Joaquín Turina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Turina.
Joaquín Turina
Description de l'image Joaquín Turina.jpg.
Nom de naissance Joaquín Turina Pérez
Naissance
Séville, Drapeau de l'Espagne Espagne
Décès (à 66 ans)
Madrid, Drapeau de l'Espagne Espagne
Activité principale Compositeur, pédagogue
Activités annexes critique musical, chef d'orchestre
Maîtres José Tragó
Vincent d'Indy
Moritz Moszkowski
Enseignement Conservatoire royal de Madrid
Distinctions honorifiques Académie royale des beaux-arts de San Fernando

Joaquín Turina (Séville, - Madrid, ) est un pianiste et compositeur de musique classique espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joaquín Turina Pérez naît le à Séville. Il commence ses études dans sa ville natale, auprès de García Torres et Enríquez Rodríguez, puis à Madrid avec José Tragó. De 1905 à 1914, il réside à Paris, où il suit des cours de composition auprès de Vincent d'Indy, à la Schola Cantorum. Il étudie également le piano sous la direction de Moritz Moszkowski. Comme son compatriote et ami Manuel de Falla, il fait également la connaissance des compositeurs « impressionnistes » Claude Debussy, Paul Dukas et Maurice Ravel.

En 1914, il rentre à Madrid en même temps que de Falla, et se consacre alors à une triple activité de compositeur, professeur de musique et critique musical. Il est également chef d'orchestre, et accompagne notamment les Ballets russes de Diaghilev. À partir de 1931, il est professeur de composition au Conservatoire royal de Madrid. En 1935, il est élu à l'Académie royale des beaux-arts de San Fernando.

Joaquín Turina meurt le à Madrid. Le conservatoire madrilène est rebaptisé en son honneur Conservatorio Profesional de Música Joaquín Turina.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Parmi ses œuvres, on peut citer les opéras Margot (1914) et Jardín de Oriente (1923), diverses œuvres pour orchestre, dont La Procesión del Rocío (1913), Sinfonía Sevillana (1920), Ritmos (1928), les Danzas fantásticas (1920, versions pour piano et orchestre), La Oración del Torero (initialement écrite pour un quatuor de luth, et ensuite remaniée pour un quatuor à cordes puis pour un orchestre de cordes), diverses pièces de musique de chambre, compositions pour piano, pour guitare ainsi que des chansons. La plus grande partie de son œuvre dénote d'indiscutables influences de la musique andalouse traditionnelle. Il est également l'auteur d'un Traité de composition et d'une Encyclopédie abrégée de la musique (1917, Enciclopedia abreviada de música).

Œuvres théâtrales[modifier | modifier le code]

  • La Sulamita, opéra (v. 1900)
  • Fea y con gracia, zarzuela (1904)
  • La Copla (1904)
  • Margot, op. 11, comédie lyrique créée le à Madrid
  • La adúltera penitente, op. 18, musique de scène, (1917)
  • Jardín de Oriente, op. 25, opéra créé le à Madrid
  • La anuncuación, op. 27 comédie (1924)

Musique orchestrale[modifier | modifier le code]

  • La procesión del Rocío, op. 9, créé le à Madrid
  • Danzas fantásticas, op. 22 (1919)
  • Sinfonía Sevillana, op. 23 (1920)
  • Canto a Sevilla, op. 37 (1925)
  • Rapsodia sinfónica, op. 66 (1934)
  • Sinfonía del Mar, inachevée

