouvent, Le Comte de Paris et sa descendance

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]