Mandopop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mandopop
Origines stylistiques Musique chinoise, pop, rock chinois, folk
Instruments typiques Batterie, chant, clavier, guitare, piano, synthétiseur, violon
Popularité Années 1920 et années 1940, Chine
Voir aussi Cantopop, J-pop, K-pop, C-rock

La mandopop (chinois simplifié : 华语流行音乐 ; chinois traditionnel : 華語流行音樂 ; pinyin : Huá Yǔ Liú Xíng Yīn Yuè, littéralement, musique populaire en langue nationale (chinoise)) est une abréviation familière pour Mandarin popular music. Elle est également parfois surnommée « mandapop ». Elle est catégorisée comme un sous-genre de la musique commerciale chinoise, tout comme la cantopop. La mandopop est la première variété de musique populaire en chinois à devenir une industrie viable. Comme son nom l'indique, la mandopop est composée de chansons principalement chantées en mandarin standard. Les consommateurs de cette musique incluent des fans, fans en particulier parlant le mandarin, en Chine, Malaisie, Singapour, Taïwan, Japon et dans d'autres pays.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'industrie musicale chinoise débute avec le gramophone, et les premiers enregistrements au gramophone s'effectuent à Shanghai en mars 1903 avec Fred Gaisberg envoyé par la Victor Talking Machine Company (VTMC) américaine en Asie[1]. Ces enregistrements sont ensuite manufacturés hors de la Chine et de nouveau importés en Chine par la Moudeli Company. La Moudeli Company domine le marché avant les années 1910 jusqu'à ce que Baak Doi (chinois : 百代 ; pinyin : bǎi dài) ou Pathé Records prennent le contrôle. La société Pathé est fondée en 1908 par le français Labansat[2].

Chanteurs célèbres[modifier | modifier le code]

Certains chanteurs de Mandapop ont été appréciés internationalement, comme Dèng Lìjūn, de Taiwan, qui a été apprécié au Japon du fait des anciennes relations coloniales entre les deux régions insulaires, ou bien Jackie Chan, en raison de ses films d'arts-martiaux, mais contrairement à la Chine ou il est une star pour cela, pas du tout pour ses chansons. La majorité des artistes chinois de mandapop ont un succès limité à la Chine et au monde chinois, les autres pays manquant généralement de volonté d'intégrer cette culture populaire, leur succès y reste donc limité a des fans du genre, des personnes passionnées par les cultures chinoises ou des chinois d'outre mer.

Chine continentale[modifier | modifier le code]

Hong Kong[modifier | modifier le code]

  • Jackie Chan (陳港生, Chan Kong Sang), plutôt connu en occident comme acteur de films d'arts martiaux.

Taïwan[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. John Fangjun Li, « a brief history of china’s music industry – part 2: the recorded music industry in china from the early 1900s to the late 1940s », Music Business Research.
  2. (en) Jones. Andrew F., Yellow Music - CL: Media Culture and Colonial Modernity in the Chinese Jazz Age, Duke University Press,‎ , 53–54 p. (ISBN 0-8223-2694-9, lire en ligne).

Lien externe[modifier | modifier le code]