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Quinteto en sol mineur, op.1 (1901), créé à Paris le par Joaquín Turina (piano), Armand Parent (1er violon), Loiseau (2e violon), Maurice Vieux (alto) et Fournier (violoncelle).
    1. Fuga lenta - 2. Animé - 3. Andante - Scherzo - 4. Final.
  • Cuarteto nº 1 en mineur, op.4 (1911), créé salle Pleyel le par Firmin Touche (1er violon), Dorson (2e violon), Maurice Vieux (alto) et Marneff (violoncelle).
    1. Preludio - 2. Allegro moderato - 3. Zortzico - 4. Andante cuasi lento - 5. Final (allegro moderato)
  • Poema de una saluqueña, op. 28, pour violon et piano (1924), créé à Sanlúcar de Barrameda le par Manuel Romero (violon) et Joaquín Turina
    1. Ante el espejo - 2. La canción del lunar - 3. Alucináciones - 4. El rosario en la iglesia
  • Oración del torero, op. 34, pour quatuor de luths (1925). Des transcriptions ont été faites pour quatuor à cordes, quintette à cordes, orchestre à cordes, etc.
  • Trio nº 1 en mineur, pour piano, violon, violoncelle, op. 35 (1926, créé à Londres le par Joaquín Turina (piano), Enid Balby (violon) et Lily Phillips (violoncelle)
    1. Preludio y fuga - 2. Tema y variaciones - 3. Sonata (final)
  • Sonata para violín y piano nº 1, op. 51 (1929), créée à Lyon le par J. Zuccone (violon) et Fernand Lavandrier (piano)
    1. Lento - Allegro molto - 2. Aria - Lento - 3. Rondo - Allegretto
  • Sonate pour guitare, op. 61 (1931)
  • Cuarteto nº 2 en la mineur, op.67 (1932)
    1. Lento - Andante mosso - 2. Vivo - 3. Allegretto
  • Trio nº 2 en si mineur, pour piano, violon, violoncelle, op. 76 (1933, créé à Groningue le
    1. Lento - Allegro molto moderato - 2. Molto vivace - 3. Lento - Andante mosso - Allegro vivo
  • Serenata, pour quatuor à cordes, op.87, (1935), créé à Madrid le
  • Las Musas de Andalucía, pour chant, piano et quatuor à cordes op. 93 (1942), créé à la Radio nationale espagnole le
    1. Clío: A las puertas de la Rábida (piano) - 2. Euterpe: En plena fiesta (violon et piano) - 3. Talía: Naranjos y olivos (quatuor à cordes) - 4. Polimnia: Nocturno (violoncelle et piano) - 5. Melpómene: Reflejos (chant et piano), poème de Josefina de Attard - 6. Erato: Trovos y saetas (chant et quatuor à cordes), poésie populaire - 7. Urania: Farruca fugada (piano) - 8. Terpsícore: Minué (piano) - 9. Calíope: Himno (piano et quatuor à cordes)

Musique pour piano[modifier | modifier le code]

  • Sevilla, op. 2 (1908), créée par le compositeur à Séville le
    1. Bajo los naranjos - 2. El Jueves Santo a medianoche (desfile de una cofradía por una callejuela) 3. La feria.
  • Sonata romántica, sobre un tema español, op. 3 (1909), créée par le compositeur à Paris au Salon d'automne le
    1. Tema y variaciones - 2. Scherzo - 3. Final.
  • Rincones sevillanos, op. 5 (1911), créée par le compositeur à Séville le
    1. Noche de verano en la azotea - 2. Ronda de niños - 3. Danza de seises en la Catedral - 4. ¡A los toros!
