Marc Bourdeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Marc Bourdeau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (59 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument

Marc Bourdeau est un pianiste, chambriste et chef de chant canadien, né à Montréal en 1960.

Biographie sommaire[modifier | modifier le code]

Il reçoit l'essentiel de sa formation à Montréal, New York, Genève et Londres.

En tant que soliste et chambriste, Marc Bourdeau s'est produit en Amérique du Nord, en Europe, en Asie, en Amérique du Sud et au Moyen-Orient. Il a joué dans des salles et lors de festivals renommés, parmi lesquels Kleine Zaal Concertgebouw (Amsterdam), Weill Recital Hall (New York), Suntory Recital Hall (Tokyo), Brahms-Saal Musikverein (Vienne), Kleiner Saal Tonhalle (Zürich), Ravinia Festival, Festival de Lanaudière et Festival de Montpellier.

Sans être un spécialiste de la musique des 20e et 21e siècles, il joue régulièrement des œuvres de compositrices et de compositeurs de son pays natal. Il a notamment fait la création de deux œuvres de Rachel Laurin :

Il a tenu des postes à la Haute École de musique de Genève (site de Neuchâtel), au Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec (site de Trois-Rivières)[2] et à la Qatar Foundation, en plus de donner des cours de maître dans des institutions de premier plan, parmi lesquels la Royal Academy of Music, la Manhattan School of Music, le Shanghai Conservatory et le Royal College of Music.

Il a par ailleurs été chef de chant invité à l'Atelier lyrique de l'Opéra de Montréal, centre de perfectionnement professionnel par lequel sont passés des jeunes artistes lyriques canadiens qui font maintenant carrière à l'international, dont Julie Boulianne, Michèle Losier, Étienne Dupuis et Philip Addis[3].

Depuis 2013, Marc Bourdeau se consacre surtout au concert et au disque.

Discographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Josée Montigny, « Un concert généreux », Le Nouvelliste, (consulté le 4 juillet 2020)
  2. « Marc Bourdeau, Hélène Déry et Marc-André Lalonde, trois (...) », sur Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec (consulté le 8 juillet 2020)
  3. « Nos anciens résidents », L'Atelier lyrique de l'Opéra de Montréal (consulté le 4 juillet 2020)
  4. (en) « Songs of the Americas », All Music (consulté le 4 juillet 2020)
  5. (en) « Mélodie Populaire », All Music (consulté le 4 juillet 2020)
  6. (en) « French Songs », All Music (consulté le 4 juillet 2020)
  7. Frédéric Cardin, « La flûte de Michel Bellavance : de la soie pour les oreilles », ICI Musique (Radio-Canada) (consulté le 4 juillet 2020)
  8. (en) « Romantic Flute », All Music (consulté le 4 juillet 2020)
  9. Laurent Bury, « Gustav et Alma sont sur un bateau », Forum Opera, (consulté le 4 juillet 2020)
  10. (en) David Gutman, « Canadian mezzo Boulianne with songs by both Mahlers », Gramophone, (consulté le 4 juillet 2020)
  11. (en) Daniel Foley, « Mahler », The Whole Note, (consulté le 4 juillet 2020)
  12. « Mahler Lieder », ATMA Classique (consulté le 4 juillet 2020)
  13. « Festivals », ATMA Classique (consulté le 4 juillet 2020)
  14. (en) David Vernier, « VAI AZULÃO–Songs of Argentina & Brazil », Classics Today, (consulté le 4 juillet 2020)
  15. (en) Ira Siff, « Agathe Martel », Opera News Online, (consulté le 4 juillet 2020)
  16. (en) « Vai Azulão », Marquis Classics (consulté le 4 juillet 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]