Albert de Wurtemberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Albert de Wurtemberg
Description de l'image Herzog Albrecht Portrait.jpg.

Succession

Prétendant au trône de Wurtemberg


(22 ans et 18 jours)

Nom revendiqué «Albert Ier»
Prédécesseur Philippe de Wurtemberg
Successeur Philippe Albert de Wurtemberg
Biographie
Titulature Duc de Wurtemberg
Dynastie Maison de Wurtemberg
Nom de naissance Albrecht Herzog von Württemberg
Naissance
Vienne (Autriche)
Décès (à 73 ans)
Altshausen (Allemagne)
Père Philippe de Wurtemberg
Mère Marie-Thérèse d'Autriche
Conjoint Marguerite de Habsbourg-Lorraine
Enfants Philippe Albert de Wurtemberg
Albert Eugène de Wurtemberg
Charles Alexandre de Wurtemberg
Marie Amélie de Wurtemberg
Marie Thérèse de Wurtemberg
Marie Élisabeth de Wurtemberg
Marguerite Marie de Wurtemberg
Religion Catholicisme romain

Albert de Wurtemberg - en allemand Albrecht Herzog von Württemberg -, né le et mort le , est un membre de la Maison de Wurtemberg. Il intègre l'armée et participe à la tête de la 4e armée allemande à la première guerre mondiale et combat notamment à la seconde bataille d'Ypres. Il commande ensuite un groupe d'armées jusqu'à l'armistice sur le sud du front de l'Ouest.

Biographie[modifier | modifier le code]

Premières années[modifier | modifier le code]

Albert de Wurtemberg est né le à Vienne. Il est le fils aîné de Philippe de Wurtemberg et de Marie-Thérèse de Habsbourg-Teschen. Il étudie le droit à l'Université de Tübingen et épouse le Marguerite de Habsbourg-Lorraine.

Le roi Guillaume II de Wurtemberg n'ayant pas de fils, Albert de Wurtemberg devient l'héritier du trône du Wurtemberg. À partir des années 1890, sa famille s'installe dans le palais des princes de Stuttgart. En tant que prince royal, Albert de Wurtemberg est membre de droit de 1887 à 1918 de la première chambre du Wurtemberg, initialement représenté par les autres membres de la chambre il participe ensuite aux réunions.

Albert de Wurtemberg reçoit une formation d'officier dans l'armée prussienne. Il a obtient le grade de major-général en 1898, puis les grades de le lieutenant général en 1901, général de cavalerie en 1906 et commandant général du XIe corps d'armée à Cassel. En 1908 il commande le XIIIe corps d'armée (appelé également le corps Royal du Wurtemberg) à Stuttgart, en 1913 il devient colonel-général et inspecteur général de la 6e armée d'inspection. De 1898 à 1918, il est colonel honorifique du 73e régiment d'infanterie impériale de Bohême.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Au déclenchement de la Première Guerre mondiale, Albert de Wurtemberg est nommé le commandant de la 4e armée allemande. Il dirige les opérations lors de la bataille des Ardennes et repoussent les forces françaises par les combats de Neufchateau. Il participe ensuite à la bataille de la Marne.

En octobre 1914, la 4e armée allemande d'Albert de Wurtemberg est renforcée et recomposée par des troupes de réserve. Elle est transférée dans le secteur des Flandres et participe aux derniers combats de la course à la mer. À la tête de son armée, Albert de Wurtemberg participe à la bataille de l'Yser et également aux combats de Langemarck où de nombreux étudiants allemands nouvellement intégrés dans l'armée sont sacrifiés pour percer en vain le front tenu par les Alliés. Il est toujours sur le front des Flandres lors de la seconde bataille d'Ypres où les gaz de combat sont utilisés pour la première fois à grande échelle.