  • Tres danzas andaluzas, op. 8 (1912), créée par le compositeur à Cadix le
    1. Petenera - 2. Tango - 3. Zapateado.
  • Recuerdos de mi rincón, op. 14, (1914), créés par le compositeur à Madrid le
    El café a las seis de la tarde ? Hay poca luz - El diplomático y María ('ya uté ve') - El músico y Tony, el mejicano - Amparo, la gallega romántica - El melitar (pasodoble desafinado) - El diplomático habla de nuevo - Un ataque de risa - Habla el pintor (marcha fúnebre) - Somnolencia general - Una frase (agria) del escultor - Tiroteo entre el maño y Pepa, La granaína - Reflexiones del músico - Vuelta de Amparo [sin interrupción].
  • Álbum de viaje, op. 15 (1915), créé par le compositeur à Madrid le )
    1. Retrato - 2. El Casino de Algeciras - 3. Gibraltar - 4. Paseo nocturno - 5. Fiesta mora en Tánger.
  • Mujeres españolas - Tres retratos 1re série, op. 17 (1916), créé par Ricardo Viñes à Madrid le )
    1. La madrileña clásica - 2. La andaluza sentimental (monólogo) - 3. La morena coqueta (escena)
  • Cuentos de España - historia en siete cuadros 1re série, op. 20 (1918), créé par le compositeur à Malaga en
    1. Ante la torre del Clavero. Salamanca - 2. Una vieja iglesia. Logroño - 3. Miramar. Valencia - 4. En los jardines de Murcia - 5. El camino de la Alhambra. Granada - 6. La Caleta. Málaga - 7. Rompeolas. Barcelona
  • Sanlúcar de Barrameda, op. 24 (1920), créé par le compositeur à Sanlúcar de Barrameda le
    1. En la torre del Castillo - 2. Siluetas de la Calzada - 3. La playa - 4. Los pescadores en Bajo de Guía.
  • La leyenda de la Giralda, op. 40, poème pour piano (1926)
    Noche sevillana - Fiesta lejana - Tempestad y temblor de tierra - Aparición del Ángel gigantesco [sans interruption].
  • Cinco danzas gitanas 1re série, op. 55 (1930), créés par José Cubiles à Madrid le )
    1. Zambra - 2. Danza de la seducción - 3. Danza ritual - 4. Generalife - 5. Sacro Monte
  • Jardín de niños (Jardins d'enfants), op. 63 (1932)
    1. Marcha - 2. El niño se duerme - 3. Cajita de música - 4. Campanas - 5. Pequeña danza - 6. Pequeña fuga - 7. Juegos en la playa - 8. Final.
  • Siluetas, op. 70 (1931)
    1. El Acueducto (Segovia) - 2. La Torre de la Vela (Granada) - 3. La Puerta del Sol (Toledo) - 4. La Torre del Oro (Sevilla) - 5. El Faro de Cádiz.
  • En la zapateria, op. 71, pièces courtes pour piano (date de composition inconnue)
    1. Hans Sachs - 2. Los brodequines de la marquesa - 3. Calzados de campesino - 4. Sandalias griegas - 5. Los zapatos de la bailarina - 6. Los zapatos de una mujer bonita - 7. Las zapatillas del torero.
  • Mujeres españolas (2e série), op. 73 (1916)
    1. La gitana enamorada - 2. La florista - 3. La señorita que baila - 4. La murciana guapa - 5. La alegre sevillana.
  • Danzas Gitanas 2e série, op. 84 (1934), créés par José Cubiles à Madrid le
    1. Fiesta en las calderas - 2. Círculos rítmicos - 3. Invocación - 4. Danza rítmica - 5. Seguiriya.
  • Concierto sin orquesta, op. 88 (1935)
    1. Moderato - 2. Molto adagio.

