Marc A. Huyghens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marc A. Huyghens
Marc A. huyghens.jpg

Marc A. Huyghens

Naissance
Nationalité
Activité

Marc A. Huyghens est un chanteur-guitariste et auteur-compositeur belge, né le (53 ans) à Bruxelles[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

So[modifier | modifier le code]

En 1991, il fonde le groupe pop-rock SO qui sort son premier EP Stay l'année suivante. Miles And Miles, l’unique album du groupe est enregistré et mixé par Bruno Donini à Valenciennes en 1993. C’est, après dEUS, la seconde signature du label Bang Productions qui diffuse l’album en 1994[réf. nécessaire]. SO fut souvent comparé[Par qui ?] à James, le groupe de Manchester mené par Tim Booth (en), principalement à cause de la similitude du timbre de voix des deux chanteurs[réf. nécessaire]. Grâce au succès[réf. nécessaire] du single Wait, le groupe donne une centaine de concerts en Belgique, en France (où l’album est sorti sur WMD) et en Allemagne. Le chanteur dissout le groupe en 1995[pourquoi ?].

Venus[modifier | modifier le code]

En 1997, il crée Venus[réf. nécessaire]. Après le premier EP Royalsucker enregistré à Bruxelles en 1998 et produit par BMG, le groupe part à Florence pour enregistrer son premier album Welcome To the Modern Dance Hall, qui lui ouvre les portes du succès[non neutre]. L'album sort en 1999 et se caractérise[réf. nécessaire] par son éclectisme, son aspect expressionniste et son instrumentation exclusivement acoustique. Au fil du temps, le groupe se dirige vers des arrangements plus orchestraux[réf. nécessaire] : The Man Who Was Already Dead en 2000 (arrangé par Renaud Lhoest), Vertigone en 2003 (mixé par Gilles Martin), avant de retrouver une ossature brute et électrique en 2006[réf. nécessaire] sur The Red Room (enregistré et mixé par Head). En dix ans d’existence, Venus est l’un des rares groupes belges à avoir acquis une renommée internationale et joué dans les plus grands festivals européens[réf. nécessaire] : Rock Werchter, Les Eurockéennes, Pop Komm, Crossing Border, Arezzo Wave (en), Benicàssim, Spot (en), Paléo Festival. Le groupe, auteur du désormais classique[réf. nécessaire] Beautiful Days, remporte le Prix de la meilleure performance Rock au Festival du Printemps de Bourges[réf. nécessaire], et assure la première partie de John Parish en Angleterre[réf. nécessaire]. En 2007, le chanteur dissout le groupe[pourquoi ?] après un ultime concert à l’Ancienne Belgique, qui sera l'objet du 5e album du groupe, intitulé Venus.

Little Hotel[modifier | modifier le code]

En 2002, après avoir fait une tournée solo en première partie de Woven Hand, Jean-Louis Murat ou encore Dominique A, il crée[réf. nécessaire] Little Hotel, un ensemble de huit musiciens issus de la musique classique et du jazz. L'instrumentation atypique[réf. nécessaire] du groupe comprend notamment des Ondes Martenot, un marimba, un vibraphone, un bandonéon et une clarinette basse. Les arrangements sont confiés à Renaud Lhoest et Little Hotel fera une courte tournée au Benelux et en France[réf. nécessaire].

Joy[modifier | modifier le code]

En 2008, il fonde avec Françoise Vidick le groupe de rock minimaliste JOY[réf. nécessaire]. Après avoir recruté la violoncelliste suédoise Anja Naucler[réf. nécessaire], le trio donne son premier concert en février 2009. JOY, souvent comparé[Par qui ?] à Low ou à Nico, se caractérise[réf. nécessaire] par des tempos lents, une puissance sourde et une texture organique où se confondent les instruments. Le premier album, sobrement[non neutre] intitulé JOY, sort en Europe en octobre 2010. Anja Naucler quitte le groupe en janvier 2011[réf. nécessaire] et est remplacée par la violoncelliste suisse Céline Chappuis[réf. nécessaire] jusqu'à la fin de la tournée en 2012. L'année suivante, la chanteuse et guitariste française Katel intègre le trio[réf. nécessaire]. En avril 2014, le groupe enregistre son deuxième album (enregistré et mixé par John Parish au Toybox Studio à Bristol)[réf. nécessaire]. En rupture avec le premier album, très sombre, le second s'avère tout aussi rêche, mais beaucoup plus solaire[réf. nécessaire]. All the Battles sort à l'automne 2014.