L'empereur Guillaume II décerne à Albert de Wurtemberg l'ordre pour le Mérite le , ce dernier est ensuite promu Generalfeldmarschall le . Le , Albert de Wurtemberg prend la direction d'un groupe d'armées positionné de l'Est de Verdun jusqu'à la frontière suisse. Il conserve ce commandement jusqu'à l'armistice. Contrairement au Kronprinz Guillaume et à Rupprecht de Bavière, il reste à son poste après le déclenchement de la révolution novembre 1918 jusqu'à Noël, il ramène les troupes en Allemagne pour leur démobilisation.

Après-guerre[modifier | modifier le code]

Le , le roi Guillaume II du Wurtemberg abdique et donne à Albert de Wurtemberg le château d'Altshausen, situé à 40 kilomètres au nord du lac de Constance en Souabe, où la famille s'installe en 1919. Lorsque Guillaume II décède le , Albert de Wurtemberg prend la tête de la maison de Wurtemberg.

Il meurt le , en raison de l'opposition de sa famille au parti nazi, aucun dignitaire de haut rang du parti n'est présent lors de ses funérailles à Altshausen en octobre 1939. Adolf Hitler envoie seulement une gerbe de fleurs.

Famille[modifier | modifier le code]

Filiation[modifier | modifier le code]

Albert de Wurtemberg appartient à la cinquième branche (dite lignée ducale) de la Maison de Wurtemberg. À l'extinction de la branche aînée en 1921, à la mort de Guillaume II de Wurtemberg, la lignée ducale devint la nouvelle branche dynaste de la Maison de Wurtemberg. Actuellement, l'aîné de toute la Maison de Wurtemberg est Charles-Anselme, duc d'Urach (en), né en 1955.

Descendance[modifier | modifier le code]

Albert de Wurtemberg et son épouse l'archiduchesse Marguerite

Albert de Wurtemberg épouse le Marguerite de Habsbourg-Lorraine. Cette dernière est la nièce de l'Empereur d'Autriche, François-Joseph Ier, elle a pour parent l'archiduc Charles-Louis de Habsbourg et de Marie de l'Annonciation de Bourbon-Siciles. L'archiduchesse meurt après 11 ans de mariage en donnant le jour à son septième enfant.

Sept enfants sont nés de leur union :

  • Philippe Albert de Wurtemberg, duc de Wurtemberg
  • Albert Eugène de Wurtemberg (1895-1954) qui épouse en 1924 Nadejda de Bulgarie (fille de Ferdinand Ier de Bulgarie) :
    • Ferdinand Eugène Albert Marie Joseph Ivan Rilsky Philippe Auguste Clément Charles Robert Louis Boris Cyrill François de Paule (Carlsruhe, )
    • Marguerite Louise Eudoxie Nadejda Marie Josepha Albertine Thérèse Amélie Elisabeth Bénédicte Rose Catherine Elisabeth-Bonne (Carlsruhe, ), épouse en 1970 le Vicomte François Luce de Chevigny.
    • Eugène Eberhard Albert Marie Joseph Ivan Rilsky Robert Ulrich Philippe Odo Carl Hubert (Carlsruhe, ), épouse en 1962 (div) l'archiduchesse Alexandra d'Autriche (1935)
    • Alexandre Eugène Philippe Albert Ferdinand Marie Joseph Ivan Rilsky Johannes-Joseph de la Croix (Stuttgart, )
    • Sophie Eudoxie Louise Josepha Marguerite Thérèse de l'Enfant Jésus Konrada Donata (Stuttgart, ), épouse en 1969 (div) Antonio Manuel Rôxo de Ramos-Bandeira
  • Charles Alexandre de Wurtemberg (1896-1964), duc de Wurtemberg
  • Marie Amélie de Wurtemberg (1897-1923)
  • Marie-Thérèse de Wurtemberg (1898-1928)
  • Maria Elisabeth de Wurtemberg (1899-1900)
  • Marguerite Marie de Wurtemberg (1902-1945)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]