Musique pour guitare[modifier | modifier le code]

  • Sevillana (Fantasia), op. 29, (1923)
  • Fandanguillo, op. 36, (1925)
  • Ráfaga, op. 53, (1930)
  • Sonata en mineur, op. 61, (1932)
  • Homenaje a Tárrega, (Hommage à Tárrega), op. 69, (1932)

Mélodies[modifier | modifier le code]

  • Rima, op. 10 (1910)
    1. Romance - 2. El pescador - 3. Rima (« Te vi un punto... »)
  • Poema en forma de canciones, op. 19 (1917)
    1. Dedicatoria (piano) - 2. Nunca olvida - 3. Cantares - 4. Los dos miedos - 5. Las locas por amor
  • Saeta, en forma de salve, a la Virgen de la Esperanza, op. 60 (1930)
  • Tres poemas. Poesías de Gustavo Adolfo Bécquer, op. 81 (1935)
    1. Olas gigantes - 2. Tu pupila es azul - 3. Besa el aura.

Discographie partielle[modifier | modifier le code]

Musique lyrique
  • Canto a Sevilla, Saeta en forma de salve, Poema en forma de canciones : Victoria de Los Angeles (soprano), Philharmonia Orchestra, Anatole Fistoulari (dir.), enregistré en 1953, distribué par EMI (+ Falla : 7 Canciones, extrait de La vida breve, Granados : extrait de Goyescas)
  • Canto a Sevilla, Saeta en forma de salve*, Farruca* : Pilar Lorengar (soprano), *Teresa Berganza (mezzo-soprano), *Felix Lavilla (piano), Orchestre de la Suisse Romande, Jésus Lopez Cobos (dir.) - 1984 et *1962, DECCA (+ mélodies de Falla, Granados, Guridi, Lavilla, Nin, Obradors)
  • Mélodies Homenaje a Lope de Vega, Tres Sonetos... : Manuel Cid (ténor), Ricardo Requejo (piano) - 1995, Claves
Musique orchestrale
  • Danses fantastiques, op.22 : Orchestre de la Société des concerts du Conservatoire, Ataulfo Argenta (dir.) - 1953, Columbia (+ Albeniz : Iberia)
  • Danses fantastiques, op.22 : Orchestre de la Suisse Romande, Ernest Ansermet (dir.) - 1960, Decca (+ Bizet : Suites de Carmen et de L'Arlésienne, Patrie, Symphonie en ut...)
  • Soleares et Danse fantastique n°3 (version castagnettes et orchestre) : Lucero Tena (castagnettes), Orchestre des Concerts de Madrid, José Maria Franco Gil (dir.) - 1969/1972, EMI (+ œuvres de Albeniz, Falla, Granados, Guridi, Larregla, Vives...)
  • La Procession du Rocio, La Prière du torero : Orchestre national d'Espagne, Ataulfo Argenta (dir.) - 1953, RCA BMG (+ Albeniz, Breton, Chapi, Chueca, Falla, Granados, Guridi...)
  • Rapsodie symphonique pour piano et orchestre, La Prière du torero : José Soriano (piano), English Chamber Orchestra, José Sérébrier - 1991, ASV (+ œuvres de Falla)
  • Symphonie sévillane, Ritmos, Evangelio, El Castillo de Almodovar : Orchestre philharmonique de Grande Canarie, Adrian Leaper (dir.) - 1998, ASV
  • Symphonie sévillane, La Procession du Rocio, Danses fantastiques, Quatuor op.67, Hommage à Tarrega : Ernesto Bitetti (guitare), Orchestre des concerts de Madrid, Odon Alonso (dir.) - 1958/69, GME
  • Symphonie sévillane : Orchestre philharmonique de Londres, Enrique Batiz (dir.) - 1982, EMI (+ Falla : Nuits dans les jardins d'Espagne, Rodrigo : À la recherche de l'au-delà)
  • Symphonie sévillane : Jeune orchestre symphonique de la ville de Salamanque, Ignacio Garcia Vidal (dir.) - 2009, Tanidos (+ Breton : Salamanca, Schubert : Les Amis de Salamanque)
  • Danses gitanes, Rapsodie symphonique pour piano et orchestre, Thème et variations pour harpe et orchestre, Sérénade...: Orchestre de la ville de Grenade, Juan de Udaeta (dir.) - 1992, Claves
  • Primavera Sevillana, Navidad, Evangelio, Preludio, Danzas fantasticas...: Orchestre de la ville de Grenade, Juan de Udaeta (dir.) - 1993/94, Claves
Musique de chambre
  • Sanlucar de Barrameda, Danzas fantasticas, Zapateado, Sacromonte : Alicia de Larrocha (piano) - 1965, EMI
  • Mallorca, Contes d'Espagne : Pascal Gallet (piano) - 1998, REM
  • Sevilla op.2, Rincones sevillanos op.5, Mujeres de Sevilla op.89 : Esteban Sanchez (piano) - 1973, Ensayo
  • Concierto sin orquesta, Sonata romantica, Sonata fantasia, Rincon magico : Jordi Maso (piano) - 2004, Naxos (précision : ce même artiste a également enregistré chez cet éditeur une intégrale de la musique pour piano de Turina)
  • Sonate op.61, Fandanguillo op.36, Garrotin y Soleares, Rafaga : Narciso Yepes (guitare) - 1970/82, Deutsche Grammophon (+ oeuvres de Albeniz, Bacarisse, Falla, Granados, Tarrega...)
  • Sonate op.61, Fandanguillo op.36, Sevillana, Rafaga, Hommage à Tarrega : Gérard Abiton (guitare) - 2000, Mandala (+ œuvres de Mompou et Moreno Torroba)
  • Sacro-Monte : Nicanor Zabaleta (harpe) - s.d., SAGA (+ œuvres françaises et espagnoles pour harpe)
  • Toccata et fugue n°1 du Cycle pianistique : Nicanor Zabaleta (harpe) - 1971, Deutsche Grammophon (+ œuvres espagnoles pour harpe)
  • El Poema de una Sanluquena : Victor Martin (violon), Miguel Zanetti (piano) - 1990, Ensayo (+ 6 Sonnets d'Eduardo Toldra)
  • Trios nos 1 et 2 pour piano, violon et violoncelle, Circulo op.91 : Trio de Madrid - 1982, Ensayo
  • Trios nos 1 et 2 pour piano, violon et violoncelle, Circulo op.91 : Beaux-Arts Trio - 1995, Philips (+ - Trio avec piano - op.50 de Granados)
  • Quatuor avec piano, op.67 : Quatuor Alvarez - s.d., Llaphon (+ Quatuor n°2 op.87 pour piano, violon, alto et violoncelle de Dvorak)
  • Quatuor avec piano op.67, Quintette avec piano op.1, Sextuor avec piano op.7 : Menuhin Festival Piano Quartet - 1993, Claves
  • Sérénade op.87, Quatuor op.4 « de la Guitare », Las Musas de Andalucia op.93 : Maria Bayo (soprano), Ricardo Requejo (piano), Quatuor Sine Nomine - 1992/93, Claves

Liens externes[modifier | modifier le code]