Rachel Laurin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rachel Laurin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument
Orgue (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Rachel Laurin, née à Saint-Benoît (aujourd'hui partie de Mirabel) (Québec) le , est une organiste, improvisatrice et compositrice canadienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir travaillé l'orgue auprès de Lucienne L’Heureux-Arel (1978-1980), elle étudie au conservatoire de musique de Montréal de 1980 à 1986, auprès de Gaston Arel et Raymond Daveluy pour l’orgue, et de Raoul Sosa pour le piano. Elle obtient son premier prix d’orgue en 1986.

Elle suit aussi des cours particuliers de composition avec Raymond Daveluy (1980-1985).

Carrière[modifier | modifier le code]

Rachel Laurin mène une double carrière d'organiste — au Canada, aux États-Unis et en Europe — et de compositrice.

Sa présentation en juillet 2000 des six symphonies de Louis Vierne, en trois récitals aux grandes orgues Beckerath de l'oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal (Montréal), est acclamée par la presse et le public. L'une des rares organistes à réaliser cette intégrale en concert, elle la reprend en 2001 à la cathédrale Notre-Dame d'Ottawa.

À l'occasion de l'inauguration de l'orgue Fernand Létourneau du centre musical Winspear (en) en , elle fait la création mondiale du Concerto pour orgue et orchestre de Jacques Hétu avec l'orchestre symphonique d'Edmonton (en) sous la direction de Mario Bernardi.

Rachel Laurin est « compositrice agréée » du Centre de musique canadienne depuis 1989 et a écrit plus de quarante œuvres pour toutes les formations. Ses compositions sont publiées aux éditions Doberman-Yppan (musique de chambre), Europart-Music (orgue et chant choral) et Lucarel (orgue).

Elle a été professeur d'improvisation au conservatoire de musique de Montréal, ainsi qu'à l'École de musique sacrée d'Épinal (France).

Adjointe de Raymond Daveluy aux grandes orgues de l'oratoire Saint-Joseph de 1986 à 2002, elle est ensuite titulaire de l'orgue de la cathédrale Notre-Dame d’Ottawa[1] de septembre 2002 à 2006.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Messe pour les fêtes solennelles, op. 4 (1983)
  • Sonate en fa, op. 7 pour orgue (1985)
  • Opus 6, nos 1 et 2 pour orgue (1989)
  • Messe de louange, op. 15 (1990)
  • Opus 17, pour alto, flûte et piano (1990)
  • Opus 18, pour orchestre de chambre (1990)
  • Scènes vosgiennes, op. 16 pour orgue (1991)
  • String quartet, op. 19 (1991)
  • Symphonie no 1, op. 36
  • Quatre pèlerinages en Lorraine, op. 30
  • Concerto en ré pour orgue, orchestre à cordes et timbales, op. 59

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fiche du Centre de musique canadienne.
  • Daniel Rolland, « Laurin, Rachel », dans l'Encyclopédie canadienne, dernière modification le

Compléments[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1985 - Bourse de la fondation McAbbie
  • 1986 - Bourse d'excellence Wilfrid-Pelletier
  • Bourse Conrad-Letendre (cinq fois[2])
  • 2008 - Prix de composition Holtkamp-AGO
  • 2009 - Premier prix de la Marilyn Mason New Organ Music Competition

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]