Valparaiso[modifier | modifier le code]

En 2010, il rejoint[réf. nécessaire] le projet The Fitzcarraldo Sessions, initié par les ex-musiciens du groupe parisien Jack The Ripper, et participe à leur tournée[réf. nécessaire] qui passe notamment par le Printemps de Bourges, le Bataclan et la Salle Pleyel à Paris; avec Stuart Staples (Tindersticks), Joey Burns (Calexico), Rosemary Standley (Moriarty), Jonathan Morali (Syd Matters), Phoebe Killdeer et Dominique A. Le groupe, rebaptisé Valparaiso, entame l'enregistrement d'un nouvel album pour lequel il co-écrit deux titres. L'album, mixé par John Parish et auquel participent également Shannon Wright et Mansfield Tya, sort en septembre 2017.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1994 : So - Miles And Miles / Bang Productions
  • 1999 : Venus - Welcome To The Modern Dance Hall / Sonica Factory - EMI
  • 2000 : Venus - The Man Who Was Already dead / Sonica Factory - EMI
  • 2003 : Venus - Vertigone / Capitol - EMI
  • 2006 : Venus - The Red Room / Bang!
  • 2007 : Venus - Venus / Bang!
  • 2010 : Joy - Joy / Venice Recordings - Humpty Dumpty - Pias
  • 2014 : Joy - All The Battles / Venice Recordings - CBS - Pias

EP's & Singles[modifier | modifier le code]

  • 1992 : So - Stay / Move On Publishing
  • 1994 : So - Wait / Bang Productions
  • 1998 : Venus - Royal Sucker / BMG - Ariola
  • 1999 : Venus - She's so Disco / Sonica Factory - 62TV
  • 1999 : Venus - Pop Song / Sonica Factory - 62TV
  • 2000 : Venus - I'm The Ocean / Sonica Factory - 62TV
  • 2000 : Venus - Perfect Love / Sonica Factory - 62TV
  • 2003 : Venus - Beautiful Days / Capitol - EMI
  • 2003 : Venus - Wanda Wultz / Capitol - EMI
  • 2006 : Venus - Love & Loss / Bang!
  • 2006 : Venus - O Marie / Bang!
  • 2010 : Joy - Empire / Venice recordings
  • 2014 : Joy - Life / Venice Recordings

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Franck Marx - Suffocate EP / Bang Productions
  • 1999 : Scisma (it) - Armstrong (it) / Parlophone - EMI
  • 2000 : Micevice - Bipolars of the world unite CPL / Pistola
  • 2004 : Un cadavre Exquis (avec Dirty Three, The Black Heart Procession, Dominique A,…) / Cabaret Walter
  • 2005 : Pas La Peine (Amnesty International, projet contre la peine de mort)
  • 2005 : On Dirait Nino (Hommage à Nino Ferrer, avec Alain Bashung, Arno,...) / ULM - Universal
  • 2011 : Clare Louise - Castles In The Air / Humpty Dumpty
  • 2012 : Catherine Graindorge - The Secret Of Us All (ft. Hugo Race) / Dépôt 214
  • 2013 : Leila Albayaty - Berlin Telegram
  • 2014 : Helluvah - Short Distance Runners / Dead Bees Records
  • 2017 : Valparaiso - Broken Homeland / Zamora Productions

Productions[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Joy - Joy / Venice Recordings - Humpty Dumty - Pias
  • 2011 : Clare Louise - Castles In The Air / Humpty Dumpty - Pias
  • 2014 : Joy - All The Battles / Venice Recordings - CBS - Pias

Synchro Cinéma[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Synchro Publicité[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]